It's not a Piece of Cake

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 9 avis)

La suite de Le Chat du kimono et Tea Party.


Iles Britanniques La BD au féminin La Boite à Bulles Nancy Peña

Suite à un nouveau pari lancé par deux lords de la très haute société victorienne, Viktor Neville est envoyé en Ecosse, à Montrose Castle. Sa mission ? Retrouver la recette des succulents « black shortbreads » inventée en son temps par la Duchesse de Montrose, Moira Grantham. Face à lui, la très jolie, mais non moins dangereuse Alice Barnes (rencontrée dans Tea Party), mais aussi… son propre frère, Percy Neville, mandaté par Sir Barnes pour prêter main forte à sa fille. Les retrouvailles entre les deux frères ne manquent pas de sel. Leur père, Lawrence Neville, fut employé à Montrose Castle. Cookery Counseller de génie, il chercha en vain cette fameuse recette avant de trépasser dans d’étranges circonstances… Or, Neville père était à la fois un cuisinier virtuose et un espion de talent. Chacun de ses fils ayant hérité d’une seule de ces qualités, pourront-ils s’affronter et néanmoins mettre la main sur cette recette ? Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Octobre 2011
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série It's not a Piece of Cake
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

24/10/2011 | Alix
Modifier


Par Jérem
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

J'ai adoré Le Chat du kimono et Tea Party. C'est donc avec beaucoup d'attentes que je me suis lancé dans la lecture de ce troisième opus. Et le moins que je puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçu. It's not a piece of cake débute dans la continuité du volume précédent à savoir par un nouveau match culinaire entre deux lords anglais. On retrouve d'ailleurs avec plaisir Alice Barnes et Victor Neville, les deux héros de Tea Party. Autant dire qu'on a plus qu'une impression de déjà-vu. Et bien non ! Nancy Pena évite la tentation (ou le piège) du « remake » en nous proposant un nouveau récit plein de surprises. En effet, sans être occulter, le match culinaire passe au second plan et l'auteur développe le passé de la famille Neville et les relations entre Victor et son frère Percy. Et ça marche à fond. L'intrigue et les personnages gagnent en substance et l'intérêt de la série est littéralement relancé. Le scénario, plus dense et complexe que dans tomes précédents, est passionnant. L'auteure, tout en gardant l'univers de la série, fait évoluer son récit vers l'enquête policière. Du coup, le ton est plus grave, plus pesant mais Nancy Pena n'abandonne pas son humour si particulier. Les dessins gagnent encore en finesse et en audace. Le rendu graphique est une fois de plus magnifique et original. It's not a piece of cake est pour moi le volume le plus réussi de cette série de très grande qualité. Un très grand bravo à l'auteure et vivement la suite !

19/05/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le Chat du kimono ainsi que Tea Party avaient attiré mon attention par leur grâce et leur subtilité notamment au niveau du dessin. On se demande pourquoi l’auteure Nancy Pena ne franchit pas le pas en allant vers des éditeurs plus classiques qui mettraient plus en valeur ses œuvres. Il faut dire que le format n’est pas très emballant. La mise en couleur pourrait être améliorée sur un papier de qualité. It’s not a piece of cake forme la troisième partie du chat du kimono. On se rend compte de tout le chemin parcouru depuis. Il est vrai que l’ensemble n’est pas très homogène. C’est un peu comme si on suivait le parcours d’une artiste de ses débuts à la réalisation d’une œuvre plus complète. Cette troisième partie est une affaire de famille à résoudre dans l’Angleterre victorienne à la manière du célèbre Sherlock Holmes dont il sera d’ailleurs question par une espèce de clin d’œil. Le scénario est un peu plus élaboré que dans les précédentes œuvres. On sent bien qu’il y aura une suite qui nous transportera en voyage sans doute vers la Chine. Pour la petite histoire, mon épouse me voyant lire cette bd croyait sincèrement que je lisais un livre de recette de cuisine. La couverture lui rappelait l'un de ses ouvrages favoris. Elle n'en croyait d'ailleurs pas ses yeux. Cependant, si elle a une bibliothèque avec des centaines de livres de cuisine, je possède ma propre bibliothèque pour les bd. Il ne faut pas tout mélanger.

19/02/2013 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Nancy Peña a continué dans la foulée du Chat du kimono et de Tea Party, cette fois-ci en nous proposant une enquête un peu à la Agatha Christie, dans un contexte culinaire. J'ai vraiment apprécié ma lecture, car ça ressemble à une vraie enquête, avec déductions, réflexions et indices, et des personnages très différenciés, même si par moments j'ai eu du mal avec les deux frères. On sent que l'auteure maîtrise mieux le processus d'écriture, c'est à la fois plus relâché et plus précis. Côté dessin on sent aussi une petite évolution même si Nancy tient bien son style depuis plusieurs années. Joli boulot. J'espère qu'on n'en a pas terminé avec cet univers.

09/12/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Des trois albums que j’ai lus de Nancy Pena, celui-ci est sans contexte celui qui m’a le plus plu. Mieux structuré, plus équilibré, il est juste peut-être un peu moins original dans son sujet. Par contre, j’ai beaucoup apprécié le fait que deux intrigues s’entremêlent dans cette histoire. Le dessin, lui aussi, me semble plus abouti que dans ses œuvres précédentes. L’utilisation de la couleur est bien pensée tandis que l’artiste (car c’est bien d’artiste qu’il faut parler) continue à me régaler avec des planches tortueuses où la courbe est reine. Les personnages principaux sont maintenant connus des habitués de l’auteure mais leurs profils psychologiques ne cessent de s’étoffer. L’humour demeure présent et me semble même plus mis en avant qu’auparavant. Au final, je ne peux que parler d’un très bon album, bien plus facile à lire que ce qu’un simple coup d’œil laisse prévoir. A essayer, sans nul doute.

30/03/2012 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

C'est avec plaisir que je suis rentré d'Angoulême avec le dernier Nancy Peña dans mes valises (petite dédicace en prime :) ) ! Le temps de me servir une bière bien fr... - un thé bien chaud- et je me lançais dans ma lecture, tout heureux de retrouver ce graphisme et cet univers si particulier. Le trait de Nancy Peña est toujours aussi magique et singulier, et on sent qu'elle gagne en assurance. Certaines planches sont tout simplement sublimes. Elle joue avec les quelques couleurs qu'elle utilise parcimonieusement et à bon escient, tout cela très intelligemment. Alors pourquoi "juste" un 3.5/5 ? Peut-être parce que je préférais davantage le côté fantastique que donnait Alice ou encore la touche orientaliste des chats du kimono dans les albums précédents et qui manquent à cet album. Un album peut-être un peu trop "so british" pour moi, mais qui reste quand même de très bonne tenue !

29/03/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Little Miss Giggles

C'est avec plaisir qu'on retrouve les personnages principaux de Tea Party pour un nouveau duel culinaire. Cette fois il s'agit de retrouver la recette des "fameux" black shortbreads de la duchesse de Montrose. J'ai eu un peu peur, en voyant l'introduction du personnage du frère de Victor, qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau, que l'intrigue soit un peu trop compliquée et que les personnages se mélangent. Mais heureusement, une petite caractéristique physique les différencie et les différents personnages sont facilement reconnaissables. Ce nouveau volume ne m'a donc pas déçue et j'ai même trouvé qu'il y avait plus de petites touches d'humour que dans les précédents. Le dessin de Nancy Peña me plait de plus en plus. Certaines planches sont superbes. Le rouge est toujours bien présent pour souligner les aspects fantastiques du récit et elle introduit une nouvelle couleur, le rose, pour tout ce qui est du domaine des souvenirs (comment être plus clairs pour séparer les différentes parties du récit ?). Bref, je suis toujours sous le charme. Reste maintenant à espérer qu'il y aura une suite et qu'on retrouvera ces personnages (ainsi que le chat du kimono) dans un prochain album :)

13/02/2012 (modifier)
Par Miranda
Note: 4/5
L'avatar du posteur Miranda

Note 3,5/5. J’ai beaucoup apprécié ce troisième opus, même si je me suis plus délectée avec le précédent, mais les trois tomes qui composent cette série, à savoir Le Chat du kimono, Tea Party et ce dernier, sont à prendre à mon sens dans leur ensemble, car si le premier tome peut se lire vraiment indépendamment, les deux autres nécessitent un minimum de connaissance de leurs prédécesseurs, afin de les apprécier pleinement et ne pas être déboussolés par la narcolepsie de Victor ou encore les fantastiques chats du kimono. Ce troisième tome est certes le plus complexe et demande un peu de concentration, les deux précédents se lisant tout en détente et légèreté. Un ou deux petits détails m’ont échappé, mais rien qui ne m’ait empêchée de suivre le déroulement des évènements. Il peut aussi surprendre par la tournure que prend le récit, on se retrouve en plein milieu d’une histoire de famille très british, traitée à la manière des enquêtes de cette très chère Lady, Agatha Christie. Il est certain que l’on ne s’attendait pas à ça mais plutôt à une histoire se portant sur l’Asie et sa magie, même si cela reste présent par petites touches. Cependant, la lecture m’a été agréable et il faut bien reconnaître que le récit est bien construit et le suspense bien mené et ça a aussi le mérite de mieux nous faire connaître les personnages et leur passé. Malgré tout le kimono et de ses félins m‘ont assez manqué, bien que les poussées narcoleptiques de Victor, elles, m’ont largement comblée. Le graphisme est comme celui de Tea Party, ravissant. Mon rêve serait un tome se déroulant entièrement au Japon.

23/11/2011 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Pour tout dire, je ressors un peu déçu de ma lecture. Si ce troisième opus de la saga du chat du kimono peut se lire indépendamment des autres, il est quand même hautement conseillé d’avoir lu les précédents. Sans quoi, on risque de se perdre facilement dans les plis du kimono ou de ces concours culinaires. Cet épisode reprend l’idée de Tea Party avec comme enjeu, cette fois, de découvrir une recette de cake (des black shortbreads). Pour se différencier de l’opus précédent, l’auteure apporte une dimension supplémentaire à son récit. Et son choix a été d'ancrer ce concours culinaire sur fond d’homicide. Pour finir, l’enquête prend le pas, ce fameux concours devenant dès lors un prétexte pour réunir tout ce petit monde. C’est logique que l’auteure approfondisse ses personnages en les confrontant à leur passé ''trouble''. Cela évite l’écueil d’une redite du Tea Party. Tout comme Alix, je trouve l’intrigue un peu tirée par les cheveux même si elle n’est pas farfelue dans l’absolu. Cet opus reste de qualité même si une certaine lassitude m’a gagné, la faute à une intrigue qui m’a peu intéressé. Quant au dessin (toujours de qualité), il évolue, doucement mais sûrement, surtout au niveau des personnages. Pour les amateurs d’intrigues sherlock holmessiennes.

17/11/2011 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

J’avais adoré Le Chat du kimono et Tea Party, je me suis donc tout naturellement jeté sur cette suite reprenant les mêmes personnages et le même concept original de duel culinaire. Hélas, la sauce a moins pris. Il y a d’abord un sentiment de déjà-vu… relatif certes mais bien présent. Ensuite, j’ai trouvé l’intrigue moins palpitante, et surtout plus difficile à suivre. Est-ce dû à un manque de concentration de ma part ? Je ne pense pas… La narration ne présente pourtant pas de défauts inhérents. L’auteur a tout simplement choisi de développer une histoire plus riche et complexe, c’est son choix, mais je dois avouer avoir eu du mal sur la fin. J’attends l’avis d’autres lecteurs, pour voir si je suis le seul ! Reste que l’ambiance qui faisait le charme des opus précédents fonctionne toujours. Le dessin est merveilleux, la poésie omniprésente, et la cadre écossais envoutant… un bel album donc, mais dont je n’ai pas su apprécier l’intrigue. Dommage…

24/10/2011 (modifier)