Amour, passion et CX diesel

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 8 avis)

Harold Gonzales, le patriarche, commence à perdre la tête... la fin est-elle proche ?


Absurde Animalier Fabcaro Fluide Glacial, le best-of Futurs immanquables Magazine Fluide Glacial

Harold Gonzales, le patriarche, commence à perdre la tête... la fin est-elle proche ? Inquiets pour le sort qui attend sa CX diesel, ses proches luttent les uns contre les autres. Cynthia et Harold ont quatre enfants : Brandon, gérant d’une boîte de nuit pourrie, dont la femme Jessifer est sur le point d’accoucher de leur premier enfant… ou pas ; Pamela, dont le mari Tony essaie de noyer son chômage dans l’alcool et l’évitement systématique ; Bill le cadet qui essaie lui aussi à toute forces d’avoir la CX, et Jean-Mortens le cadet dont des rumeurs disent qu’il serait noir. La famille va-t-elle résister à cette crise latente ? Et d’ailleurs, qui a écrit au feutre sur le rétroviseur de la CX ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Mars 2011
Statut histoire Série terminée (succession de gags formant une histoire complète) 3 tomes parus
Couverture de la série Amour, passion et CX diesel
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

03/04/2011 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Recueil de gags en une demi-page qui s’enchaînent pour former une histoire complète en trois tomes, cette série parodie les séries télévisées romantiques à rallonge sur le ton décalé et absurde cher à Fabcaro. Il n’est donc pas tout à fait idiot de voir là une sorte de préliminaire à « Et si l'amour c'était aimer ? » du même Fabcaro. La galerie de personnage est magnifique et les auteurs parviennent à rendre vivantes et touchantes ces caricatures sur pattes pourvues des pires dons de l’humanité (mauvaise foi, bêtise, arrogance, prétention et autres joyeusetés). Les dialogues fourmillent de petites perles. L’humour se cache au détour d’un titre de magazine (et honnêtement « caissière du Lidl à moitié nue magazine », je le vois quelque part dans une librairie, je l’achète, moi !!) ou lors d'une répartie sortie de nulle part. L’absurde règne en maître, qu’il s’agisse d’adopter un enfant ou de se faire remodeler les seins. Et puis il y a ce fil narratif, cette intrigue idiote (qui parviendra à hériter de la CX diesel du paternel ?) qui crée un suspense et tient en haleine tout du long des trois albums. Car oui, même si on s’en doute un peu, on ne peut s’empêcher de se demander comment tout cela va se terminer. Enfin, l’usage d’animaux anthropomorphes en guise de personnages est une bonne idée. Elle permet de créer un visuel plus caricatural et expressif à ceux-ci sans rien enlever à leur pitoyable (et délectable) humanité. J’ai lu la série dans sa version intégrale en format à l’italienne, ce qui, je trouve, lui convient parfaitement.

14/01/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

En lisant cette série, j'ai retrouvé les mêmes sentiments que j'avais lorsque j'ai lu Z comme don Diego du même scénariste. L'idée de départ est amusante (même si parodier les soaps américains n'est pas une idée originale), les personnages sont des stéréotypes amusants et j'aime vraiment le dessin. Malheureusement, je trouve que l'humour est inégal. Il y a des gags qui m'ont fait sourire, d'autres qui tombent à plat et au final j'ai pas beaucoup rigolé. J'ai aussi commencé à me lasser un peu durant la lecture du troisième tome. Au final, pour moi c'est juste une autre série humoristique avec de bons et de moins bons moments et cela ne me semble pas un indispensable sauf si on est fan des auteurs.

28/11/2017 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5
L'avatar du posteur Jetjet

Avant tout, il faut signaler que c'est un album de Fabcaro. Après tout, il faut remarquer que l'édition à l'italienne rend justice à son format de demi-pages de strips à l'origine pour une lecture des plus confortables. Mais malgré tout, ce pastiche de télés novelas bien caricatural se savoure dans la durée... Ces aventures d'une belle famille de beaufs avec moult clichés ne se lit ni en une traite, ni par coupures. L'humour subtil de Fabcaro s'apprécie vraiment sur la durée avec le background des personnages s'épaississant et amenant au final un véritable cachet cynique ! Cette famille ordinaire n'a rien d'extraordinaire. Leur cupidité sur l'acquisition ou non d'une Citroën CX (qu'on ne verra presque jamais d'ailleurs) du patriarche gâteux est à mourir de rire ! Cette panoplie d'abrutis passe encore mieux sous la plume inspirée de James et leur look animalier leur donne un air universel. Ces beaufs, vous en avez forcément dans votre famille ou votre entourage, peut être même en êtes vous un ? C'est la force de cette série atypique qui n'interpelle pas au premier abord mais devient quasi indispensable à l'image de séries comme les Feux de l'Amour et compagnie qui révulsent avant de captiver leur public blasé. Sauf qu'avec Amour, passion et CX diesel, on a véritablement affaire à un travail d'orfèvres destiné à tous les amateurs de bons mots et de situations pas forcément si absurdes que cela !!!

09/08/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Les séries américaines interminables telles "Amour gloire et beauté" ou les telenovelas brésiliens sont déjà caricaturaux. Mais Fabcaro et ses complices réussissent ici à caricaturer un peu la caricature. Lorsque j'ai vu cet album, j'ai pensé à cette émission diffusée sur Canal+ il y a quelques années ("Amour, gloire et débats d'idées") qui, sur les images originales d'un telenovela, ajoutait des dialogues débiles et décalés, le tout étant plus que poilant. C'est sur un autre registre que jouent les deux albums de la série, mais c'est quand même assez drôle. J'ai toujours souri, et parfois franchement rigolé à ces petits strips d'une demi page formant une histoire cohérente. Les personnages illustrent tous l'une des facettes de la connerie, et un comique de répétition parfois lourdingue nous les rend presque attachants tellement ils sont beaufs et cons, mais "natures". C'est donc une bonne série à découvrir et, contrairement à ce qu'un précédent avis affirmait, je n'aurai aucun mal à m'y replonger pour une autre lecture. Et la lecture du troisième tome - qui risque d'être le dernier vus les derniers strips, confirme la bonne tenue de l'ensemble. C'est franchement drôle, du bon humour con. Les trois albums sont homogènes et méritent que l'on s'y intéresse !

01/04/2013 (MAJ le 21/06/2014) (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Le monde ne le sait pas, mais Fabrice Caro adore regarder les telenovelas et les séries interminables telles Amour, gloire et Beauté à la télévision. Alors qu’il doit encore boucler un album pour son éditeur. Du coup, déçu de ne pas être accepté par les chaînes de télévision brésiliennes, il décide d’écrire sa propre série, qui marquera à tout jamais l’histoire de la bande dessinée. Une fois encore l’humour décalé et absurde de Fabcaro fait mouche. A l’ineptie des soap opera américains il rajoute de la beaufitude franchouillarde, ses talents de dialoguiste hors pair faisant le reste. Pour l’aider dans sa tâche, le talentueux James, avec ses personnages à tête d’animaux très expressifs, propose une galerie de portraits inoubliables, entre nuques longues, grandes cheminées et décors dépouillés. Ben Grrr complète cette fine équipe avec des couleurs relativement discrètes, mais qui n'écrasent pas le trait de James. A noter que le troisième tome semble marquer la fin de la série, puisque sa "conclusion" est en prise directe avec le titre de celle-ci. Un pur régal.

03/04/2011 (MAJ le 15/06/2014) (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

C'est toujours un plaisir pour moi de découvrir les nouvelles oeuvres de mon auteur de bd d'humour préféré. Bref, ce titre ne déroge pas à la règle. Fabcaro transcrit un humour très fin que j'apprécie un peu comme ces comédies anglaises ou new-yorkaises. Quand j'étais plus jeune, j'avais accroché sur le genre de série comme Dallas ou encore Santa Barbara. Je me rends compte avec le recul comme cela pouvait être stupide. L'auteur arrive à ridiculiser les enjeux purement matérialistes de ces familles qui se déchiraient pour notre plus grand plaisir. D'ailleurs, on ne voit jamais cette fameuse CX diesel, objet de tant de convoitises ! Juste un bémol pour dire que Brandon ressemble beaucoup trop à Bill et j'ai eu beaucoup de mal à savoir les distinguer. La surprise vient du fait que les auteurs font évoluer des personnages animaliers ce qui apporte une vraie touche moderne et comique. Bref, ce titre m'a mis de bonne humeur pour la semaine. Il m'en faudrait un peu plus mais la rareté prédomine.

27/05/2013 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Sympathique petit album de gags. L'idée de départ est assez rigolote, elle est plus ou moins bien exploitée au fil de l'album. Les personnages sont bien trouvés, très caricaturaux, et du coup l'humour fonctionne plutôt bien. Cupides, beaufs, faux culs, lâches, on a la une belle panoplie des plus nobles traits de caractères des humains et les situations qui en découlent sont amusantes. La parodie des feuilletons à l'eau de rose est volontairement exagéré grossièrement, mais ça marche. Les strips sont assez homogènes, il n'y en a pas de ratés, mais il n'y en a pas non plus d’extraordinaires qui m'ont tordu de rire. J'ai trouvé un tout petit peu d'abus dans le comique de répétition. Cela dit la lecture m'a arraché pas mal de sourires. En conclusion un album amusant, mais une lecture m'aura suffit.

26/11/2011 (modifier)
Par billiraf
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Cela fait quelque mois que je n'avais pas pris le temps de rediger un avis sur mes lectures recentes. Mais cette série m'a donné envie d'en dire que du bien. Une BD bien drôle ! Pas facile de trouver une bande dessinée qui fait vraiment rire, et non juste sourire... Ici j'ai pris quelques bons fous rires ! L'histoire est complètement absurde, une parodie des séries "à l'eau de rose", ici l'enjeu est de savoir qui va hériter de la CX diesel de papa, une fois celui-ci décédé ! On fait la connaissance de toute la famille, de leur relation affichée et... cachée... Attention aux révélations ! Le dessin est correct, il porte bien les vannes. Il n'est pas sublime, normal, il s'agit ici de faire place à l'humour ! Si vous voulez rire, en partageant le délire des auteurs, lancez-vous, je ne l'ai pas regretté moi !

15/06/2011 (modifier)