Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Rien à déclarer

Note: 1.5/5
(1.5/5 pour 2 avis)

Adaptation du film de Dany Boon.


Vu au cinéma Wallonie

1er janvier 1993 : La Convention de Schengen promulgue l'ouverture des frontières en Europe. Deux douaniers, l'un Belge, l'autre Français, apprennent la disparition prochaine de leur petit poste de douane fixe respectif. Voisins de douane et ennemis de toujours, ils doivent désormais faire équipe et sillonner les routes de campagnes frontalières à bord d'une 4L d'interception des douanes internationales. Texte:L'éditeur

Scénariste
Dessinateurs
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Février 2011
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Rien à déclarer

28/09/2011 | Gaston
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Avec Dany Boon, on est dans la caricature grossière et un humour de beauf à la française que je déteste éperdument. Il est vrai que ces lourdeurs comiques m'horripilent au plus haut point. Je n'aime pas non plus cette candeur fabriquée ainsi que cette surcharge des personnages. Les tares sont tournées en dérision et cela reste le thème principal. C'est une comédie poussive et souvent vulgaire qui peut trouver son public dont je ne fais pas partie. Il n'y aura aucune finesse comme dans les productions anglaises ou américaines du même genre. Je me demande encore où est le scénario tant on fait du surplace. C'est poussif et vieillot. C'est indigeste et vide. Les gags tombent souvent à plat. C'est périmé. Ayons juste une pensée pour ces pauvres douaniers qui ne font que leur travail.

19/07/2020 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Comme pour 'Bienvenue chez les Ch'tis', je n'ai pas vu ce film et je n'ai pas trop envie de le voir non plus. À la place, j'ai lu la bande dessinée étant donné que j'avais trouvé celle de 'Bienvenue chez les Ch'tis' sympathique. Ici, ce n'est pas vraiment le cas. Le problème est que le scénario mélange des éléments qui séparément auraient pu être pas mal, mais mis ensembles ça devient indigeste. Tout d'abord, il y a le douanier belge qui déteste les français pour une raison quelconque. Il me fait penser à un sous-Louis de Funès et il est parfois un peu trop caricatural pour etre drôle, mais il est supportable et parfois il m'a fait sourire. Ensuite, il y a un douanier français qui est amoureux de la sœur du douanier belge et c'est le truc que j'ai le moins aimé. C'est une histoire d'amour sans intérêt et puis le douanier ne semble pas avoir de vraie personnalité. C'est le brave type un peu naïf et normal. Finalement, il y a des trafiquants de drogues un peu rigolo qui apparaissent souvent comme un cheveu dans la soupe car Veys (et sans doute Dany Boon, mais je ne sais pas comment c'est dans le film) n'arrive pas à bien doser l'histoire d'amour et du trafic de drogue. D'ailleurs, j'ai eu l'impression à deux ou trois reprises qu'il y avait de grosses éclipses dans le récit. Je pense que ça aurait été meilleur si l'histoire tournait uniquement autour du douanier belge et des trafiquants de drogue.

28/09/2011 (modifier)