Le Lièvre de Mars

Note: 1.75/5
(1.75/5 pour 16 avis)

Angoulême 1995 : Alph-Art meilleure histoire pour le tome 2 Pourquoi tous les agents du gouvernement des Etats-Unis sont ils à la poursuite de David Rutherford ? Pourquoi les plus hautes instances internationales cherchent elles à le faire disparaître à tout prix ?


Angoulême : récapitulatif des séries primées Mars

David est seul contre tous. Les polices du monde entier sont à ses trousses, nul ne sait pourquoi. Lui pense que c'est parce qu'il a échappé à la mort, quelques jours plus tôt, dans un laboratoire secret situé... sur la planète Mars. Une histoire délirante, qu'il confie cependant à quelques aides de passages, un routard, une prostituée, qui se retrouve à leur tour poursuivis puis assassinés. L'histoire de David serait elle vraie ? Trouvera-t-il des gens pour le croire et pour l'aider à contre-attaquer ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1993
Statut histoire Série abandonnée 9 tomes parus
Couverture de la série Le Lièvre de Mars
Les notes (16)
Cliquez pour lire les avis

24/07/2002 | Thorn
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Mon avis ne porte que sur le premier cycle de quatre tomes lu en intégrale. Ca pour courir , il court le bougre! et en zigzag qui plus est, il faut au moins ça pour éviter la quantité de balles qu'il reçoit, sans compter les naufrages, les accidents d'avions, les attaques d'hélicos, les explosions d'immeubles et j'en oublie surement. Si l'on devait faire un film de cette histoire le budget pyrotechnique serait explosé! Trop c'est un peu trop! Pourtant ça partait sur de bonnes bases, une idée originale que cette conquête de Mars mais alors après c'est un festival de raccourcis, d'invraisemblances. Je dois cependant avouer qu'à certains moments ça m'a fait marrer. Le coup de l'apnée, très fort!, les hélicos qui ratent leurs cibles, l'explosion du siège du FBI, pas un pet de poussière sur le héros! et le coup de l'avion qui se désintègre en vol mais qu'on a le temps de sauter en parachute, plus rapide qu'un missile le gars. Bon je veux bien croire que nous sommes dans un succédané de "Jason Bourne" ou "Mission: Impossible" mais à condition de voir tout ça au 100 ème degré il faut s'accrocher sévère. Vous l'aurez compris tout cela n'est pas ma tasse de thé, (d'Alice!), quand à la suite je n'ai pas envie d'aller voir au vu des commentaires qui m'annoncent un président des Etats Unis qui se transforme en dinosaure! Dernier point sur le dessin qui est bon mais à un côté assez vieillot.

29/10/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Ce thriller fantastique aurait pu avoir de l'intérêt si Cothias avait eu une vision plus rationnelle ou au contraire s'il avait fait dans le délire le plus total, parce que là, j'ai l'impression qu'on est entre les deux ; si on veut pousser dans un sens, il faut le faire carrément, et pas en demi-mesure comme ici. Or, Cothias aurait pu exploiter la Zone 51 de façon soit plus subtile, soit en jouant vraiment la carte de la folie azimuthée ; au contraire, il met en place des séquences complètement invraisemblables mais qui conservent toujours un fond rationnel lié à l'actualité, et ça ne colle pas, c'est pas assez fou, pas assez déjanté, mal dosé, surtout quand il choisit d'imprimer un rythme trépidant avec une action à 100 à l'heure dès le tome 1 pour appâter le lecteur : ça démarre très bien dans le rationnel avec une petite pointe de fantastique juste ce qu'il faut pour l'originalité, et ça aurait pu continuer dans ce style. Mais par la suite, ça vire au n'importe quoi, le tome 2 n'apporte pas grand chose après un tel démarrage en trombe, les rebondissements sont de plus en plus incroyables, la répétition des fusillades et du héros coursé sur toute la planète est trop accentuée, les incohérences s'empilent (une aveugle ne retrouve pas la vue comme ça, surtout en 1992), certains passages sont inutiles (qui auraient pu écourter la série à 4 ou 5 albums), et il y a des invraisemblances débiles (David qui se laisse avoir comme un débutant dans le bureau du vice-consul U.S.).... tout ça fait que la série finit par s'enliser. Il n'y a pas de renouveau flagrant, toujours des tueries, des explosions qui tentent pitoyablement de relancer l'attention du lecteur... c'est à se demander si Cothias ne ferait pas mieux de rester dans le créneau historique, le fantastique ne lui réussit pas tellement. Je suis plus étonné par le choix du dessinateur qui est plutôt habitué aux séries plus conventionnelles que je lisais dans Pilote et Tintin au cours des années 60 et 70, et que j'avais bien aimé sur notamment Les Mystères de Chinatown ou les Inoxydables et d'autres pas publiées en albums. A-t-il (à plus de 60 ans) délibérément choisi ce type de Bd en 1992 où je ne le sens pas à l'aise ? A-t-il voulu se renouveler ? Je trouve son graphisme beaucoup moins appliqué par endroits, et on voit qu'il n'a jamais eu trop l'habitude de dessiner des femmes nues parce qu'elles ne sont pas très réussies. En fin de compte, il n'a pas dessiné les 2 derniers tomes que je n'ai d'ailleurs fait que feuilleter tellement je m'emmerdais avec cette série ; dommage pour Parras dont j'ai toujours apprécié les anciennes séries...

05/04/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Commençons par le positif : une idée de départ intéressante et un rythme soutenu, du moins durant deux tomes. Pour le reste... un dessin auquel je n'ai jamais accroché (et les couvertures ne font pas exception), une absence totale de progression dans le scénario, des incohérences énormes, des miracles bateaux (un héros aux capacités pulmonaires inhumaines, une aveugle qui retrouve la vue, et bien d'autres...), une fin de série tellement ridicule que l'on se demande si c'est bien la fin (heureusement, oui !). A se demander si Patrick Cothias avait autre chose que son idée de base lorsqu'il a lancé cette série. A éviter même si le premier tome est prenant, car il n'y a vraiment plus rien derrière.

21/01/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Patrick Cothias aux commandes d'une série qui s'étire... qui s'étire... Pourtant, le postulat est attachant : j'ai été amené à suivre les pas de David Rutherford, le seul humain a être revenu d'une expérience menée sur la planète Mars. Et, depuis ce retour, ce personnage ne cesse d'affronter les pires difficultés... Des récits fantastiques pour une série qui -si elle n'a rien perdu de son originalité au fil de la parution des albums- ne m'attire pas outre mesure. Les aventures sont bonnes oui, même si je ne sais pas trop où le scénariste veut m'emmener. Les adeptes du genre trouveront peut-être ici un bon moment de détente. Tant mieux pour eux. Pourtant bon lecteur, cet "estampillage" Cothias me laisse quelque peu froid. Je n'en possède que quelques tomes. Et je m'en contente...

22/02/2007 (modifier)
Par Ems
Note: 1/5

Un exemple de gâchis, l'histoire partait relativement bien sur les premiers tomes, mais par la suite, ça sent la surconsommation d'acides !!! A éviter absolument. Je ne perdrai pas plus de temps pour cette BD.

09/08/2006 (modifier)

Cette série reprend tous les thèmes de Treize: héros repêché en mer, recherché par tous les tueurs et toutes les polices du monde, doué d'un physique et d'un instinct de conservation hors du commun, bien sûr il est un peu amnésique et semble plaire à tous les personnages féminins... Nous ne sommes pas loin du copier coller! Seulement là, les 6 premiers tomes ne sont qu'une succession de courses poursuites. On apprend RIEN sur le héros. Le tome 7 livre l'énigme dans les dernières pages et malheureusement ça ne tient pas debout. Il y a trop d'incohérences et d'absurdités. J'ai donc perdu quelques heures à lire un BD de m... Je mets donc 1/5 parce que le 0/5 n'existe pas!

29/12/2004 (modifier)
Par Virginie
Note: 3/5

Je suis surprise par la notation des autres lecteurs. Je reconnais je n'en suis qu'à la moitié mais je tâcherai d'aller jusqu'au bout pour voir si la suite est si décevante... J'ai été personellement captivée par l'histoire, riche en rebondissements et en action, les dessins sont spéciaux mais justement ça change. Cette BD est abordable pour toute personne amatrice d'espionnage et de suspense, ce serait dommage qu'elle reste à prendre la poussière. Donc BD à recommander ou à offrir !!!

19/02/2004 (modifier)
Par cac
Note: 2/5

J'ai lu les 6 premiers tomes, j'hésite encore à lire la suite. Après avoir lu les 2 premiers, je suis venu voir sur le site, et j'étais bien étonné des notes assez basses. En effet, le premier cycle est assez intéressant, on se demande ce qui est arrivé à ce mec. Le côté complot gouvernemental qui traque un mec, fait penser un peu à "XIII". Mais bon, par la suite on n'a toujours pas de réponses, le mec parvient à s'en sortir à chaque fois. A un moment il explose le crâne d'un type d'un seul coup de poing, je me suis demandé s'il avait pas bouffé du lion sur Mars, mais on n'en sait pas plus. Le côté alien infiltré sans qu'on le sache aurait pu être intéressant (cf. "First Wave" pour ceux qui connaissent), mais n'est pas très bien amené. Les dessins ne sont pas terribles mais enfin on arrive à s'y faire.

16/01/2004 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Là, ma note est entre 1/5 et 2/5. 2/5 parce que les premiers tomes ne sont pas trop nuls. Ils partent sur une idée assez originale (le gars qui croit revenir de Mars et qui subit un complot pour qu'on l'empêche de parler de ses souvenirs). Mais bon, déjà dans ces tomes, l'action est assez banale : chasse à l'homme, poursuites, trahisons, complots, etc. Le film d'action américain de base, quoi. Puis après le tome 4, ça tourne au n'importe quoi total. Le scénario devient un vrai foutage de gueule (ou alors on peut considérer le scénariste comme ayant "osé" une histoire que personne n'avait jamais osée). Ca pourrait en être marrant si ce n'était pas relié à une histoire de base qui partait sérieusement et pas si mal finalement. Alors déjà que je n'aime pas vraiment le dessin et que l'histoire de départ ne me passionnait pas, ça achève la série pour moi.

16/01/2004 (modifier)
Par Pacman
Note: 1/5

J'ai lu les six premiers tomes et je crois que je vais m'arrêter là. Depuis la première page, le lièvre n'en finit pas d'échapper à des tueurs qui le cherchent, on ne sait pas pourquoi. Comme au stade où j'en suis, il n'y a toujours pas d'embryon de réponse, et qu'en plus, les dessins et les couleurs sont loin d'être inoubliables, je préfère couper court et arrêter de perdre mon temps.

16/01/2004 (modifier)