Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Ascension (Delcourt) (Kokô no Hito)

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

Du souffle, il en faudra pour suivre ce récit à la fois haletant et contemplatif, qui place les lecteurs au contact (rugueux) de la montagne, sur le chemin ouvert par Buntarô Mori. Ce lycéen ombrageux et solitaire n'a jamais cherché à s'intégrer à la société. Mais au détour d'un défi lancé par un camarade de classe fan d'escalade, il entreprend la périlleuse ascension d'un bâtiment scolaire. En atteignant le toit, il se sent réellement vivant pour la première fois de sa vie, jusqu'ici rongée par l'ennui. La découverte de l'alpinisme va ensuite lui révéler un talent inné, et lui faire découvrir une incroyable sensation de plénitude, qui agit comme une drogue. Une histoire tirée du roman best-seller "L’Homme solitaire" de Jiro Nitta.


Adaptations de romans en BD Escalade et alpinisme La Montagne Seinen Shueisha Sport

Du souffle, il en faudra pour suivre ce récit à la fois haletant et contemplatif, qui place les lecteurs au contact (rugueux) de la montagne, sur le chemin ouvert par Buntarô Mori. Ce lycéen ombrageux et solitaire n'a jamais cherché à s'intégrer à la société. Mais au détour d'un défi lancé par un camarade de classe fan d'escalade, il entreprend la périlleuse ascension d'un bâtiment scolaire. En atteignant le toit, il se sent réellement vivant pour la première fois de sa vie, jusqu'ici rongée par l'ennui. La découverte de l'alpinisme va ensuite lui révéler un talent inné, et lui faire découvrir une incroyable sensation de plénitude, qui agit comme une drogue. Une histoire tirée du roman best-seller "L’Homme solitaire" de Jiro Nitta.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Septembre 2010
Statut histoire Série terminée 17 tomes parus
Couverture de la série Ascension (Delcourt)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

01/10/2010 | Pasukare
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Faire preuve d'ouverture d'esprit, c'est aller également vers le manga qui n'est pas toujours synonyme de basse qualité. On se rend compte que c'est comme dans la bd européenne ou le comics, il y a une variation d'oeuvres dont certaines peuvent s'avérer très intéressantes. Il ne faut pas en faire une affaire de principe et aller au-delà des préjugés pour découvrir de véritables perles. Certes, Ascension nous décrit avec minutie le monde de l'alpinisme à travers le défit que relève un jeune lycéen. La trame est assez classique avec des thèmes maintes fois exploités. Certes, il y a eu également le chef d'oeuvre de Taniguchi à savoir Le Sommet des dieux qui fait référence dans le manga montagnard. Dernièrement, j'ai pu également découvrir Vertical sur un ton plus léger. Je dois dire que l'on tombera vite sous le charme de cette ascension. Se rapprocher du ciel pour se sentir plus vivant ! Gare tout de même à la chute ! J'ai bien aimé les techniques d'escalade qui sont bien expliquées. C'est le sport à travers toutes ses facettes. Cela commence par le gravissement du lycée puis par un concours en salle pour finir sur les montagnes les plus hautes du monde comme le K2. C'est un récit très prenant. On n'a plus envie d'arrêter la lecture de ces 17 tomes qui composent la série. On regrette juste une fin un peu brutale qui n'est pas franchement bien amenée. Il faut dire que les derniers tomes n'étaient pas parmi les plus réussis de cette saga qui aurait dû s'arrêter avant. Au final, cela reste tout de même une bonne série de qualité à découvrir.

12/12/2015 (modifier)

Je viens de m'enfiler les 11 tomes parus à ce jour du manga Ascension. Franchement c'est parmi mes lectures de ces derniers mois celle qui m'a le plus emballé. On a ici un manga parlant d'un sport particulier, l'alpinisme sous toutes ses formes (escalades, solo, ascension etc). Est-ce parce que je n'y connais rien dans ce domaine que cette lecture m'a tant enthousiasmé? J'avais certes déjà lu Le Sommet des dieux de Taniguchi et le roman Paroi de glace de Inoué. Le thème doit me plaire car je souffre d'un vertige assez conséquent. On a ici un seinen classique dans son déroulement : un novice au charisme d'huitre va se réveler dans l'escalade et devenir le meilleur. Rien de neuf. Mais ici tout est fait avec talent. Le graphisme et les couvertures sont splendides. L'histoire et les péripéties s'enchainent sans fausse note. J'apprécie grandement dans les mangas la capacité qu'ont les auteurs de faire des ruptures de tons, des cassures temporelles, des retours en arrière. Ici l'auteur ose d'un album à l'autre sauter de 48 heures dans le temps puis par des flashbacks revenir sur les événements passés. Cela est fait avec brio sans créer de difficulté de compréhension. J'adore. Ce manga est inspiré d'un roman l'homme impassible inconnu chez moi. C'est la lecture la plus addictive découverte ces temps ci. Elle vient à point combler le manque d'Ippo. 4/5 (car il y a une légère baisse de régime à partir du 9ème tome)

07/05/2013 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Voici un manga au sujet assez atypique. Pour etre honnete, je suis tombé dessus par hasard et je ne pensais pas réellement y accrocher. Et bien c'est pourtant le cas! Le dessin est parfois superbe et c'est sans doute ce qui m'a aidé à lire le début du manga. On s'attache ensuite facilement aux personnages (surtout le personnage principal, lui aussi atypique). Les rebondissements sont nombreux, le scénario ne cède pas à la facilité et est intelligent (le manga est après tout inspiré d'un roman) et on ne s'ennuie pas une minute. Bref, une bonne surprise au sujet assez rare en BD.

28/08/2012 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Pas mal du tout cette nouvelle série qui débute, mais rien de vraiment nouveau dans le genre non plus. Adaptée d’un roman à succès « L’Homme solitaire » de Jiro Nitta, Ascension nous raconte l’histoire d’un lycéen solitaire qui va avoir une révélation à l’occasion d’un défi que lui lance un de ses nouveaux camarades de classe, révélation qui le fera entrer dans le monde de l’escalade. Adaptation signifie a priori scénario borné donc nombre de tomes limité… c’est à espérer, la série compte déjà 12 volumes en VO et n’est pas terminée, j’espère qu’il n’y en aura pas beaucoup plus que cela non plus. Point de vue scénario, entre intrigues de lycée, compétition et dépassement de soi, on n’a a priori rien d’exceptionnel à se mettre sous la dent, sauf que dans les toutes dernières pages, on nous laisse entrevoir un pan semble-t-il plus sombre de la vie du héros qui pourrait s’avérer intéressant par la suite. Le dessin est assez bon, je regrette juste une fâcheuse tendance à hypertrophier le cou (largeur et longueur) ou d’allonger démesurément les bras dans certaines scènes d’ascension. Les couvertures sont glacialement belles, ce qui ne gâche rien.

01/10/2010 (modifier)