3 Instincts

Note: 3.71/5
(3.71/5 pour 7 avis)

8 cadavres retrouvés dans un entrepôt désaffecté ; un adolescent prostitué ; un homme au seuil de la mort ; un accident tragique. 3 actes et un épilogue (l'acte final) maîtrisés de sang froid. Une première BD copieuse, appliquée, noire et prenante !


Emmanuel Proust Éditions

Âmes sensibles s’abstenir ! En effet, quel lien mystérieux unit « les trois destins » d’une tueuse en série, d’un jeune homme tombé dans la prostitution et d’un futur père de famille?... Le lecteur ne le saura qu’à la fin de ce triptyque haletant dont le dénouement réserve bien des surprises. Cette histoire policière est également une réflexion sur « l’instinct », cette force qui peut guider l’homme aux limites de la conscience… Construite comme un puzzle, elle débute par la fin pour dénouer peu à peu les fils de l’intrigue. Un premier album haletant et captivant.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Mars 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série 3 Instincts
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

22/06/2010 | Ems
Modifier


Par etoilawst
Note: 4/5

Excellente Bd qui prend toute sa saveur lors de la seconde voire de la troisième lecture. A la première lecture en effet on découvre tout d'abord 3 actes, 3 histoires apparemment indépendantes qui peuvent être lues dans n'importe quel ordre. Elles sont intéressantes sans être d'une grande originalité (si ce n'est la dernière). Ce n'est que lors de la lecture du dernier acte que toutes les pièces du puzzle s'imbriquent les unes dans les autres et que l'on comprend les liens entre les différents protagonistes de ces différentes histoires.

16/06/2012 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Et dire que c’est le premier album de l’auteur ! Trois histoires, trois personnages que rien en apparence ne semble rapprocher… Certes le procédé narratif n’est pas original mais il fonctionne parfaitement tant la narration et le rythme sont maitrisés. Le lecteur est complètement immergé dans ce monde glauque et ultra-violent. On est même parfois dérangé par tant de noirceur. Côté dessins, c’est aussi très réussi avec un trait nerveux, et épuré, largement inspiré par le manga. Bref, 3 Instincts surprend et impressionne. On en redemande.

31/05/2012 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Un bel album qui vaut bien le détour. Le dessin est bien maitrisé, je ne l'ai pas trouvé extraordinaire mais bien fichu. La narration aussi est bien maitrisée et l'alternance entre les personnages est bien fichue. On se demande franchement jusqu’où ça va nous mener et la conclusion est parfaitement bien maitrisée. Ce qui est intéressant, c'est vraiment la construction du scénario, qui lorsqu'on a fini, peut mériter plusieurs relectures pour voir tous les détails qui sont disséminés dans les histoires. Par contre, il faut reconnaitre un côté pas mal violent dans l'histoire, même si j'ai trouvé plusieurs ressemblance, notamment entre la deuxième partie et le film "Mysterious Skin" (ceux qui l'ont vu comprendront). Ce côté violent est toutefois atténué dans la troisième partie. Une BD que j'ai vraiment trouvée sympathique, et que je recommande, car elle se lit, et se relit, très bien. Une belle découverte.

01/03/2012 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

J'avais loupé cet album à sa sortie, mais je ne l'avais pas perdu de vue. La structure particulière -même si pas inédite- m'interpellait. Je l'avoue, j'ai eu du mal à trouver le point commun entre les trois personnages à la fin de leurs récits respectifs. Cela manquait aussi un peu de fluidité. Le chapitre final vient bien sûr tout expliquer et lier l'ensemble. Le dessin de Julien Parra est très intéressant ; fortement influencé par le manga mais avec une narration européenne, il fait preuve d'un dynamisme assez bluffant pour un débutant. Malgré le manque de maturité narrative, voici un album qui vaut la lecture.

28/02/2012 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Un thriller étouffant et violent à la narration explosée et qui donne les clés de ses mystères dans son épilogue ? C'est vrai que c'est alléchant. La quatrième de couverture parle aussi du livre/film "Orange Mecanique"... Bon de l'aveu de l'auteur (que j'ai eu la chance de rencontrer) et qui n'a pas vu le film, c'est juste une technique de commerce et de pub utilisée par l'éditeur, et c'est vrai que la ressemblance entre les deux œuvres est faible, mais le plaisir qu'on prend à les parcourir et quasiment égal (sachez que ce film est mon préféré). A savoir, pour tous les amateurs de thriller, malsain, glauque et violent (physiquement et moralement), cette BD est faite pour vous. Ça commence comme une banale enquête policière sur un tueur en série. Mais finalement, ce n'est pas l'enquête qui nous intéresse, mais le comportement du tueur. Et puis, on enchaine sur un "deuxième" instinct ; l'instinct enfoui. La force du scénario est également que l'on peut lire les trois premiers chapitres dans l'ordre que l'on veut, puisqu'on comprendra leur lien seulement dans l'épilogue, jusqu'à avant, ils nous paraissent indépendant. Ce deuxième chapitre nous narre l'histoire d'un adolescent qui pour gagner un peu d'argent, se vend à de vieux pervers... Encore plus étouffant, malsain et glauque, ce chapitre m'a retourné... Encore plus violent que le premier, mais jamais trop gratuitement. Le troisième chapitre est différent, tout muet et plus onirique, avec une baisse de tension qui est le bienvenu. On ne le comprends pas tout de suite d'ailleurs, mais la fin nous éclairera encore une fois sur son contenu. Et la conclusion est assez forte, et remuante aussi. Et elle nous montre que le scénario est très intelligemment écrit, une vraie réussite. Ma seule frustration, c'était de ne pas en savoir plus sur ce que sont devenu certains personnages après leur chapitre respectif (même si, comme la chronologie est chamboulée, on a quelques indices) mais l'album est déjà excellent dans sa forme. Pour le dessin, Julien Parra possède un joli trait, à peine influencé par le manga (plus par le dynamisme de la mise en page et du découpage). L'encrage, assez gras et des fois, proche de l'esquisse, lui donne une forte personnalité, tout comme le choix des couleurs (une dominante pour chaque chapitres). Certaines cases, trahissent, du moins à l'époque, un petit manque de maturité (notamment au niveau de l'anatomie), mais dans l'ensemble, c'est très agréable à l'œil. Un excellent album qui a réussi à totalement m'estomaquer juste après sa lecture... J'en redemande et vous le recommande. Note : 4.5/5

09/02/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Pour une première bd de l'auteur, c'est une réussite incontestable ! Il y a des auteurs qui manifestent leur talent d'emblée sans avoir à essayer de nous convaincre plusieurs fois avant. C'est ceux là que je préfère personnellement. Nous avons là un auteur à suivre ! On sent bien qu'il y a des influences mangas que Julien Parra revendique d'ailleurs (il est fan de Death Note). Ces trois histoires vont nous interpeller car elles sont noires et terrifiantes. Elles sont réservées à un public très averti car ultra-violente dans tous les sens du terme. Ce sont des histoires adultes comme je les aime : sans fioriture ! J'ai aimé ce concept de lien entre les trois dans un épilogue qui reliera l'ensemble des morceaux du puzzle. Pour autant, il y a une pièce que j'ai encore du mal à accrocher : celui du flic au seuil de la mort que nous retrouverons d'ailleurs à deux époques distinctes de sa vie. Quel était son véritable rôle dans l'accident ? Je me suis pourtant creusé les méninges pour comprendre. Si quelqu'un a la solution, je suis preneur ! J'ai échaffaudé une théorie mais je doute que cela soit la bonne. Du coup, cela m'énerve un peu de ne pas savoir ... Le style graphique est épuré avec un découpage rythmé et totalement maîtrisé. On ne s'ennuie pas une minute. C'est efficace grâce à une lecture fluide. Oui, bravo pour ce travail dignement réalisé !

12/02/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Ce premier album est intéressant dans sa construction. On a trois histoires en autant de chapitres. Elles sont violentes et différentes. La colorisation change pour amplifier ces différences. L'intérêt de cette BD réside dans le chapitre final qui fait le lien avec les histoires précédentes. Les premiers chapitres sont noirs avec des personnages aux comportements radicaux. On saisit mal le sens que souhaite donner l'auteur à ces scenarii. En fait, il faut être patient et attendre le final pour avoir les réponses. Le dessin est efficace mais est froid à cause du traitement informatique trop marqué. J'ai apprécié ce one shot mais j'ai l'impression de ne pas avoir tout saisi. Il faudra certainement une autre lecture. Si celle-ci venait à changer ma perception de cette BD, j'apporterai une modification à cet avis. La BD est en petit format cartonné de qualité faisant penser aux production Futuropolis. J'en parle car j'aime ces éditions qualitatives. A découvrir pour les fans de thrillers.

22/06/2010 (modifier)