Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Eternels

Note: 2.52/5
(2.52/5 pour 27 avis)

Suicidaire, mal dans sa peau, Uma n'a rien d'une héroine et va devoir en devenir une lorsque qu'elle apprend la mort de sa soeur, Mira, des Eternels (le service secret des diamantaires).Afin de retrouver ses assassins, l'agence demande à sa soeur jumelle, Uma, de prendre sa place.


Adoption BoDoï Jumeaux, jumelles Yann

Enfant adoptée, Uma grandit dans l'ombre de sa soeur qui après de nombreuses fugues, part pour l'Afrique du sud...laissant Uma aux "bons soins" de leurs parents adoptifs, un couple de diamantaires. Uma est devenue une spécialiste de la reconstitution numérique de visages à partir de cadavres, au service de la police...Un jour, en travaillant sur un crane retrouvé dans une voiture brulée, un diamant dans la bouche, le visage qu'elle voit apparaitre sur son écran n'est autre que celui de Mira, sa soeur disparue... L'organisation des Eternels qui employait Mira, demande à Uma de se faire passer pour sa soeur, afin de démasquer les tueurs... Uma, depressive chronique, se retrouve donc plongée dans le milieux des diamants et de tous les dangers qui lui sont associés...

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2003
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (premier cycle en 4 tomes) 6 tomes parus
Couverture de la série Les Eternels
Les notes (27)
Cliquez pour lire les avis

22/01/2003 | ganhima
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Il parait évident qu'avec ce type de série les auteurs n'ont pas voulu péter les neurones de leurs lecteurs. L'héroïne est juste sexy comme il faut tout en restant dans du convenable pour ne pas choquer les ligues de vertu. Ses tenues affriolantes (super efficaces pour les missions qu'elle remplit!) ne suffisent pas à faire oublier un scénario de téléfilm où l'on a déjà vu maintes fois le héros sauter, bondir, savater les méchants. Comme l'a fait remarquer Agecanonix nous n'en apprendrons pas beaucoup sur le monde des diamantaires, il est vrai que si l'on se réfère au film "Blood diamond", nous sommes ici à des lieues de quelques réflexions un peu poussées mais oh combien éclairantes sur un monde bien moins net que ne laisse supposer cette BD. Le dessin est plaisant dans un style réaliste, joliment colorisé, mais nous avons hélas bien peu d'originalité. La lecture est donc dispensable. Vite lu, vite oublié!

04/05/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

A première vue, cette série pourrait être séduisante ; un scénario style série B avec une belle fille comme Uma, y'aurait eu de quoi se réjouir, mais ça se réduit le plus souvent à une suite de scènes d'action sans grand chose de solide autour, où une bombasse trop jolie et fringuée sexy se prend pour Lara Croft en jouant les Rambo. Son personnage d'héroïne à la fois sexy et dépressive n'est pas très crédible pour une action girl. La série n'est pas foncièrement mauvaise, quoiqu'un peu confuse, mais dans ce marché saturé des histoires politico-policières de ce type, s'il n'y a pas une vraie originalité, une Bd est automatiquement condamnée à l'oubli. Et ici, il y a beaucoup trop de stéréotypes déjà vus, et ça n'apporte pas grand chose, sinon un peu de détente mais rien d'autre. Yann aurait pu forcer un peu plus sur le monde des diamantaires, le sujet est à peine effleuré, alors que c'est un monde sûrement pas propre et plein de requins qui aurait été intéressant à creuser. Grâce à quelques références à des films, au dessin toujours aussi agréable de Meynet (qui se veut un peu plus musclé que dans Double M), et au personnage sympa et fonceur de Mehdi, adepte des répliques pleines d'humour, la série évite de justesse de sombrer lamentablement, c'est toujours ça.

05/01/2014 (modifier)
Par AqME
Note: 2/5

Les éternels est une série que j'ai lue car j'avais gagné le troisième tome à une tombola lors d'un festival de BD. Les dessins assez jolis et tout en rondeur m'ont assez vite conquis et c'est donc avec logique que je me suis procuré le reste de la série. Comme je l'ai déjà évoqué, les dessins sont plutôt réussis, les personnages sont assez bien réalisés, et les jeunes demoiselles sont très sensuelles. Mais, elles le sont trop malheureusement pour ce genre d'histoire. Du coup, on se retrouve avec une sorte de lara croft siliconée et botoxée dans le monde assez fermé des diamantaires. Niveau scénario, comme dit précédemment dans les autres avis, on ne retrouve pas grand chose à sauver. C'est assez vide, le monde du diamant est très peu détaillé et on se retrouve avec une suite de scènes d'action, bien faites, mais sans grand intérêt... A la fermeture du dernier album, on reste un peu sur notre faim et sans souvenirs mémorables en tête. Bref, une série pas mauvaise mais sans plus...

23/09/2009 (modifier)
Par kalish
Note: 2/5

Je ne savais pas que Yann, scénariste provocateur, s’adonnait à la bd commerciale pour décérébrés. Vraiment un pur objet marketing, on apprend rien de réellement intéressant dans cette bd à part sur le monde des tailleurs et marchands de diamants. Mais qui peut bien en avoir quelque chose à foutre de ces petits artisans besogneux qui pètent dans la soie. Bon, soyons francs, le second cycle est un ch’tit peu plus intéressant puisqu’il se déroule à Jérusalem, ville toujours propice aux découvertes et on y parle de la guerre des six jours. Alors on caresse l’espoir de pouvoir s’instruire un minimum mais tout ceci ne sert que de décor à une aventure bien molle. Pour finir, je parlerais de l’héroïne et de la manière dont le dessinateur la représente (dessinateur qui n’est pas manchot au demeurant) : Mais qu’est ce que c’est que cette grande cruche ultra-bonne qui se balade la moitié du temps en chemise d’homme sans petite culotte et dont la psychologie est proche du vide intersidéral. Le pire c’est qu’on veut la rendre sexy mais qu’elle n’est pas forcément jolie (l’effet bouche en cul de poule n’est jamais très efficace) et que malgré ses tenues vulgaires, on ne lui voit jamais le moindre téton qui dépasse. Messieurs les auteurs, quand on fait les choses, on ne les fait pas à moitié. Voyez Les Innommables par exemple… Mince, c’est pourtant le même scénariste…

29/05/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Le premier tome de la série est très sympathique. Sans être exceptionnelle, l'histoire me captivait et je trouvais le sujet de la bd (le milieu des diamants) très original. Malheureusement, la suite de l'histoire n'est qu'un sous-James Bond mettant en vedette des personnages stéréotypés sans intérêt. Je me demande pourquoi Yann a choisi le milieu des diamants si c'est pour faire une banale histoire n'ayant au final pas beaucoup de rapport avec les diamants. Heureusement, le cycle suivant est meilleur bien qu'il contient les mêmes défauts que le premier cycle (par exemple, on pourrait facilement remplacer le diamant par n'importe quoi d'un peu précieux). Le récit contient plusieurs bonnes idées et je ne me suis jamais ennuyé pendant ma lecture.

24/04/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Cela m'arrive rarement mais je l'ai fais. Vendre une bd que je possède. Un acte presque sacrilège ! :( Ce n'est pas que cette bd soit foncièrement mauvaise sur le fond et la forme mais c'est qu'elle n'apporte plus rien dans un paysage de la bd bien remplie d'histoire et de scénario similaires. Les personnages sans âmes et stéréotypés qui peuplent cette bd ont eu raison de ma patience. Un premier album de présentation suivi d'un second qui multiplie les rebondissements dans le milieu des diamantaires. Une intrigue très simpliste que souligne un récit sans épaisseur. Une histoire qui finit toujours très bien et des méchants qui disparaissent dans d'atroces souffrances... Bon, je vais arrêter là ! :(

05/01/2008 (MAJ le 24/04/2008) (modifier)
Par iannick
Note: 2/5
L'avatar du posteur iannick

Moi-aussi, je vais me séparer de cette série… d’ailleurs, je ne comprends pas comment j’ai pu être amené à acheter les deux premiers tomes des « éternels ». Ah si, c’était le thème des diamants qui m’intéressait… Car en dehors de ce cadre, le scénario ne m’est pas apparu très folichon. Le lecteur suit les péripéties d’Uma, une jeune héroïne paumée qui va malgré elle imprégner le milieu des diamantaires suite au décès de sa sœur. Mais qu’apprenons-nous vraiment du monde des diamants ? Franchement, pas grand’chose ! En fait, l’histoire ressemble à une banale enquête policière teintée de scènes d’action, cela aurait été divertissant si les personnages n’étaient pas –à mon avis- trop stéréotypés. En effet, suivant la mode du moment, les lecteurs pourront apercevoir, dans cette bd, un homosexuel qui n’apporte rien à l’histoire à part jouer le rôle du comique de service et d’ange gardien d’Uma… De plus, l’héroïne se balade souvent à poil et les méchants sont vraiment des méchants… bref, « Les éternels » accumulent tellement les poncifs que ça m’a gêné la lecture. Graphiquement, je n’ai pas de reproches particuliers à émettre, le dessin de Félix Meynet me plait moyennement. Son coup de crayon tout en rondeur m’est apparu agréable sans plus et sa mise en page est correcte. Bref, j’ai eu l’impression de me retrouver face à une bd dessinée par un auteur peu inspiré. « Les éternels » m’est apparue comme une série dispensable. Le monde des diamants qui m’intéressait est abordé d’une façon trop quelconque pour que le lecteur s’y passionne. De plus, les personnages m’ont semblé trop caricaturaux. Au final, la bd n’est ni plaisante ni déplaisante à feuilleter. Bof…

05/01/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une bonne série –sans plus- qui se passe dans l’univers du diamant. Une série où se mélangent humour et aventures. Les héros ?… ben, ce ne sont pas des gens qui passent leurs journées derrière des bureaux poussiéreux ; ce sont –disons plutôt- des flics du négoce de diamants. Curieuse spécialisation d’ailleurs : des gens qui sont chargés de veiller au bon déroulement des « affaires » qui –je pense- doivent souvent être aux limites de la loi. J’ai ainsi suivi Uma et ses copains –des sortes « d’experts »- dans leurs enquêtes souvent sinueuses ; des enquêtes qui vont leur faire rencontrer de curieux personnages et vivre des parcours journaliers souvent pas piqués des vers. Une bonne série, oui, mais aux personnages pas trop attachants ; où je me suis plus occupé de la lecture du narratif que de m’arrêter occasionnellement sur le graphisme des cases. Qui plus est, la mise en page standardisée n’a pas fait grand chose pour m’interpeller. Bonne série, oui, mais sans plus. Lue d’abord avec intérêt, puis sans passion réelle. Dommage, car avec le postulat de départ il y avait –peut-être- moyen de faire quelque chose de plus « pointu ».

01/01/2008 (modifier)
Par ManuB
Note: 2/5

J’ai lu la globalité de cette série composée de 2 diptyques, et pour faire un jeu de mot facile et un peu foireux, je vais dire qu’elle n’a rien d’éternel. Dans l’univers des diamantaires, on va suivre Uma, jeune femme dépressive, qui va être amenée à remplacer sa sœur jumelle Mira au sein des Eternels après que celle-ci ait été tuée. Cette organisation est chargée de maintenir un certain ordre autour du marché des diamants. Les deux intrigues en 2 tomes qui nous sont proposées sont en elles-mêmes plutôt intéressante, bien ficelées et assez complexes pour nous tenir en haleine. Mais il y a plusieurs éléments qui m’ont vraiment empêché d’accrocher. Tout d’abord les personnages sont pour la plupart vraiment pas crédibles en commençant par Uma qui est peu sur d’elle et qui cumule les tentatives de suicides mais se transforme en agent hors pair chez les Eternels, ou la fille de Mira qui est une enfant au comportement et au langage digne d’un camionneur (je n’ai rien contre eux …), ou encore le flic homosexuel kabyle … je m’arrête là. Ensuite, la narration est très heurtée avec beaucoup de dialogues insignifiants qui n’apportent rien au déroulement de l’intrigue et qui rendent la lecture fastidieuse. Enfin, le fait que l’héroïne se balade à moitié nue la plupart du temps est plutôt agréable mais n’a vraiment aucun intérêt. Graphiquement, il y a un certain style qui peut plaire mais pour moi ce n’est pas le cas. Les traits tout en rondeur sont gâchés par un encrage beaucoup trop épais qui rendent les visages grossiers. Les femmes ont toutes le même portrait et seuls la coiffure et la couleur de cheveux permettent de les distinguer. Elles ont également toutes le même corps parfait ce qui en devient finalement ridicule. Au niveau, des découpages et de la mise en scène, ils rendent assez bien l’action mais j’ai trouvé que la position des corps ne donnait pas une réelle impression de mouvements. Plutôt déçu par cette lecture, car je pense qu’il y avait une idée de base plutôt intéressante mais le traitement n’est vraiment pas à la hauteur.

14/11/2007 (modifier)
Par Babaaast
Note: 1/5

Ayant acheté les 2 premiers volumes par curiosité, j'ai été assez déçu et n'achèterai pas la suite (sauf si je tombe sur le tome 3 et que la barre a bien été remontée...). - L'univers des diamantaires est prétexte à des missions "agent secret" assez banales. - Dessins plutôt bons, mais qui manquent de personnalité. - Les héros n'ont pas vraiment de charisme... - ... et l'héroïne canon et dépressive, convertie en 5 minutes montre en main en super agent de choc n'est vraiment pas crédible. - Sans parler des dialogues parfois hallucinants de hors-sujet, et des comportements vraiment surréalistes de certains personnages. - L'histoire part dans tous les sens, heureusement (et malheureusement pour la crédibilité) en 3 tours de pirouette et de GROS coups de bol insérés dans le scénario, les auteurs se rattrapent. Abracadabra, Magiiiiiiiie ! LOL - La gamine du tome 2 est IN-SUP-POR-TABLE !!! Comment expliquer... Prenez une gamine de 10 ans, la plus insupportable que vous connaissez, greffez-lui un cerveau de gars bourré, ça devrait s'en approcher. Et en plus elle est bavarde la bougre, ARGH !!! ;-) Le Tome 1 vaut (pour moi) la note de 2/5 ("Bof, sans plus") Le Tome 2, 1/5 (Vraiment pas aimé) : c'est là ou tous ces défauts présents déjà dans le 1, au lieu d'être corrigés, sont accentués. Moyenne : 1/5.

21/08/2007 (modifier)