Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Belleville Story

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 12 avis)

En une seule nuit poisseuse, un jeu du chat et de la souris stressant entre deux porte-flingues concurrents, mais qui vont devoir apprendre à se connaître, dans un Belleville interlope et dangereux, où les clandestins chinois cotoient les prostituées yougoslaves.


Paris

Freddy est un petit malfrat anxieux, qu'un caïd yougoslave utilise pour faire son "relevé des compteurs" sur le "marché aux voleurs" de Belleville. Zhu, souriant chinois francophone affublé d'un bob "Paris", débarque sans bagages à Roissy, pour aller récupérer une jeune clandestine qu'un réseau concurrent a volée à ses passeurs. Les deux hommes vont se retrouver embarqués dans une quête commune, contraints de s'entraider malgré le peu de confiance qu'ils s'accordent l'un à l'autre.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Juin 2010
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Belleville Story

21/07/2010 | Chéreau
Modifier


Par LoupGris
Note: 4/5

Un diptyque sympathique, bien construit, plaisant à lire et assez captivant. Niveau graphisme, je n'ai pas été emballé au début, ne le trouvant pas très beau. Mais au fur et à mesure de la lecture, j'ai trouvé qu'il collait bien au style et à l'ambiance de la BD, qu'il correspondait bien au rythme assez soutenu et dynamique du récit. Niveau scénario, c'est bien ficelé, le lecteur est bien tenu en haleine, à aucun moment on ne s'ennuie. Les personnages, quant à eux, sont assez charismatiques. Au résumé, une jolie découverte à la bibliothèque que je recommande chaudement.

13/10/2021 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

J’ai trouvé sympa le dessin, très moderne et dynamique (tendance Blain ou Sfar), avec une colorisation granuleuse. Comme les premières pages sont muettes, cela permet d’entrer facilement dans l’intrigue. La constitution du duo, entre Freddy le loubard et Zhu fraichement débarqué de Chine, est assez improbable et amusante (le premier cherchant à tuer le second pendant un certain temps). Car tout semble les opposer (un blanc, nerveux et verbeux, jeune et filiforme, contre un homme plus mur, chinois, plutôt massif et taciturne – on reconnait là le casting classique du « duo mal assorti »), Freddy gagnant en maturité et en calme au contact de son contraire ou complémentaire asiatique, et finissant presque par déborder d’empathie pour les autres… L’intrigue se développe dans les milieux interlopes de Belleville, au cœur des luttes d’influence des gangs, des trafics en tout genre (du moment que c’est illégal) et des filières d’immigration clandestine. L’histoire se laisse lire agréablement, assez rapidement, car il y a beaucoup de cases sans dialogues (au passage, certains dialogues en chinois/mandarin ? auraient pu être traduits, mais bon). J’ai juste eu un peu de mal à saisir et accepter la fin, mais après tout pourquoi pas ?

09/05/2020 (modifier)
Par Canarde
Note: 4/5
L'avatar du posteur Canarde

J'ai lu cet album il y a longtemps en bibliothèque et j'en ai gardé un souvenir précis et heureux. Le dessin qui semble ne pas plaire, un peu à la Blain en effet, et vraiment vif. Avec des raccourcis saisissant, il réussit à mettre beaucoup de mouvement dans les scènes de poursuite (par exemple une jambe arrière réduite à presque rien qui semble déjà repartir devant). les personnages que d'autres ont trouvé sans profondeur, m'ont paru au contraire haut en couleur par la drôlerie des dialogues. C'est en effet une histoire de gangster, mais je me demande si ça n'est pas plutôt un" roman d'apprentissage", le moment du parcours où un petit con devient un adulte, et souvent grâce à un vieux singe, à qui bien sûr on n'apprend pas à faire la grimace. Freddy, le petit con, maigre et impulsif (un coté Romain Duris dans "sur mes lèvres") m'est resté sympathique, je le garde, plusieurs années après, dans un coin de ma mémoire, indissolublement lié à son vieux chinois, massif (un peu trop grand pour l'idée qu'on se fait d'un chinois), taiseux et malin. C'est une BD que je conseille chaudement, elle laisse un goût de reviens-y.

24/06/2014 (modifier)
Par DamBDfan
Note: 2/5
L'avatar du posteur DamBDfan

Je pensais avoir affaire à un bon polar à la française mais ça n’a pas été le cas. J’ai trouvé le tout assez médiocre. Les dessins sont ce qu’ils sont, pas très heureux mais ce n’est pas ce qui m’a dérangé le plus. Le gros bémol vient du scénario déjà peu présent, peu fouillé et qui en plus est trop souvent haché et pas très bien structuré (trop de scènes invraisemblables, des persos qui arrivent de nulle part…) La psychologie des différents protagonistes est peu développée et le personnage du chinois Zhu qui est censé être charismatique ne l’est pas (on ne saura finalement pas grand chose en ce qui le concerne). Bref, c’est loupé, ça manque cruellement de caractère ! Certains dialogues en chinois ne sont même pas traduits et ça devient vite pompeux, il y a pour croire que le scénariste n'avait rien à dire. Achat dispensable !

12/02/2014 (modifier)
Par fab11
Note: 4/5

En voilà un polar noir, glauque et violent mais tout de même très prenant. J'ai lu ces deux tomes d'une traite et assez rapidement finalement, pourtant chaque album contient plus de 80 pages. Le scénario ,même s'il peut paraître simpliste, m'a surpris et tenu en haleine tout le long de ma lecture. L'histoire est très classique finalement, un petit voyou nommé Freddy doit contre sa volonté faire équipe avec un truand chinois qui doit retrouver une jeune compatriote enlevée à ses parents contre leur volonté. Cette association étonnante entre deux malfrats d'origines différentes dans un Paris comme on le connaît aujourd'hui (c'est à dire pas toujours bien fréquenté, surtout le quartier de Belleville) m'a paru assez originale. L'action est omniprésente dans ce thriller et on y trouve un grand nombre de rebondissements aussi surprenants les uns que les autres. Le constat est simple, on ne s'ennuie pas une seconde durant la lecture de ce très sympathique diptyque. En ce qui concerne le dessin, même si je n'apprécie pas plus que cela ce style je l'ai trouvé bien en accord avec le récit. Mais un dessin plus réaliste aurait été plus adapté à mon avis. Alors bien sûr je ne peux que recommander la lecture et même l'achat de cette agréable série.

20/08/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Heureusement que le découpage est bien parce que sans ça je crois que lire les deux albums de 'Belleville Story' auraient été un vrai supplice pour moi. Pourtant, j'aime bien les bons polars, mais du début jusqu'à la fin je n'ai pas accroché. Pire, j'ai même trouvé que les deux albums étaient un peu vide alors qu'il y a beaucoup de péripéties dans les deux albums de 80 pages ! Cela doit être à cause des pages sans dialogues j'imagine... Je crois que la principalement raison pourquoi je n'ai accroché s'est parce que je n'ai pas trouvé les personnages intéressants ou attachants. Or, cela me semble être le style de récit dont la qualité repose sur la psychologie des personnages (leurs relation avec les autres personnages, pourquoi ils font ça). Alors comme j'en avais rien à foutre de ce qu'il faisait, je me suis ennuyé. En plus, la fin est pourrie.

29/03/2012 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5

J’ai beaucoup apprécié ce polar dans le monde des malfrats de Belleville. La série est très nerveuse et le lecteur est littéralement happé par ce diptyque à la fois sombre et réaliste. L’atmosphère du quartier est bien rendue et le dessin est fluide et dynamique, bien qu’un peu simple de temps en temps. Le scénario tient bien la route. A noter que les 2 volumes excèdent les 80 pages chacun, autant dire que les albums sont denses. Au final, Belleville Story est une série dynamique et très plaisante à lire. 4 étoiles méritées pour moi !

11/01/2012 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Il s'agit d'une histoire sombre, dans le milieu de la nuit, des gangs, des prostituées, des petits malfrats et plus surprenant d'un improbable chinois qui est au coeur de l'intrigue. Les frictions seront nombreuses, les retournements de situations plus ou moins attendus. En tout cas l'idée de mélanger à la fois "la cible" et "l'acolyte de fortune" fonctionne vraiment bien. Il y a des moments de tension bien rendus entres ces 2 protagonistes. On ne sait pas comment tout ça va tourner et il y a toujours plusieurs directions que pourrait prendre l'histoire. Pour ça c'est du tout bon. L'ambiance stressante est là, il y a également quelques passages cyniques que j'ai particulièrement apprécié. Au final nous avons un bon polar noir et divertissant. Cela dit je ne met pas plus de 3 étoiles pour deux raisons. Le dessin dans un style simple et hachuré n'est pas trop ma tasse de thé (des proportions hasardeuses, des visages pas toujours bien formés). Et puis la fin m'a laissé sur ma faim, même si c'est volontaire j'aurais aimé une conclusion moins ouverte.

25/08/2011 (modifier)
Par jurin
Note: 4/5

Deux tomes de plus de 80 pages que j’ai lu avec avidité. La lecture est rapide, claire et le suspens bien présent. L’histoire se déroule dans le milieu de la pègre, plus précisément dans le trafic d’êtres humains, les pratiques de tous ces malfrats font froid dans le dos. Les auteurs parviennent à créer une ambiance assez angoissante, c’est sûrement le point fort de cette BD. J’ai préféré le premier tome, sans en dire de trop le deuxième tome est de bonne facture mais l’histoire devient un peu convenue. Un dessin imprécis mais qui passe bien tant le suspens est maintenu. 3.5 arrondis à 4 pour un très bon premier tome.

15/07/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Belleville Story est plutôt un très bon polar, un peu nerveux comme je les aime. L'intrigue se passe en une seule nuit et il va s'en passer des choses. On fait la connaissance d'un petit truand à savoir Freddy. Il va rencontrer un chinois, Monsieur Zhu, débarqué à Paris qu'il est censé flinguer. Or, les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite pour notre plus grand plaisir. Les deux personnages principaux sont réellement intéressants dans leur complexité. On suit avec plaisir leur déambulations nocturnes dans un Paris vivant et mal famé. Une simplicité du dessin, certes mais surtout une richesse du scénario avec des dialogues ciselés et un final de toute beauté. Une excellente réalisation qui pourrait même inspirer le cinéma ...

08/04/2011 (modifier)