Western

Note: 3.64/5
(3.64/5 pour 50 avis)

Western signé du tandem Van Hamme / Rosinski.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Le Lombard Signé Van hamme [USA] - Rocky Mountains States - Les Rocheuses

En 1858, au Wyoming, le petit Eddie Van Deer, âgé de quatre ans, est enlevé par les sioux Lakotas qui ont massacré toute sa famille de pionniers. Son oncle Ambrosius, devenu un des plus gros éleveurs de bétail de l'Ouest, a promis une prime de 1000 dollars en pièces d'argent à celui qui retrouverait l'enfant. Ce qui donne dix ans plus tard à un jeune aventurier, Jess Chisum, l'idée de toucher la récompense. Mais c'était sans compter avec le destin qui s'amuse à jouer aux hommes les tours les plus imprévisibles. La magouille est simple. Il déguise son petit frère Nate en indien, et fait croire à l’oncle qu’il s’agit du petit Eddie. Pour le prouver il brandit une montre qu’il prétend avoir trouvé sur le petit. Cette montre contient la photo des parents massacrés par les indiens. Mais il n’avait pas prévu une chose : l’oncle compte retrouver le petit non pas pour l’adopter, mais pour le tuer et être ainsi le seul héritier de la famille ! Il parvient à abattre le grand frère Jess, mais le petit arrive à s’échapper après avoir tué l’oncle. Il emporte avec lui la montre. Il a quand même été blessé par balle lors de l’attaque. La vilaine blessure devenant rapidement gangrène, le petit perdra son bars gauche. L’amputation était le prix à payer pour survivre. Le petit Nate grandit et en a marre de sa vie de misère. Il ne supporte plus les petits boulots mal payés sous prétexte qu’il est manchot. Lui vient alors une idée redoutable pour atteindre la richesse : il va utiliser la fameuse montre pour se faire passer une seconde fois pour le petit fils Van Deer disparu et devenir ainsi l’héritier d’une des familles les plus riches de la région. Mais la tache est compliquée et les choses ne se passent pas exactement comme prévu.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2001
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Western
Les notes (50)
Cliquez pour lire les avis

18/07/2001 | Alix
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Que rajouter a vos commentaires précédents? Quand deux auteurs de ce talent s'attaquent au western il n'en sort que du très bon. Entre la qualité de la narration et le dessin magnifique, il n'y a qu'a s'incliner. L'histoire tient en haleine tout du long, le destin est plus fort que tout. Seul tout petit bémol la fin qui n'est pas si originale et que l'on pouvait pressentir. Pour tous les amoureux du western ce one shot reste indispensable.

20/09/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

C'est probablement une des plus grandes claques de ces dernières années, l'achèvement d'un parcours pour 2 auteurs au summum de leur talent. Un formidable scénario sur une longue errance bâtie sur le mensonge où Van Hamme restitue une sorte de souffle épique d'un Far West en pleine mutation. Une réalité crue qui respire l'odeur de la poussière et de la peur, un peu du dégoût de soi-même aussi, avec une triste fin mais logique ; c'est peut-être cet aspect trop dramatique qui m'empêche de déclencher le coup de coeur. C'est construit comme une tragédie grecque, les personnages se démènent contre un destin inexorable, la narration est magistrale. En dépit d'un titre banal et passe-partout, c'est un western âpre d'une force incontestable, et qui laisse pantois. Le traitement graphique de Rosinski diffère totalement de ses autres créations, son dessin est rendu plus chaud et plus sensuel par ses tons sépia et au lavis, ce qui donne une impression de vieil album de photos jaunies qu'on ressort du fond d'un tiroir ; certaines pages sont superbes alors que sur d'autres, il semble que le dessin est plus simplifié, bref ce choix de couleurs et l'aspect pictural conviennent parfaitement au ton de ce récit. Une belle réussite.

05/02/2014 (modifier)
Par jul
Note: 4/5

Un très bon western, rondement mené et passionnant de bout en bout. Première incursion dans ce genre pour Rosinsky et Van Hamme qui s'en sortent merveilleusement bien. Cet album m'était vraiment passé inaperçu lors de sa sortie (2001), j'ai donc rattrapé cette lacune et je ne regrette vraiment pas cet achat. Le dessin est beau et efficace, les couleurs marron très jolies, et le récit est de très grande qualité, vraiment haletant. Enfin bon pas étonnant avec ces 2 monstres sacrés que sont Rosinsky et Van Hamme. Du travail de professionnels. Seul (petit) reproche: la fin est un peu abrupte et manque de gunfight, de course poursuite, de duel, de lyrisme ou d'émotion, je ne sais pas ... Le récit monte en puissance avec moult péripeties, on attend la mystérieuse vengeance et puis... rien. Mais bon c'est souvent le cas dans les westerns; les westerns spaghettis (hors Sergio Leone) comme Django, ceux de Clint Eastwood (L'homme des hautes plaines, Impitoyable )... donc ça passe. Et puis cela ajoute plus de réalisme finalement. Donc 3,5

16/12/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà un duo bien rodé, qui fonctionne bien, et qui se lance ici dans un univers western déjà bien balisé, mais qui est très éloigné de leurs habituelles collaborations (Thorgal ; Le Grand Pouvoir du Chninkel). Comme toujours le dessin de Rosinski est très beau, personnel, tout en restant « classique ». C’est donc encore un plus pour le scénario de Van Hamme. C’est même ce qui équilibre la balance à la moyenne pour moi, le scénario ne l’atteignant que difficilement je trouve. Le scénario, lui, est aussi fidèle à l’habitude de l’auteur, qui sait ménager les rebondissements propres à nous tenir en haleine. Même si on les voit venir d’un peu loin souvent. Et si Van Hamme n’a pas su créer de personnage « attachant », incarnant sa vision du genre western. C’est un honnête bilan pour ce one shot. Rien de révolutionnaire, mais un contrat bien rempli pour cette commande d’éditeur. C’est d’ailleurs cela qui prédomine, l’impression d’honnêtes – et bons artisans accomplissant leur tâche, sans la créativité ni l’originalité de l’artiste. En effet, le titre lui-même, sorte d’évidence, est un peu un aveu d’impuissance, une source d’inspiration tarie, ou qu’on exploite à minima. Loin d’être culte donc, mais quand même lisible. Une moyenne que pourraient accompagner des « peut mieux faire » ou des « décevants ».

21/11/2013 (modifier)

Une histoire sombre, dure, dans un farwest un peu sale. Un western comme je les aime. Pas de couleurs criardes, pas de bons sentiments (ou si peu), pas de happy end. Juste la dure loi du farwest, celle qui m'a fait aimer le genre. Les dessins sont de toute beauté, et le nombre de pages inhabituellement élevé permet de vraiment s'attarder sur les persos et construire une histoire riches sur plusieurs époques. L'une des meilleures BD de Van Hamme, et la meilleure avec son compère Rosinsky (avec Le grand pouvoir du Chninkel, bien sûr).

02/11/2013 (modifier)
Par fab11
Note: 4/5

C'est le dernier avis posté par dut (avant le mien bien sûr) qui m'a fait penser que je n'avais pas lu ce one shot signé Rosinski et Van Hamme. Je me suis donc précipité à ma médiathèque pour emprunter cet album et je vais vous avouer que je ne le regrette pas du tout. Ce western m'a beaucoup plu même si le scénario est du réchauffé, du déjà-vu. Effectivement l'originalité n'est pas ce qui caractérise le plus ce one shot, par contre je vous parlerai plutôt d'efficacité, car je ne me suis pas ennuyé un instant durant ma lecture. Cette histoire se déroulant durant la conquête de l'ouest mêlant plusieurs thèmes tels que la vengeance, l'appât du gain, les règlements de compte, la notion de famille, de liens de sang et j'en passe, m'a fait passer un agréable moment. Le dénouement, même s'il peut paraître banal, m'a énormément plu. J'ai adoré le personnage principal qui avec son bras en moins m'a fait penser à un autre cow-boy manchot dont je ne citerai pas la série dans laquelle il apparaît. Alors oui je peux dire que le scénario n'est pas original, par contre il est tellement bien mené que j'ai fortement apprécié ma lecture. Le dessin est comme toujours très beau. Rosinski n'a pas manqué de s'appliquer pour nous livrer des doubles pages d'anthologie. Quel talent ! Même si j'ai emprunté cet album, j'en conseille l'achat car je n'hésiterai pas à investir dès que l'occasion se présentera. Avis aux fans de Rosinski et Van Hamme car il ne regretteront pas d'avoir parcouru ce remarquable western.

14/10/2013 (modifier)
Par dut
Note: 3/5

Western, comme son nom l'indique, c'est un western. Alors soit Van Hamme a la prétention de dire que son histoire représente le western en général, soit il n'avait pas d'idée de titre et ne s'est pas foulé. Je pense qu'il y a un peu des 2, c'est pour moi un titre prétentieux et qui manque cruellement d'originalité. J'attaque fort dès le titre ! Le scénario est tout ce qu'il y a de plus banal, on prend quelques clichés/idées vus par ci par là, on mélange un peu, et ça donne une histoire qui est certes agréable à lire, mais qui ne nous aura pas vraiment transporté... (J'oserais presque dire que c'est classique pour du Van Hamme non ?) Alors pourquoi 3/5 ? Et bien tout simplement pour le dessin et les couleurs de Rosinsky, c'est vraiment splendide, ces teintes sépia, ce trait... Clairement le dessin porte à lui tout seul cette histoire.

28/09/2013 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5

Très belle découverte ! Je ne suis d’ordinaire pas passionné par les westerns mais là, je dois reconnaître que j’ai pris un grand plaisir à cette lecture. Les planches de Rosinski sont incroyables de technique et de beauté. Tout est très soigné : décors, personnages, couleurs… avec en prime quelques doubles pages grandioses ponctuant les moments clés de l’histoire. Côté scénar, je ne serai pas aussi dithyrambique mais force est de reconnaître qu’il est très solide. Van Hamme s’empare avec talent des codes du genre et propose une histoire très prenante, bien qu’un brin classique. Excellent one shot que je conseille chaleureusement !

20/03/2013 (modifier)

Scénario plutôt classique, mais pas nécessairement dans le cadre d’un western. Le récit ménage quelques rebondissements, mais l’on peut généralement les sentir venir et l’on a parfois du mal à y croire… Le dessin par contre est vraiment soigné et fonctionne parfaitement. La mise en couleurs donne une impression d’époque. Bref, un one shot de qualité, sans être inoubliable pour autant : 3,5/5.

05/01/2010 (modifier)
Par GiZeus
Note: 3/5

Déjà très alléchant par sa somptueuse couverture, Western est un album qui regroupe deux noms prestigieux, à savoir Van Hamme et Rosinsky. A l'image de son titre, Western est une BD qui ne regorge pas d'originalité. En effet, le scénario est des plus classiques. Un jeune garçon qui se voit contraint d'errer dans le Far-West à la suite de ce que j'appellerai un incident puis se retrouve nez à nez face à une personne d'un lointain passé est un poncif maintes fois utilisé. D'autres clichés peu dérangeants viennent rejoindre celui ci. Cependant, cette accumulation ne rend pas le tout indigeste. Van Hamme réussi à concocter une histoire qui se tient, agréable à suivre malgré quelques défauts, comme le fait que les ficelles soient un peu trop visibles ou que la révélation finale soit d'une certaine manière téléphonée. De même, je n'ai pas réussi à m'attacher au protagoniste. Certes son histoire est mouvementée, mais la seule émotion que j'ai ressentie se déroule lors de la scène finale. Autrement, aucun personnage ne m'a touché. Quant au dessin de Rosinski, je l'ai trouvé extraordinaire. Chaleureux par ses teintes, expressif par les faciès, sublime par sa technique. Il nous plonge parfaitement dans l'ambiance et nous offre de grands moments contemplatifs. Mais curieusement, j'ai préféré le dessin des cases que celui des multiples doubles pages qui nous sont offertes. Au final, c'est un album plutôt sympathique à lire malgré un scénario loin d'être extravagant.

30/12/2009 (modifier)