Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Daredevil - Echo

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Maya Lopez, alias Echo, est une jeune fille sourde capable de reproduire tout ce qu'elle voit, y compris des techniques de combat. Un jour, convaincue qu'il avait assassiné son père, elle a failli tuer Daredevil. Puis, elle apprend que le coupable n'est autre que le Caid, son tuteur. Elle l'abat avant de quitter New York pour un voyage initiatique. Cet album, remarquablement écrit et mis en peinture par David Mack, l'auteur de Kabuki, rassemble les fameux épisodes 51 à 55 de la série Daredevil.


Daredevil Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Maya Lopez, alias Echo, est une jeune fille sourde capable de reproduire tout ce qu'elle voit, y compris des techniques de combat. Un jour, convaincue qu'il avait assassiné son père, elle a failli tuer Daredevil. Puis, elle apprend que le coupable n'est autre que le Caid, son tuteur. Elle l'abat avant de quitter New York pour un voyage initiatique relaté dans ce récit. Cet album, remarquablement écrit et mis en peinture par David Mack, l'auteur de Kabuki, rassemble les fameux épisodes 51 à 55 de la série Daredevil.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Daredevil - Echo
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

25/04/2011 | Ems
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une histoire tirée de la seconde série de Daredevil où le personnage apparaît peu. L'histoire met en vedette une amérindienne sourde qui a été élevée par le Caid après la mort de son père qui était un 'partenaire d'affaire' du Caid. On suit son voyage initiatique et plusieurs sujets sont abordés. Personnellement, j'ai trouvé l'histoire pas mal, mais je n'ai pas été particulièrement touché par le récit. Les pensées de cette femme sont intéressantes au début, mais à la longue ça devient un peu ennuyeux et j'étais bien content lorsque j'ai terminé cet album. Je suis aussi déçu que Daredevil, un personnage que j'aime bien, soit presque un figurant alors que cette histoire se passe dans sa propre série ! Enfin, malgré ces défauts cela reste une œuvre avec juste assez de bonnes scènes (j'aime bien lorsqu'il y a le Caid) pour que je ne trouve pas ça mauvais. Le dessin est spécial, notamment avec ses changements de styles. J'avais peur au début de lire un truc illisible, mais au final le dessin est pas mal quoique je n'irais pas jusqu'à dire que je le trouve superbe.

29/11/2016 (modifier)
Par Ems
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

"Daredevil - Echo" est un ovni dans tous les sens du terme. Graphiquement on est à mi-chemin entre le comics et l'art et essai. Il faut un temps d'adaptation assez rapide avant que le graphisme se transforme d'une énigme en régal pour les yeux. Les styles divergent souvent et démontrent le talent hors norme de l'auteur. Ces changements ne se font pas sans raison, ils sont explicites ou fusionnels avec le texte. Daredevil n'apparait que rarement en guest star, on peut considérer qu'il ne sert que pour sa franchise commerciale afin de booster les ventes. Pourtant, ce one shot est pourvu d'arguments de qualité et ne doit une reconnaissance méritée qu'à lui même. On suit le parcours initiatique du personnage d'Echo à la recherche d'elle-même, de ses origines et de la mémoire de son père. Il y a peu d'action, cette histoire est un concentré d'art et de réflexion. Les sujets de la surdité et sur les amérindiens sont développés avec brio. Ils servent d'ailleurs de bases directes ou indirectes à cette histoire intemporelle et universelle. Dans la seconde partie, la quête va lui faire rencontrer Wolverine qui lui donnera les clés pour comprendre l'héritage que lui a légué son père. Cette lecture est une expérience hors norme demandant beaucoup d'attention car le découpage instinctif ne répond pas à des règles techniques classiques. Les propos sont le fruit de mûres réflexions, la narration est fluide malgré les chemins détournés qu'elle utilise. On est à mille lieux du comics de super-héros, ce récit ne rentre pas dans un genre particulier, il s'apparenterait quand même davantage aux romans graphiques sur certains points. Je reste pantois devant tant de classe, d'originalité et de talent. Comment un seul artiste arrive à sublimer toutes les facettes du 9ème art sur un seul opus ? "Daredevil - Echo" ne laissera personne indifférent, les avis seront tranchés à défaut d'être unanimes. Il faut être prêt à vivre une expérience unique loin de codes qui régissent le secteur. Cette oeuvre ne se lit pas, elle se ressent. Gros coup de coeur !!!

25/04/2011 (modifier)