A Ouessant dans les choux

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Contacté pour une résidence artistique sur l'île d'Ouessant, dans le cadre du festival de Penmar'ch, Nicoby voit là une belle occasion de prendre un peu de recul par rapport à son quotidien...


Bichromie Bretagne

Contacté pour une résidence artistique sur l'île d'Ouessant, dans le cadre du festival de Penmar'ch, Nicoby voit là une belle occasion de prendre un peu de recul par rapport à son quotidien. Pour convaincre sa tendre moitié d'acquiescer sans réserve, il propose de profiter de cet isolement temporaire, loin des tentations caloriques, pour entamer un régime. Joindre l'utile à l'agréable en quelque sorte. C'est décidé, ce sera ermitage au sémaphore d'Ouessant et soupe aux choux pendant 15 jours.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Décembre 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série A Ouessant dans les choux
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

20/12/2010 | iannick
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'aime véritablement le style de cet auteur que je n'ai découvert que récemment. C'est de la bd d'humour sur fond de chronique sociale ou quelquefois comme ici sur une base documentaire. Il s'agit de nous faire découvrir l'île d'Ouessant au-delà de tous les préjugés lié à l'alcoolisme ou au naufrageur. Certes, c'est une petite bd sans prétention mais qui est parfois très drôle. En tout cas, voilà une forme d'humour que j'apprécie. Même le dessin nous permet d'apprécier la force des éléments sur cette île au bout de la France. On arrive à ressentir le vent ou le bruit assourdissant de la corne de brume. J'ai retenu cette jolie phrase : nous sommes sur une île, c'est comme un village qui ne serait entouré d'aucun autre village...

29/06/2015 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Nicoby nous présente le récit de son séjour sur l’île d’Ouessant (Bretagne) suite à une invitation dans le cadre du festival de Penmarch où des artistes et groupes de musique s’y produisent en concert chaque année au mois de Mai. Ce séjour, c’est l’occasion pour Nicoby d’entamer un régime à base de choux. Il y découvrira la faune et la flore locales, ainsi que le quotidien des habitants de cette île. Surtout, pendant 15 jours, il y vivra dans un sémaphore au gré du scintillement nocturne du phare et des décibels de ses « cornes de brune »… C’est un récit très sympathique que nous propose Nicoby. En lisant, on a l’impression de se retrouver en vacances avec l’auteur. Ainsi, nombre d’anecdotes sont racontées dans cette bd. A défaut de se marrer en lisant les péripéties de l’auteur, j’ai gardé tout au long du récit un beau sourire. Le graphisme de Nicoby est à l’image du récit : d’un style « humoristique », il se révèle sympa et très agréable à contempler. Le choix de la couleur en bichromie est pertinent ; en tout cas, il permet d’éviter l’emploi de tons flashys que l’on retrouve souvent dans ce type de bd. Fraîche, sympa et proposée à un tarif correct (11 euros), « A Ouessant dans les choux » m’est apparue comme une bd très plaisante à lire. J’y ai apprécié les diverses anecdotes racontées par l’auteur et son témoignage inédit de ce lieu mystique.

20/12/2010 (modifier)