Apicitou

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Aventures humoristiques aux temps des pharaons


Egypte Ancienne

Apicitou ?… c’est un petit bonhomme qui vit au 13è siècle avant Jésus-Christ sur l’île de Népiro-Klokidor, dans l’Océan Indien. Il a pour ami Bouldegom. Ensemble ils se rendent un jour en Egypte pour y rencontrer le pharaon. Notre ami voudrait lui montrer d’incroyables noix de coco qu’il possède et qui ont pour particularité de donner une force et une élasticité surhumaine a qui en mange. Forcément, cela va créer des jalousies !… Nos deux amis ont ensuite l’idée de construire, sur une île, un village de vacances dans l’intention d’attirer les touristes nantis d’Egypte et de Phénicie. Mais cette île est un ancien volcan…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 1986
Statut histoire Une histoire par tome 3 tomes parus
Couverture de la série Apicitou
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

20/10/2011 | L'Ymagier
Modifier


Par L'Ymagier
Note: 3/5

Curieuse série que celle d’Apicitou. J’y ai constaté une sorte de pastiche de notre époque à travers des personnages et –surtout- des situations qui m’ont fait penser à celles de certains Astérix. Qui plus est, le premier album est préfacé par Uderzo, le second par Paul-Loup Sulitzer ( !). Excusez du peu !… Noix de coco magiques = force surhumaine. Potion magique ?… Village de vacances = échanges économiques. « Obélix et compagnie » ?… J’ai pour habitude d’essayer de trouver réponse(s) à mes questions. Ah, voilà : Daniel Sebban, l’auteur, a été un des collaborateurs graphiques d’Albert Uderzo sur certains albums d’Astérix. Et il est vrai que son style graphique –aux personnages « gros nez »- ressemble à celui du créateur de « notre » Gaulois. Un trait « rond », net, bien lisible, des personnages bien campés placés dans des situations assez drôles, des décors et arrière-plans de bonne facture… tout cela est joli joli et –à vrai dire- pas mal réalisé du tout. Il y a des gags, oui, mais gentillets. On est loin de l’explosivité de son lointain parent des Gaules. Bon, Apicitou, directement édité en albums, n’a pas laissé beaucoup de traces dans le monde de la BD. Son auteur, d’ailleurs, me semble complètement oublié. Il a néanmoins réalisé un troisième album ; une sorte de BD didactique à l’usage des kinés. Je ne connais pas. Apicitou ?… il est venu, a fait un petit tour et puis est reparti sur son île. Sans trop de regrets pour moi. C’était quand même pas mal fait. Série sympathique.

20/10/2011 (modifier)