Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les Dossiers de l'Archange

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Un enquêteur en assurances met par hasard à jour une gigantesque arnaque destinée à son employeur. Par ailleurs un étrange livre semble en dire long sur sa propre vie...


Auteurs espagnols Christian Godard Circus Les coups de coeur des internautes Les Roux !

Fulbert Poingdedieu est cloué sur un lit d'hôpital, dans le coma, avec une infirmière qui abuse de lui, ainsi que le fantôme d'un étrange personnage... Il va revenir sur sa vie, et surtout sur les dernières semaines, bien étranges... Tout commence par un passant qui demande à proximité de lui un livre sur sa vie à un bouquiniste...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1987
Statut histoire Série abandonnée 2 tomes parus
Couverture de la série Les Dossiers de l'Archange

02/07/2010 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur bamiléké

Messieurs Clavé et Godard nous ont laissé une série politique à l'humour noir bien originale. Cette série a eu peu de succès et je trouve cela dommage. Voici Fulbert nom de code "petit lapin" qui se retrouve pris dans une histoire érotico-politique qui va le dépasser. Les auteurs ont probablement puisé dans les agissements troubles et glauques d'officines du type S.A.C (service d'action civique) qui a eu son heure de "gloire" en 81 massacrant toute une famille dans le sud de la France. Tout cela en se considérant comme "petits soldats" de l'Etat Républicain. S'y ajoute la thématique de financements occultes très présente dans ces années et encore pour quelques années. Sous un aspect BD grand public, je trouve qu'en réalité c'est une charge assez cynique sur les agissements de l'ombre. Les méchants sont des vrais méchants sans état d'âme. Par exemple : "Pourquoi [Fulbert] dans la baignoire ? - Parce que c'est plus facile à nettoyer !". Toujours prêts à s'entredévorer. Pour enrober le piment les auteurs nous servent une histoire érotique très coquine dans sa suggestivité. Fulbert n'aura pas tout perdu car nous passons en revue les fantasmes de l'infirmière, la secrétaire, l'espionne et de la fée clochette. Les femmes dans le tome 2 dégagent un pouvoir érotique très puissant sans avoir à en montrer beaucoup. Les scènes du mythique théâtre "Des Deux Boules" des années 70 ou du métro parisien à 3h du mat sont originales et super bien rendues. Je trouve le dessin très bon avec des ambiances de nuits inquiétantes superbes. Cela soutient la partie fantastique du récit qui elle aussi est une trouvaille. La fin ouvre sur une éventuelle suite qui ne sera pas. Dommage

25/11/2021 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Clavé et Godard refont équipe après le brillant La Bande à Bonnot pour une sorte de polar beaucoup plus trouble et plus ambigu. Sur fond de scandale politico-financier d'envergure, Godard livre une Bd coup de poing passée très injustement inaperçue à sa sortie vers 1987, année où je la découvre dans le magazine Circus. Je crois que c'est surtout l'aspect fantastique qui se mêle au récit à trame policière qui a dû dérouter les lecteurs à l'époque, moi le premier ; j'avais trouvé les tenants et aboutissants de cette histoire vraiment bizarroïdes, où les femmes semblent être toutes des garces et où le ton peut paraître dérangeant. Le cauchemar et le sexe font partie de cette étrange Bd que j'ai eu l'occasion de relire il y a peu, et j'avoue que c'est assez surprenant au premier abord ; une chose me rassure un peu, c'est que je ne devais pas être si con que ça en 1987 puisqu'il y a des scènes que je n'ai toujours pas bien compris aujourd'hui... A l'époque, la série a été abandonnée faute de succès. Le dessin de Clavé est incroyablement fignolé et fin , il n'adopte plus cette sorte de flou broussailleux qui allait comme un gant pour La Bande à Bonnot, mais au contraire un beau trait réaliste clair qui met en valeur les femmes des scènes coquines joliment dessinées. Une découverte à faire, facile à trouver en occase, mais qui risque de laisser pensif.

20/12/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Assez méconnue cette série du duo Godard-Clavé, réalisée après le réussi La Bande à Bonnot, mais aussi avant Le Bras du Démon, qui exploite de façon un peu plus évidente la mince frontière entre réalité quotidienne et fantastique diffus. Ici le fantastique se manifeste sous la forme d'un livre qui raconte toute la vie de Fulbert, et sur lequel il va tomber au cours d'une de ses enquêtes d'arnaque à l'assurance. Ce livre, comme celui qui est censé l'avoir écrit, vont bien sûr bouleverser sa vie, pour la faire basculer dans l'irrationnel. Collègues subitement érotomanes, poursuites dans les égouts, une gamine qui semble toujours être présente sur les lieux où il va se passer quelque chose... Comme souvent chez Godard, rien n'est gratuit dans son récit. Bon, d'accord, il a tendance à placer de la fesse en arrière-plan de ses histoires, mais le reste semble cohérent, malgré les différents niveaux narratifs (les souvenirs, le présent à l'hôpital, la vie contée dans le livre...). Simplement le schéma d'ensemble de cette série ne sera jamais dévoilée, puisque la série a été abandonnée après deux tomes en 1989, que Florenci Clavé est décédé depuis, et que Godard ne semble pas enclin à revenir dessus. Une lecture intéressante donc, mais qui laisse un peu sur sa faim...

02/07/2010 (modifier)