Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Guide du Mauvais Père

Note: 3/5
(3/5 pour 10 avis)

Oublier le passage de la petite souris, traumatiser sa fille avec une terrifiante histoire d'arbre qui pousse dans l'estomac, dénicher des conseils peu avisés pour encourager fiston à taper plus fort sur le punching bag... Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l'imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l'observation et une bonne dose d'autodérision.


Auteurs Canadiens Consensus sur une BD Maternité / paternité

Oublier le passage de la petite souris, traumatiser sa fille avec une terrifiante histoire d'arbre qui pousse dans l'estomac, dénicher des conseils peu avisés pour encourager fiston à taper plus fort sur le punching bag... Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l'imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l'observation et une bonne dose d'autodérision.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Janvier 2013
Statut histoire Strips - gags 4 tomes parus
Couverture de la série Le Guide du Mauvais Père
Les notes (10)
Cliquez pour lire les avis

14/01/2013 | cac
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Guy Delisle nous livre ici une petite somme autobiographique de ses « petits riens » qui font le sel des dialogues avec ses enfants. S'accumulent ses réactions, qu’il soit énervé, de mauvaise foi ou gêné aux entournures par ses contradictions pointées par sa marmaille. Delisle nous présente des historiettes ironiques et plus ou moins drôles. Ceci étant, c’est très vite lu (il y a très peu de dialogues et une à deux images seulement par page), et ce n'est pas renversant non plus ! J’ai été plus intéressé par ce qu’il a pu faire faire ailleurs, que ce soient ses chroniques ou certains albums parus chez l’Association. Bref, je ne pense pas que j’irai au-delà de ce premier tome que je viens de lire !

09/05/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

En lisant le guide du mauvais père, cela rassure sur le fait que l’on n’est pas aussi mauvais papa que cela au fond. C’est assez gentil et un peu puéril mais cela fait du bien de se divertir le soir après une dure journée de labeur. J’aime bien le style d’écriture et de dessin de Guy Delisle. C’est la première fois que je lis une œuvre qui ne soit pas un documentaire sur un pays visité. Certes, c’est encore une fois autocentré autour de son expérience personnelle. Bon, en même temps, je doute qu’il ait fait le coup de la tronçonneuse à son fils. Ce guide se lit très vite mais c’est agréable. Cela se décline en une série qui comporte à ce jour trois tomes. On retiendra que l’auteur n’est pas aussi mauvais père que cela et qu’être parent, c’est également être imparfait.

08/04/2015 (modifier)
Par Blue Boy
Note: 3/5
L'avatar du posteur Blue Boy

Cette pochade de l’auteur de Pyongyang et des Chroniques de Jérusalem doit bien se vendre, car je la vois souvent en tête de gondole des grandes surfaces culturelles. Mais ceux qui n’appréciaient déjà pas son trait schématique devront définitivement s’abstenir, car ici on a l’impression que cela a été dessiné sur un coin de table par ce « mauvais père », un jour où il s’ennuyait ou venait de subir les assauts de sa marmaille. Bien que très anecdotique, c’est assez drôle d’autant que ça sent le vécu. Guy Delisle se met en scène face à ses jeunes enfants sans chercher à se mettre en valeur, avouant ses petites gaffes qui ne font pas pour autant de lui un un père indigne et qu’on lui pardonnera facilement. Surtout que ça n’est jamais bien méchant. On pourra le lire en dix minutes entre deux stations de RER, et ça peut faire aussi un petit cadeau sympa pour tous les jeunes papas qui forcément se reconnaîtront.

31/08/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Etant père de deux enfants, je me suis très vite senti concerné par cette lecture. Je m'y suis souvent retrouvé dans ma façon de me comporter avec eux. Et la lecture du premier album a très bien commencé car j'ai franchement rigolé à la plupart des premières petites histoires. Vraiment drôles. J'aime ce petit mélange de conduite indigne et de traits d'humour noir envers ses propres enfants qu'on aime à titiller. Cependant, le reste des histoires du premier tome m'est apparu un peu plus plat, comme si l'auteur peinait à trouver de nouvelles pointes d'humour véritablement efficaces et se contentait d'un soupçon de remplissage. Le second tome a commencé sur le même ton. Je lisais les histoires avec plaisir et le sourire, mais pas de rire franc. A part une histoire sur la fin qui de nouveau m'a vraiment fait rire. Bref, il y a dans ces recueils d'histoires courtes du très bon mais aussi du moins passionnant. L'ensemble est donc moyen et ce n'est que parce que les albums ne sont pas très chers, même si assez vite lus, que j'en conseille quand même l'achat.

13/05/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

C'est clair que ces petits albums n'ont pas la même profondeur que les chroniques dont l'auteur nous a déjà gratifié, n'empêche... N'empêche que dans le genre léger, très tourné vers l'autodérision, facile à lire, divertissant, proche des gens (je me suis reconnu à plus d'une occasion), c'est quand même très plaisant ! Le dessin est on ne peut plus minimaliste mais il est suffisamment expressif pour faire passer le message. Alors ? Anecdotique ? Oui, peut-être... mais j'ai trouvé ces albums si plaisants à lire que je les relirai à coup sûr.

10/02/2014 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Je trouve que l'idée de ces gags est amusante : Guy Delisle se met en scène et nous raconte des erreurs d’éducation (plus ou moins importantes) qu'il a commises avec ses enfants. La petite souris qui oublie de passer ramasser la dent sous l'oreiller, il demande à son fils de l'aider à tronçonner un arbre, etc... C'est gentiment rigolo mais au final un peu léger. Les situations imaginées sont pourtant quasiment toutes source de sourires, mais jamais plus. Il y a des gags où l'idée est marrante, mais pas le déroulement, et pas la chute non plus. Le dessin est ultra simpliste, on a parfois l'impression d'avoir un copier coller d'une case à l'autre. Malgré une pagination élevée, ce petit format ne comporte que deux ou trois dessins par page et se lira en une dizaine de minutes. Un 2,5/5

03/02/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une suite d'histoires courtes où Guy Delisle se révèle être un père parfois gaffeur et de mauvaise foi envers ses enfants. Je ne sais pas si ses anecdotes sont vraies ou de la pure invention (j'espère qu'il n'a pas fait dans la réalité le gag de la tronçonneuse !), mais en tout cas j'ai souvent souri et parfois même rigolé. Toutefois, je n'aime pas trop le format qui fait en sorte qu'il faut plusieurs pages pour raconter une histoire qui n'a que deux cases par pages. Cela fait en sorte que même si le livre a beaucoup de pages, cela se lit facilement en moins de 10 minutes et de plus certaines histoires m'ont semblé un peu longues car je n'ai souri qu'à la fin. Cela reste une lecture sympathique, mais je ne pense pas que l'achat soit conseillé vu comment cela se lit rapidement.

15/09/2013 (modifier)

Un petit album très sympathique, drôle. J'étais content de "revoir" Guy Delisle dont j'avais beaucoup apprécié les ouvrages autobiographiques en Israël, en Chine, et en Corée du nord, notamment. Le graphisme est d'ailleurs similaire à celui de ces aventures. Malheureusement, cette BD est trop vite lue, trop vite finie, ça a le goût de trop peu, et le prix est démesuré par rapport à la durée du plaisir qu'elle pourra vous procurer. A emprunter ou à acheter d'occasion pour les fans, pour passer un agréable, mais court, moment. ( 218 )

13/06/2013 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

C’est la première fois que je lis un album de Guy Delisle hors du genre documentaire. « Le Guide du mauvais père » nous conte le quotidien de l’auteur, parent d’un garçon et d’une fille et ma foi, je me suis bien marré à suivre ses anecdotes. Dans ce premier tome, j’ai découvert un auteur ayant mauvaise foi, gaffeur et étant parfois de mauvais conseils envers ses enfants. D’ailleurs, par moments, on peut se demander si Guy Delisle a réellement mis sur papier de vraies anecdotes tant certaines d’entre elles sont vraiment « incorrectes ». En dehors de ça, j’avoue avoir passé un bon moment de lecture car ça m’a bien fait rire et parfois, je me suis reconnu sur les séquences où Guy Delisle fait preuve d’une mauvaise foi au point d’inventer des choses qui font douter fortement ses propres enfants ! Le trait simpliste de Guy Delisle convient bien pour ce type de bande dessinée : ses personnages sont expressifs et les décors, la plupart du temps très sommaires, se suffisent amplement. La seule chose qui me fait tiquer est que la lecture de ce tome ne se fait qu’en un quart d’heure et que, par conséquent, je ne suis pas sûr de vouloir continuer à suivre les péripéties de Guy Delisle dans les prochains tomes. Premier tome très sympa donc mais je ne pense pas que je suivrai sans me lasser le quotidien de Guy Delisle au delà du 3ème album de cette série.

04/04/2013 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

J'ai lu ce guide du mauvais père où Guy Delisle pour une fois ne se représente pas dans un de ses nombreux voyages mais en tant que papa d'un petit garçon et d'une fille. Il raconte plusieurs anecdotes - à mon avis de son invention, quoique... - où il fait preuve de manque de tact avec ses enfants, répondant par exemple à leurs questions sans les prendre avec des pincettes ni les rassurer. Oublier de mettre une pièce pour la petite souris, répondre cash à son fils sur ce qu'est la pénétration mais pas dans le bon contexte... voici quelques exemples d'un père parfois gaffeur. Drôle mais sans plus même si certains gags comme celui de la tronçonneuse m'ont bien faire rire. Ce tome semble être le premier d'une série. Pour ma part je ne suis pas sûr que je suivrai car à 10 euros le tome pour un format manga qui se lit en 1/4 d'heure, j'en attends plus.

14/01/2013 (modifier)