Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

House of M

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

De plus en plus atteinte par la folie Wanda Maximoff, la sorcière rouge, déforme progressivement la réalité autour d'elle, et malgré l'intervention des Avengers et des X-Men, l'univers va soudain être radicalement chamboulé, seuls quelques uns vont réussir à émerger et tenter de ramener les choses à la normale... House of M est un énorme crossover Marvel composé de 8 numéros réunis dans cette édition Marvel Deluxe.


Bendis : Torso, Powers, Daredevil & Co Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

La Sorcière Rouge (Wanda Maximoff) est soignée par son père Magneto, ainsi que par le professeur Xavier sur l'île de Genosha. Elle est en pleine dépression et sombre de plus en plus dans la folie. Nous sommes peu de temps après les événements qu'elle a provoqués qui ont coûté la vie à l'homme-fourmi, la Vision et Œil de Faucon et ont amenés à la dissolution des Vengeurs. Ayant de plus en plus de mal à la contenir, le professeur Xavier décide de réunir les nouveaux Vengeurs et les X-Men afin de décider du sort de la Sorcière Rouge. Apprenant cela, Pietro (Vif-Argent), le frère de Wanda, se rend à Genosha pour tenter de convaincre leur père de les aider, mais ce dernier est impuissant devant la folie grandissante de sa fille. Pietro demande alors à sa sœur de créer un monde pour eux, où les mutants seraient au pouvoir avec Magneto à leur tête. Tout le monde se réveille le lendemain matin dans la réalité alternée de Wanda : "House of M". Dans ce monde Peter Parker est marié à Gwen Stacy, Captain' America est un vieillard, les 4 fantastiques n'ont pas survécu à leur accident spatial... Tous les héros non mutants sont différents et sans pouvoirs, les circonstances leur ayant donné leurs aptitudes ne s'étant pas produites. Pour les mutants par contre c'est le monde idéal, ils sont la race supérieure et la vie de chacun ressemble à leurs aspirations respectives. Seul Wolverine se souvient du monde réel et il va se battre pour remettre les choses en ordre en compagnie de Layla, une mutante capable de débloquer l'inconscient des gens et leur remémorer le monde réel.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Août 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série House of M
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

25/06/2011 | Ems
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je précise tout de suite que la version que j'ai lu n'est pas la même que celle des précédents posteurs. Il s'agit d'une version en noir et blanc sur un format gigantesque édité par Panimi Comics en 2018. On va se concentrer sure la fameuse sorcière rouge qui se retourne contre l'équipe des Avengers en tuant le pauvre Ant-Man et Hawkeye ainsi que la Vision. Les Avengers vont vouloir se venger. Cependant, par un artifice du sort, la réalité est détournée par la sorcière rouge. dans cette réalité de House of M, Hawkeye est toujours vivant mais pas le Professeur Xavier. Spider-Man peut retrouver sa Gwenn. C'est un cross-over avant la mode d'associer l'ensemble des super-héros. Il faut dire que cela cartonne au cinéma en ce moment (Avengers - Infinity). Je dois bien avouer que l'édition en noir et blanc est une pure merveille visuelle qui donne un travail profondément authentique. On dirait que chaque super-héros est sculpté. C'est magnifique de voir l'ensemble des super-héros sur deux pages dans un format aussi appréciable.

21/07/2018 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5

Je pense ne pas être assez calé Comics pour apprécier à sa juste valeur cette aventure. Déjà, j'ai eu bien du mal à suivre les multiples héros et adversaires, qui est qui etc... Je ne connaissait pas la filiation de Magneto, j'ignorais, sot que je fus, qu'il y avait des sapiens (avec des héros dedans), des mutants qui dominent ce monde etc.... Du coup, je ne suis rentré que partiellement dans l'intrigue et je n'en ai donc pas retiré un plaisir immense. J'ai du mal à trouver la porte d'entrée du monde comics (dès que l'on est dans le collectif Vengeurs/X Men). Quelle oeuvre lire en premier et quelle suite...ensuite pour bien tout comprendre. Par contre, je pense qu'en prenant l'oeuvre par le bon bout, cette aventure doit être bien perçue. Reste à déterminer également ce qui vient après, mais la fin laisse la porte entrouverte sur de belles possibilités de scénar. Niveau dessin, rien à dire, ultra pro, ultra propre.

02/02/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je suis un peu déçu. Je trouvais le concept génial et en plus j'aime bien ce que j'ai lu de Bendis donc je m'attendais à une excellente série et effectivement au début j'aimais bien, mais vers le milieu j'ai un peu décroché. Ce n'est pas que le scénario soit mauvais, c'est juste que je trouvais que le concept aurait pu donner quelque chose de très original alors qu'au final j'ai eu l'impression d'avoir lu un récit de super-héros comme j'en ai déjà lu avant. Certes, le scénario est efficace, mais j'aurais aimé en savoir plus sur cet univers alternatif. Et puis j'ai eu un problème. Mes connaissances en super-héros étant au mieux moyennes, il y avait des personnages que je ne connaissais pas du tout et j'étais un peu frustré de ne pas savoir leurs noms ou quels étaient leurs pouvoirs.

21/01/2013 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Il est difficile de mettre la main sur cette mini-série de 8 numéros, le comics est épuisé depuis bien longtemps et l'occasion s'acquière à des prix prohibitifs. Pour contourner cette contrainte, je me suis replié sur les revues au nombre de 4, contenant chacune 2 numéros. Ce crossover est antérieur à Civil War. Le scénario est plaisant et riche. Il y a clairement un après "House of M", l'univers des super-héros Marvel se voit redéfini et circonscrit. Il était jusqu'alors sans limites, je suis étonné d'en voir apparaitre. L'histoire est globalement résumée dans la fiche, quelques personnages sont sérieusement impactés par cette aventure, de nouvelles perspectives sont alors ouvertes aux scénaristes. Le final peut paraitre abrupt, il est surtout radical et assumé. Cela donne du sens et de l'intérêt à ce récit. Graphiquement, on a un français qui fournit une bien belle copie, il est bien secondé à l'encrage et la colorisation. L'ensemble est très esthétique et dynamique. Certaines planches m'ont paru complexes dans leur composition mais globalement c'est du haut de gamme. Le ressenti aurait pu valoir un 3.5/5 que j'arrondis à 4/5 pour l'homogénéité du projet et la prise de risque du scénario.

25/06/2011 (modifier)