Angelot du lac

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 12 avis)

Un orphelin comme tant d'autres perdu au milieu de la guerre de 100 ans.


1300 - 1453 : Moyen Âge et Guerre de Cent ans Albums jeunesse : 6 à 10 ans Astrapi Ligne Claire

Un groupe de jeunes orphelins se regroupent pour survivre au milieu de la guerre de 100 ans. detroussant les cadavres, mendiant auprès des moines, délestant les badeaux de leur bourse, jouant des petits tours lors de foires, ils arrivent tant bien que mal à vivre. Un jour, ils trouvent un bébé, seul survivant d'un convoi attaqué par les loups. Ils l'adoptent et l'élèvent à leur façon. L'histoire commence quand le garçon, Angelot, a sept ans. Suivant son groupe d'amis, puis un chevalier errant, puis un batteleur, le jeune Angelot du Lac grandit petit à petit dans ce monde dur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1991
Statut histoire Une histoire par tome (mais qd même mieux de les lire dans l'ordre) 3 tomes parus
Couverture de la série Angelot du lac
Les notes (12)
Cliquez pour lire les avis

14/06/2002 | Thorn
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Je connaissais Yvan Pommaux par des albums publiés chez L’Ecole des Loisirs, comme « Orphée et la morsure du serpent », acheté il y a bien longtemps pour mes gamins. Je le découvre ici auteur de BD plus classique, s’embarquant dans un sujet relativement original pour le public visé, assez jeune : la Guerre de Cent ans. Encore que le sujet soit plutôt le combat pour la survie dans cette période trouble, en particulier autour des gamins orphelins, luttant par tous les moyens, à un moment charnière, terrible (guerre, pillages, peste noire – cette dernière n’étant pas évoquée), la guerre n’étant au final qu’un décor plus ou moins précis. L’histoire tourne autour d’un enfant, Angelot donc, qui partage son errance successivement avec une bande de jeunes un peu plus âgés que lui et vivant de rapines, d’un chevalier, et d’une jeune fille de son âge, qui finit par partager ses aventures. Le traitement est parfois naïf (le dessin un peu, le rythme et les dialogues surtout) et un peu lent. Mais cela convient peut-être au jeune lectorat ? J’ai lu la série dans l’intégrale reprenant les trois tomes. Une introduction explique le choix du personnage principal et de la période. En fin d’album (album jeunesse oblige), un lexique présente quelques termes utilisés, et l’auteur fait une petite mise au point historique (hélas émaillées de quelques imprécisions [l’an 0 ; la vision du royaume de France sous Hugues Capet]). J’ai été plus intéressé par les influences cinématographiques et littéraires revendiquées.

21/12/2017 (modifier)
Par jul
Note: 3/5

Je possédais cette bd quand j’étais jeune et j'avais adoré. Des dessins très beaux pour un truc destiné aux enfants : forêts noires, chevaliers, loups... c'est une atmosphère plutôt sombre pour les mômes. Je m'étais vraiment identifié à ce gamin adopté par ces adolescents vivant en bande dans la forêt, cela m'avait transporté. Par contre c'est très simpliste dans l'histoire. Ne pas oublier que c'est destiné avant tout aux enfants.

10/05/2013 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5

Difficile de noter objectivement une série dont je ne suis pas la cible. Je ne peux mettre 4* en raison de 3 défauts importants à mes yeux. Le premier réside dans le dessin, qui, s'il est parfois sur certaines planches vraiment réussi, peut être imprécis et manquer de soin par moment. La ligne claire est agréable, les paysages et bâtiments bien rendus, mais certaines vues des personnages sont figées et ratées. Deuxième point noir, les albums se finissent en deux planches. Il y a un récit bien porté et puis zoup, on finit le truc bien raidement. Enfin, la série est trop inégale entre un premier tome vraiment très bon et un dernier qui ne sert à rien dans sa configuration. Ce dernier tome n'aborde que peu de thématiques, devient redondant dans sa trame par rapport aux autres et boucle le scénario de manière très superficielle et maladroite alors même que les 2 précédents ont évité le délit de niaiserie souvent associé aux bouquins jeunesse. Par contre, j'ai grandement apprécié que l'auteur colle aux vérités historiques et nous offre (offre à nos têtes blondes) un vrai cours d'histoire sur le comment vivait-on durant cette période "guerroyante" de notre histoire. Les différents statuts, des malandrins aux gueux, de la petite noblesse aux grands en passant par la bourgeoisie qui cherchait à s'anoblir par la réussite financière et les épousailles. C'est bien documenté, didactique tout en gardant le divertissement par un scénario réussi. Son personnage central a du charisme malgré son jeune âge. Bien plus que les "faire valoir" hormis Ysthier et le chevalier. Je le disais, l'auteur évite toute niaiserie, il sait nous faire voyager aussi, même si on sent que cette partie là manque d'ampleur, je pense qu'il voulait éviter d'aller trop loin pour finir la série. Un ou deux tomes avec voyage en Italie auraient pu permettre d'éviter les deux défauts scénaristiques. Maintenant, cela reste de la bonne BD jeunesse, lecture conseillée.

12/05/2012 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Tiens je suis passé à côté de cette série quand j'étais plus jeune. Pourtant il y a fort à parier qu'elle m'aurait captivé, tant elle regorge d'éléments intéressants. Le scénario d'abord, nous présente un garçon très débrouillard, courageux (mais pas téméraire non plus), qui essaye de survivre dans une époque très troublée. Le mérite d'Yvan Pommaux est surtout de nous proposer une aventure relativement crédible dans un univers bien défini. Tous les ingrédients d'un bon récit d'aventure sont présents, et on ne s'ennuie pas une seconde, malgré un fléchissement sur le dernier tome. Le trait d'Yvan Pommaux est très "ligne claire", mais en même temps riche de détails, ses décors sont vraiment jolis, les personnages campés de façon assez crédible, malgré des défaillances ponctuelles sur les visages, surtout les visages enfantins. J'aurais eu envie de mettre un 4/5, mais le tome 3 m'a laissé un peu circonspect quant à l'épaisseur du scénario... Une série à connaître toutefois.

09/02/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu cette série car elle figurait dans les immanquables du site. Je sais que ce n'est plus de mon âge, mais j'aime bien deux séries présentes dans la catégorie jeunesse des immanquables et je me disais qu'il y avait des chances pour que j'aime aussi cette œuvre. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. J'aurais peut-être aimé 'Angelot du lac' si je l'avais lu jeune, mais avec mon regard d'adolescent de 17 ans ça me parait totalement désuet. Les trois albums ne m'ont pas très captivé et j'avais parfois l'impression, surtout dans le tome 3, qu'il n'y avait pas de réel scénario, mais juste une mince ligne directive que l'auteur remplissait de péripéties. Le héros n'est pas très intéressant. C'est le héros parfait qu'on retrouve souvent dans ce genre de BD.

23/03/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Voilà clairement la meilleure BD d'Yvan Pommaux à mes yeux. Je connaissais ce dernier par ses différentes publications dans le magazine Astrapi et les albums qui en ont découlé (Marion Duval, etc...). J'aime bien son trait ligne claire mais jusqu'à présent celui-ci m'avait paru un peu simpliste, pas toujours très soigné ou trop épuré. Mais les planches d'Angelot du lac sont le plus souvent proprement superbes ! Du grand art en matière de ligne claire, de mise en page et d'esthétique. J'ai encore en tête des planches que j'adorerais encadrer et accrocher sur les murs de chez moi (la scène pluvieuse visible dans la galerie de la série en fait partie). J'ai lu la version couleurs des albums indépendants (l'intégrale est parue en noir et blanc, elle) et ces couleurs sont très réussies également. Bref, pour une série jeunesse, c'est une bande très bien dessinée. Le récit se place durant la Guerre de Cent Ans. C'est en quelque sorte une version pour enfants d'un récit tel que Les Compagnons du Crépuscule, le côté fantastique en moins. Les intrigues sont crédibles et mettent en scène de manière très vivante la vie médiévale de l'époque. L'ensemble est instructif pour les enfants désireux de découvrir le moyen-âge tout en offrant des aventures prenantes et de bons personnages. Le ton est parfois un peu dur mais les gentils gagnent heureusement à la fin, malgré l'amertume que certaines victoires impliquent. A lire ! Pour les jeunes comme pour les moins jeunes, c'est une très bonne et belle BD.

20/03/2009 (modifier)
Par PatrikGC
Note: 4/5

A prime vue, je viens de lire l'édition 3 volumes en 1 (165 pages) en NB, édition février 2000. Dessin classique, bien documenté et léché, rien qui déborde. Une histoire pour enfants, pas guimauve, bien campée, loin des poncifs traditionnels. Une remarque quand même sur les bulles un peu curieuses. Néanmoins bref, du bon. J'ai été agréablement surpris. Non, je ne connaissais pas du tout, peut-être suis-je trop "vieux" pour l'avoir lu lors de sa parution. Un Bd que je recommande à mes petits-enfants virtuels :)

09/11/2008 (modifier)
Par woody
Note: 4/5

Aaaaaaaaaah c'est toute ma jeunesse ça... Guetter Astrapi dans la boîte à lettres pour se délecter des histoires merveilleuses concoctées par Yvan Pommeaux...(Woah, on dirait que c'est un petit vieux qui parle...) Sérieusement et contrairement à ce qu'en dit Piehr, c'est une excellente série qui garde tout son intérêt une fois le délicieux et tendre âge de l'enfance évanoui dans les méandres du temps (oula, faut que j'me calme là). Le dessin est sobre et efficace et très attrayant pour un jeune lectorat avare en efforts. Alala, le bon vieux temps...

21/04/2003 (modifier)
Par Piehr
Note: 3/5

Comme la plupart des gens de l'époque de la parution d'Angelot du Lac (bien lourde, cette phrase :)), j'ai découvert cette série dans le magasine Astrapi, que je lisais assidûment. Et cette nouvelle série d'Yvan Pommeaux, qui suivait les premiers tomes de Marion Duval, m'avait vraiment enchanté. Un univers Médiéval pour suivre l'histoire du petit écuyer Angelot, c'est assez mignon sans être cul-cul, assez bien narré pour être intéressant, bref, vraiment bien foutu. La trame scénaristique est tout à fait correcte même s’il ne faut pas oublier que cette série s'adresse à la jeunesse et qu'on se régalera beaucoup plus en lisant le troisième testament si l'on souhaite rester dans le même contexte historique ! Le tout est assez poétique, ce qui est un bon point. Les illustrations d'Yvan Pommeaux, mises en couleur par sa compagne, sont vraiment typiques de l'auteur. Un style à la fois classique et particulier, détaillé, qui permet de donner une ambiance parfaite à l'ensemble des récits. Bref, une série que je trouvais géniale étant môme, mais qui bien sûr a perdu tout son intérêt maintenant. Que c'est triste de grandir, parfois ! (seulement parfois, hein :))

05/08/2002 (modifier)
Par Benn-J
Note: 4/5

Quand j'étais petit je lisais assiduement Astrapi, et là, en feuilletant la liste de BD, que vois-je ? Angelot du lac ! Une BD géniale pour les 8-12 ans. Les péripéties d'un gamin aventureux dans un monde arthurien (à noter d'ailleurs le parallèle Angelot du Lac<=>Lancelot du lac, qui n'est pas anodin). Atmosphère qui change un peu des BD jeunesse. Pour moi, un incontournable à cet âge !

11/07/2002 (modifier)