Luminae

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 4 avis)

Il faut sauver la Sainte !


Dragons

Luminae, dite parfois « La Sainte », dont on ignore l’origine et la destinée, vit à l’écart du monde. Elle a tout fait pour disparaître. Parce qu’elle est détentrice universelle de la magie, beaucoup la convoitent. Royaumes entiers, seigneurs isolés, créatures magiques, magiciens avides… et la plus dangereuse : Doctrine, l’essence même du Mal… Protégée par ses Dames, six femmes dévouées qui l’accompagnent dans son voyage, Luminae doit se déplacer en permanence pour ne jamais être rattrapée par Doctrine… Car si cette dernière prend possession de l’âme de Luminae, elle détruira le monde… (texte : Ankama)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Septembre 2011
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Luminae
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

26/08/2011 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Magnifique ! Mon coup de coeur va avant tout au dessin de Bengal sur cette nouvelle série, à la fois hyper-dynamique, épuré et très contrasté. Il faut dire que ce projet de Luminae, il l'a longtemps porté en lui avant de le réaliser entièrement. Et on sent que la genèse de son style est là, dans ce décor médiéval, dans ces personnages draconiques et féeriques, dans cette mise en scène imparable. Bengal a beaucoup appris de son ami et habituel scénariste Morvan, et ça se sent dans sa construction du récit. Celui-ci, pour l'heure, est intriguant, non linéaire pour ne pas dire cryptique, mais on est accroché tout de suite. Que penser en effet de cette femme, source de toute magie, qui, escortée par cinq soeurs aux aptitudes très diversifiées, essaie d'échapper à la convoitise de nombreux partis : entités démoniaques, seigneurs isolés, dans une nature où châteaux en ruines et cascades paradisiaques empêchent le petit peuple d'assister aux combats à portée cosmique qui se font jour autour de Luminae... Le second tome est un peu décevant, je trouve que le mystère qui couvre Luminae n'est pas idéalement levé. J'aurais aimé que cet univers soit plus développé. Cela reste une BD visuellement très réussie, et je suivrai la carrière de Bengal de près.

26/08/2011 (MAJ le 03/10/2012) (modifier)
Par Bianca
Note: 3/5

J'attendais cette BD pour ces très beaux graphismes. Ma première impression, cette BD est trop courte pour que l'on ait une idée précise de ce que ça va donner et cela peut être une très bonne chose comme une très mauvaise. Bengal prend le temps de mettre en place son récit, si bien que l'on a à peine le temps de s'accrocher à l'histoire et à ses protagonistes. Qui dire de plus que ce que Ro décrit très bien dans sa critique juste en dessous. Cette BD a un fort potentiel ce qui la rend très frustrante. Si on ne fait pas la chasse aux premières éditions j'aurai donc tendance à conseiller un achat groupé de 2 tomes lorsque le 2 sortira, seulement ça serai un peu dommage pour l'auteur. Du coup il ne vous reste plus qu'a vous contenter de ce bref plaisir suivi du regret immédiat de devoir attendre si longtemps pour vous faire un avis (ce qui fait la différence avec le manga justement), un peu comme lorsqu'on mange dans un super resto ou les plats sont exquis mais que vous avez envie d'un kebab en sortant. J'aurai autant aimé le voir sortir plus tard et être un poil plus long quitte à y mettre le prix. Ma note ( 3.5/5) pourra donc soit grimper en flèche a posteriori soit descendre très bas, quoi que, rien que pour les graphismes elle ne pourra pas descendre en dessous de 2/5.

10/09/2011 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Luminae est un étonnant récit d'heroic-fantasy. Pourquoi étonnant ? D'abord parce qu'il est fortement marqué par une influence manga tout en offrant le bénéfice du format, de la narration et de la couleur d'une oeuvre franco-belge. Son rythme et son dynamisme rappelant également le style comics, je pense qu'on peut sans peine y voir l'un de ces cocktails modernes dont les éditions Ankama se sont faits l'un des porte-drapeaux en France. Étonnant aussi car son récit ne se laisse pas apprivoiser d'emblée. Le lecteur est plongé d'entrée dans une action qui ne lui sera expliquée qu'au fur et à mesure. Le nombre de personnages, leurs transformations, les pouvoirs magiques des uns et des autres ajoutent en outre une certaine confusion même si on finit par s'y retrouver. Étonnant enfin car le scénario semble ambitieux et donne le sentiment du début d'une série au long cours, à la manière des sagas en manga où les auteurs prennent le temps de présenter puis de faire évoluer leurs personnages. Pourtant l'intrigue ne parait pas très complexe pour le moment, même s'il faut s'accrocher un peu pour la comprendre puisque, hormis le cas d'un petit récapitulatif de leur situation fait par les héroïnes vers le premier tiers de l'album, les autres évènements sont narrés sans explication pour le lecteur et il est assez facile de s'y perdre dans des décors parfois trop similaires. On comprend peu à peu qu'il s'agit de la confrontation entre 6 mages-guerrières, gardes du corps d'une mystérieuse sainte, et d'étranges sorciers, des créatures draconides et un mage-dragon aux allures démoniaques. L'origine des uns et des autres, leurs étranges et puissants pouvoirs ainsi que leurs réelles motivations restent assez énigmatiques. Le graphisme est très sympathique. D'un grand dynamisme, il est parfois légèrement confus mais il participe à la force de cette oeuvre et à son impression de modernité. Les héroïnes, toutes en tenues légères, se ressemblent un peu trop, au look et aux cheveux prés, rappelant du coup les défauts d'un graphisme de manga pour adolescents. Mais il en a aussi les qualités, de même que l'efficacité d'un comics. Aussi intrigant qu'il soit, le scénario ne m'a pas encore vraiment convaincu mais j'ai apprécié le rythme de ce récit, son ambition et l'aspect prenant de son déroulé. Je suis curieux de lire la suite. J'espère notamment qu'il ne va pas se contenter d'un intrigue trop simple, un long combat entre gentils et méchants, et que des tierces parties, par exemple le seigneur humain local, viendront ajouter un peu de piment à l'ensemble.

08/09/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Un « Ankama » bien noté, je ne pouvais être que comblée, hélas je me suis ennuyée d’un bout à l’autre de ce tome. Tout d’abord le dessin est quasiment vide de décors, même les personnages sont rapidement esquissés ; ce genre de graphisme doit impérativement être accompagné d’un scénario béton et d’une narration originale, et ces deux ingrédients sont malheureusement manquants. Il n'y a pratiquement pas de voix-off, ce ne sont que des dialogues d'une grande banalité et fort simples, rien qui m’ait titillé les neurones, si bien que j’ai eu l’impression de lire une histoire pour adolescents. Ensuite, il ne se passe pas grand-chose dans ce premier tome, en dehors de présenter les quelques personnages qui prennent part à l’histoire, c’est surtout beaucoup d’action où tout se déroule à force de magie. De plus je n’ai pas du tout ressenti l’atmosphère oppressante que l'auteur essaye instaurer. Une lecture d’à peine dix petites minutes et finalement assez creuse.

08/09/2011 (modifier)