Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

DareDevil Noir

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Dans une ville où la loi n'est qu'un jeu, le jeune Matt Murdock est entraîné dans un tourbillon de violence dans le quartier de Hell's Kitchen. Il se retrouve au coeur d'une guerre de pouvoir et de vengence entre le Caïd, son plus efficace tueur Bullseye et une femme fatale répondant au doux nom d'Eliza...


Daredevil Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Matt Murdock est un orphelin dont le père s'est fait tuer par un mafieux alors qu'il était enfant. Le criminel l'a également rendu aveugle. Dès son enfance, il n'a peur de rien, et fait des choses insensées et surtout très dangereuses. Il devient plus tard DareDevil, un justicier impitoyable qui fera tout pour nettoyer sa ville (Hell's Kitchen) des mafieux qui la rongent, accompagné d'un semi-accolyte : un détective privé de seconde zone. Un jour, une femme nommée Eliza se rend à leur QG, et leur dit qu'un mafieux du nom de Halloran veut régner sur la ville, et la garde en quelque sorte "captive". S'ensuit une enquête de DareDevil pour le retrouver, alors que pendant ce temps, un tueur impitoyable du nom de Bullseye sévit. Inspiré des films de polar noir, la collection Marvel Noir présente une Amérique des années 30 où les personnes ayant des super-pouvoirs sont une réalité. Un univers où on retrouvera des personnages connus de séries comme Spider-man, X-Men ou Daredevil ré-imaginés en privés amateurs de bourbon, en gangsters pourris ou en femmes fatales.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Juin 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série DareDevil Noir
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

27/06/2010 | SuperFloyd
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

Quel dommage que le dessin soit si peu engageant. Il ressemble à un roman photo maquillé à la sauce pop art et assombri pour l'ambiance. Je n'ai que moyennement goûté à l'exercice graphique. Par contre le scénario est excellent, on est plongé dans un thriller policier où les personnages sont bien développés. L'intrigue est brillamment développée, on ressent la maitrise du scénario. La narration manque parfois de fluidité mais la cause est surtout le dessin qui casse le rythme de lecture en raison des efforts qu'il demande. Les fans de Daredevil ne seront pas dépaysés, l'histoire est pleinement intégrée dans son univers contrairement aux autres récits Marvel Noir qui jouent la carte de l'uchronie. La psychologie de Murdock/Daredevil est bien expliquée, elle est la clé de voute de cette histoire et donc l'intérêt principal de ce récit complet. J'aime de plus en plus Dardevil et cette nouvelle lecture ne fait que confirmer l'intérêt et la qualité de cette collection. A découvrir si le dessin n'est pas rédhibitoire. Note affinée : 3.5/5

19/03/2011 (modifier)

Ça y est ! j’ai lu tous les Marvel Noir sortis à ce jour : les deux Spider-man Noir, les deux ‘X-men noir’, le Wolverine Noir, le Punisher Noir et, enfin, le ‘Daredevil Noir’ ! Les trois derniers cités constituent d’ailleurs mon top 3. ‘Daredevil Noir’ n’a en effet rien à envier aux modèles du genre. L’ambiance, le trait, les couleurs, tout y est sombre ! Matt Murdock est l’associé du détective privé Foggy. Matt est aveugle mais ses quatre autres sens sont par contre extraordinairement développés, ce qui lui permet d’enfiler un costume rouge et de jouer les super justiciers dans son quartier d’Hell’s Kitchen. Ledit quartier est en proie à une guerre des gangs : d’un côté, il y a le Caïd, l’ennemi juré de Daredevil, et, de l’autre, Orville, un nouveau venu qui fait de plus en plus parler de lui. Ajoutez à cela l’arrivée d’une beauté fatale dans sa vie et l’horrible souvenir du meurtre de son père qui le ronge, et vous obtenez le récit de l’Homme sans peur dont question. Le seul bémol, à mon sens, réside dans le fait que ‘Daredevil Noir’ rappelle Wolverine Noir par bien des aspects. J’espère que nous aurons un jour droit à un deuxième tome de ‘Daredevil noir’. En attendant ce jour, nous verrons, j’imagine, sortir les ‘Luke Cage Noir’ et ‘Iron man Noir’, déjà parus en V.O.

07/02/2011 (modifier)

DareDevil noir est une excellente surprise. Le scénario est assez classique, assez proche de la claque Sin City, en beaucoup moins gore, tout de même. Mais au-delà de ça, la narration est excellente et les répliques sont toutes bien senties. Mais surtout, ce qui est excellent dans ce DareDevil, c'est l'univers graphique. Le dessin est remarquable, et certaines planches sont de véritables oeuvres d'art. Une bande-dessinée qui vaut le détour, et nous fait passer une très bonne lecture !

27/06/2010 (modifier)