Blanche Neige (Ankama)

Note: 2.71/5
(2.71/5 pour 7 avis)

Libre adaptation du conte.


Cannibalisme Contes de fées revisités Dark Fantasy

Il y a très longtemps, en un royaume figé dans les glaces éternelles, vivait blanche Neige, unique héritière, destinée à régner. Mais le décès aussi subit que mystérieux du Roi laisse place à la régence sanglante de sa belle-mère assoiffée de conquêtes et de nouvelles frontières. Pour évincer la légataire naturelle, la régente charge son âme damnée, le chasseur défiguré, d'assassiner la jeune fille. Mais le guerrier ne peut s'y résoudre et la laisse fuir vers les mines sombres où plus personne n'ose s'aventurer : là règne le peuple cannibale, les nains pratiquant l'ancienne magie...

Scénariste
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Mai 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Blanche Neige (Ankama)
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

01/06/2012 | Miranda
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Au final c'est quand même une déception! J'aime beaucoup le dessin de Looky, mais que viennent faire ces cases où Blanche Neige puis le serviteur du prince ont une taille et des tronches dessinées genre manga. C'est ridicule, ça casse l'ambiance et c'est tout sauf comique. Après c'est sûr qu'au niveau du scénario il y a quelques incohérences, voire même du foutage de gueule. Sur la quatrième de couverture on nous annonce que Blanche Neige se réfugie chez des nains cannibales, bel attrape gogos que tout cela, ici le nain ne mange rien ! De même je n'ai pas bien compris d'où sortait tout ce bestiaire pompé chez Tolkien : les Ents avec quelques elfes dans les branches, un ours et une paire de loups ? Alors il reste de cette lecture rapide quelques très jolies planches ce qui n'est pas assez pour sauver l'ensemble.

14/09/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Blanche-Neige version heroic-fantasy, ça m'attirait relativement peu (je n'ai d'ailleurs pas souhaité voir le film Blanche-Neige et le Chasseur), mais si la réalisation est bonne et la vision revisitée du conte est originale, alors pourquoi pas ? Ankama est en effet un éditeur qui a réservé pas mal de bonnes surprises à ses lecteurs. Malheureusement, non, je n'ai pas aimé cette bande dessinée. Graphiquement, les pages complémentaires de fin d'album nous apprennent qu'ils étaient deux au travail, Looky assisté de Dem. L'un créait une version 3D informatique des personnages et l'autre utilisait les modèles ainsi obtenus pour dessiner la BD elle-même. Mais le résultat est très inégal, avec d'étonnantes différences d'une case à la suivante. L'encrage est parfois fin, parfois brouillon, parfois composé de lignes de traits superposées, d'autres fois plus charbonneux comme si on avait zoomé sur l'image. Je me suis demandé s'il n'y avait pas plusieurs dessinateurs à l'ouvrage. Le style est en majorité très réaliste, mais aussi quelques fois plus humoristique et ça ne s'insère pas bien dans l'ensemble à mes yeux. Certains visages sont étrangement déformés, comme aplatis, sans profondeur et d'autres fois c'est comme si l'image avait été déformée sur ordinateur, pour la rendre plus étroite pour s'insérer entre deux autres cases par exemple. Quant à la colorisation, elle est dans un style classique pour les BDs d'Heroic-Fantasy grand spectacle. Elle est correcte dans son ensemble quoiqu'assez froide, mais je m'étonne encore des cheveux châtains de Blanche-Neige au moment même où le texte la décrit plusieurs fois comme ayant des cheveux couleur d'ébène. Alors dans l'ensemble, le graphisme est appréciable et presque à la hauteur de la très esthétique couverture, mais il ne faut pas le regarder de trop près sous peine d'être déçu. Mais de toute façon, c'est surtout le scénario et la narration qui m'ont déçu. La narration est mal rythmée, souvent confuse et les scènes d'action manquent de clarté. Le scénario diffère bien du conte original tout en en gardant les éléments clés, mais il le transforme en un banal récit d'heroic-fantasy sans saveur. Son déroulement est sans surprise, sans aucun rebondissement, bref il est ennuyeux. Il est en outre teinté de trop de facilités, de clichés, d'incohérences et de passages ridicules : le barrage unique au pied du château de la reine qui assoiffe tous les royaumes alentour et peut inonder tous les pays si on le lâche, les royaumes qui ont besoin de s'allier avec 7 nains sans quoi ils ne seront jamais assez forts, les nains "cannibales mais en fait bien gentils", la petite troupe de Blanche-Neige qui pose pour la photo, la princesse qui retrouve son trône en un claquement de doigts, etc... Sans parler des quelques rares tentatives d'humour qui tombent complètement à plat. Au final, c'est donc un récit médiocre servi par un dessin inégal et peu réjouissant. Je n'ai donc pas aimé.

09/09/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je rêvais de lire une version un peu plus corsée (voire osée) de Blanche-Neige. Tout le monde a encore en tête le premier long métrage de Walt Disney qui fut pour beaucoup un chef d’œuvre du genre. Toute une génération d’enfants a été terrorisée par la fameuse sorcière ricanant après avoir commis son forfait. Des années après et avec un certain recul, on peut dire que c’est une ode de pure mièvrerie qui est d’ailleurs moquée dans des œuvres plus récentes comme le film d’animation Shreck. Modernité quand tu nous tiens ! La mode de l’année dernière a été de sortir deux films sur Blanche-Neige sur grand écran au cinéma. La bd n’a pas échappé à ce phénomène concernant les vieilles reprises de conte d’enfance qu’on remet au goût du jour. Hansel et Gretel ont d’ailleurs subi le même sort il y a peu avec le résultat qu’on connait…. Bref, on s’attendait à quelque chose d’assez irrévérencieux dans le style Pinocchio (Les Requins Marteaux). Il n’en fut rien. Si le début paraissait assez prometteur, il n’en est rien. On nous promettait des nains cannibales mais c’était un leurre pour amuser la galerie. Le pouvoir qu’exerce la reine ne repose finalement sur pas grand-chose. Le retournement de situation final fait preuve d’une belle absence d’imagination. Pour autant, je ne vais pas descendre en flèche cette version de Blanche-Neige qui a toujours l’avantage d’être un léger mieux par rapport à l’original, avec toutefois la magie et la poésie en moins. On passe un bon moment de lecture mais rapide. Bon, maintenant j’attends Bambi version trash. La suite, s’il vous plaît !

25/09/2013 (modifier)
Par fab11
Note: 3/5

Voilà enfin la version adulte de Blanche Neige, en tout cas c'est une adaptation un peu plus trash que le dessin animé qui a bercé notre enfance. Cette adaptation du conte est pour le moins qu'on puisse dire originale. Les fans de l'histoire originale pourraient être surpris s'ils se lançaient dans la lecture de ce one shot sombre et dynamique. Cette version de Blanche Neige suit les grandes lignes du conte en y ajoutant des détails morbides et fantastiques (en effet je ne me rappelais pas que Blanche Neige avait des pouvoirs magiques) ainsi qu'une ambiance inspirée par la Fantasy (d'ailleurs cette alliance des sept royaumes entre les Nains et les hommes m'a fait penser à une autre oeuvre que je ne vais pas citer mais qui est tout autant célèbre). J'ai beaucoup apprécié le fait que les nains soient cannibales, que le prince charmant soit un valeureux guerrier n'obéissant pas à son père, que Blanche Neige s'allie avec des personnages féeriques afin de reconquérir son trône. Bref les idées originales ne manquent pas dans ce one shot et c'est là qu'il y a à mon avis un problème, car cet univers attirant aurait mérité deux ou trois tomes. Ce one shot, certes de 58 pages, est je pense insuffisant. Je ne suis pas le seul à le dire car Miranda avait déjà souligné qu'une série aurait été la bienvenue. Effectivement le fait que ce récit soit un one shot peut donner le sentiment que les auteurs ont baclé cette histoire qui aurait pu être plus haletante qu'elle ne l'est finalement. Le dessin est par contre très réussi et certaines planches sont tout simplement sublimes. Les suppléments (dessins de plusieurs dessinateurs sur le thème de Blanche Neige bien évidemment et un cahier graphique de quatre pages, sont à mon goût sympathiques mais ils n'apportent rien de plus au récit). Je conseille donc la lecture de cet honorable one shot qui nous fait découvrir une Blanche Neige plus énergique qu'elle ne l'était dans mon souvenir.

24/03/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’avoue ne pas avoir été subjugué par cette version du conte. Certes, le fait qu’il soit ici plus noir et plus adulte n’est pas pour me déplaire mais, bon, cela reste tout de même assez convenu, comme adaptation. Ce qui m’a surtout déçu, c’est un final expédié où s’enchainent trois, quatre séquences à vitesse grand V et en un minimum de cases (et d’explications). Je reste donc sur une impression négative alors que le récit, par ailleurs, prenait tout de même son temps en début d’aventure. S’agit-il là d’un mauvais calcul dans le séquençage ? Je ne saurais dire mais, pour moi, il y a un manque d’équilibre dans la progression. Le dessin est agréable mais ne m’a pas marqué outre mesure. Le cahier en fin d'album n'apporte rien au lecteur que je suis. Mwouais, pas mal, quoi… mais sans plus.

22/10/2012 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Ah Blanche Neige et ses sept nains... Qui peut se targuer de ne pas connaître ce conte universellement connu grâce à la mièvrerie de Disney... Mouais, vous l'aurez compris, Disney c'est pas vraiment mon truc. Alors du coup, quand on m'annonce un "Blanche Neige" revisité de façon noire et sur un style fantasy, je me réjouis ! Reste à dépecer la bête pour voir ce que vaut ce cœur si "pur"... Déjà, l'objet est sympathique. Grand format et belle couverture. Ça part plutôt bien. Voyons l'antre... Graphiquement, déjà c'est plus qu'intéressant. Looky que je découvre avec cette BD nous propose du bon boulot. Très bon travail de composition, avec une recherche pour la mise en page de ses planches et des cadrages ; les décors sont riches et les paysages en imposent. J'ai également apprécié le travail de réappropriation des personnages. Soit on sort des clichés surannés pour certains (les nains ne sont plus de gentils gnomes rentrant de la mine en sifflotant, mais une espèce supposée cannibale...), ou alors on enfonce le clou pour d'autres. La marâtre est vraiment méchante, et se révèle une sorcière digne de ce nom. Ajoutez à cela quelques créatures et un bestiaire qui nous éclaire sur un univers plutôt riche, et vous comprendrez qu'on prend rapidement goût à ce petit univers qu'on nous propose. Alors pourquoi se contenter d'un 3.5/5 me direz-vous ? Et bien c'est que du coup la frustration est grande quand on arrive au bout de ces 60 pages. On se dit que tout ce qu'on nous a suggéré aurait mérité un développement plus conséquent et que cet univers si vite abordé dessert malgré lui le travail réussi d'appropriation de l'auteur. J'ajouterai à cela la (très) mauvaise faute de goût des auteurs qui en introduisant à 2 ou 3 reprises des touches d'humour dans leur récit, cassent l'ambiance et le rythme épique qu'ils avaient su imposer Le pire restant pour moi la fameuse scène où Blanche Neige essaye les lits des nains un peu à la façon de Boucle d'Or -Trop dur, trop mou, etc.- On se demande ce que ça vient foutre là dedans ???!!! Petit bonus en fin d'album : un cahier graphique qui n'apporte pas vraiment grand chose, si ce n'est le fantasme que continue d'être cette chère Blanche Neige auprès des dessinateur ;) Au final une BD qui vaut le détour avec plein de qualités, mais qui aurait pu être optimisée ou plus développée.

14/06/2012 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Voici une libre adaptation de Blanche Neige en version plus adulte et dans un genre très dark fantasy. L’idée de fond est vraiment excellente, tous les éléments du conte sont présents mais sans les niaiseries enfantines du genre : « qui est la plus belle ? » et les nains par exemple sont cannibales et non de gentils bucherons. L’histoire a été aussi un peu remaniée pour coller à un univers plus réaliste. Cependant, à mes yeux, l'histoire laisse entrevoir un potentiel non exploité où tout reste trop éludé, les auteurs auraient carrément pu faire une série avec, car la multitude des personnages et des évènements aurait donné matière à nous offrir non plus un conte, mais un récit de fantasy complet et jouissif. Il y a tant de personnages que j’aurais aimé découvrir que j’ai fini ce one shot très frustrée. Je trouve aussi qu’ils n’ont pas été assez loin dans la noirceur, en dehors de la scène où on brûle la sorcière, qui elle est presque excessive par rapport au reste, par exemple, on aurait pu voir les nains ramener un peu de mangeaille humaine, ou encore voir les exactions de la reine, ou d'autres choses encore ! De plus, les deux ou trois répliques qui se veulent humoristiques tombent comme un cheveu dans la soupe, de par leur rareté déjà elles sont bizarres, et en plus elles ne sont pas adaptées au récit qui se veut plus sérieux. Le dessin est agréable mais les couleurs manquent trop de finesse et donnent une impression de fait à la va-vite. Par contre le noir et blanc est très réussi, les proportions des décors et des personnages sont parfaites, il est presque dommage que la B.D. ait été colorisée. Par contre les dessins de fin d’album faits par d’autres dessinateurs n’apportent rien au récit si ce n’est augmenter le prix de la B.D.

01/06/2012 (modifier)