A girls

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Kazao mène une vie paisible sur l’île Future, malgré son enfance passé dans l’orphelinat après avoir été abandonné à sa naissance. En pleine adolescence, il est pris de curieux cauchemars semblant lui révéler sa mort. Tourmenté par ses songes, il trouve toutefois le réconfort dans le sourire et le son du violon de la belle Eiko.


Mag garden Shonen

Kazao mène une vie paisible sur l’île Future, malgré son enfance passé dans l’orphelinat après avoir été abandonné à sa naissance. En pleine adolescence, il est pris de curieux cauchemars semblant lui révéler sa mort. Tourmenté par ses songes, il trouve toutefois le réconfort dans le sourire et le son du violon de la belle Eiko. Son monde bascule lorsqu’il apprend la réapparition de ses parents sur le continent et son départ soudain pour cette nouvelle vie. Trop de choses paraissent curieuses à ses yeux et ses souvenirs se confrontent à cette réalité. Que lui arrive-t-il ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Juin 2010
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série A girls
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

02/06/2010 | Pasukare
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je l'avoue sans honte, ce sont les reproches faits ci-dessous par Pasukare sur le côté racoleur de ce manga qui m'ont attiré vers lui. Comme les dessins de la galerie me paraissaient bien foutus, je me suis dit que je n'allais pas me priver pour rincer un peu l'oeil. Et effectivement, quand on est un garçon, cet étalage de filles sexy et de petites culottes n'a rien de désagréable du tout. Bon, ok, c'est lourdingue. C'est clairement du racolage car même si cela s'intègre dans le scénario, il y a une vraie exagération des situations coquines et ça fait tout sauf naturel. Mais comme c'est joliment dessiné, je l'accepte malgré tout... Hum... Pour en revenir à l'intrigue, la similitude avec le film The Island m'a sauté aux yeux. A tel point que j'ai eu l'impression d'avoir déjà vu et de deviner la grosse majorité de l'intrigue de ce début de série. Même si la narration est bonne et les personnages attachants, je n'ai donc pas trop été captivé. D'autant que les réactions de certains personnages, comme les parents (?) du héros sont un peu bizarres et que certains passages manquent de crédibilité. Puis vers la fin du premier tome apparait une thématique autour de la synchronicité entre certains personnages, ce qui apporte un peu de nouveauté sans m'intéresser plus que ça pour le moment. Malgré une intrigue déjà vue et un racolage actif quoiqu'agréable pour des yeux masculins, j'ai tout de même trouvé la lecture divertissante, assez bien menée, et la curiosité me poussera sûrement à lire la suite quand elle sortira.

11/06/2010 (modifier)
Par Pasukare
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pasukare

Pour commencer, une incompréhension : ce manga (bien que son titre semble l'orienter vers un public masculin) est classé sur le site manga-news en josei, soit, si je me fie au thème du même nom sur le site marron, manga destiné à un public 18-30 ans de sexe féminin... j'ai des doutes ! De très gros doutes mêmes, car bien qu'il y ait beaucoup d'eau de rose et de fleurs bleues dans ce premier tome, il y a surtout du fan service à destination du lectorat masculin, et qui plus est du fan service qui tombe à chaque fois comme un cheveu sur la soupe, comme si le scénariste avait détourné son histoire pour remplir son quota de petites culottes (ou pas d'ailleurs). Personnellement, je le destinerais à un public de 11-15 ans, garçon ou fille je ne sais pas trop, les unes apprécieront le côté romantique fleur bleue, les autres les contres plongées... En ce qui me concerne, le constat est sans appel, après lecture du premier tome, ce qui me vient en premier à l'esprit c'est que l'histoire, qui me semblait intéressante au départ (des enfants abandonnés élevés dans une institution sur une île secrète, des sosies de ces ados qui décèdent et qui sont visiblement "remplacés" par ces jeunes gens à qui l'on fait croire qu'on a retrouvé leurs parents, des rêves étranges, des rencontres bizarres, etc) est complètement décrédibilisée par ces scènes incongrues qui ont rarement une justification au moment où elles se déroulent... Je n'ai rien contre l'humour pour dédramatiser un récit ou le fan service dans l'absolu (à petites doses, Go ! Tenba cheerleaders me fait bien marrer) mais ici ça tombe très souvent à côté de la plaque. Reste un dessin plus que correct, nettement plus supportable que ces trucs difformes qui semblent être à la mode pour les œuvres à destination du lectorat féminin… mais qui malheureusement ne rattrape pas grand chose en ce qui me concerne. Au final je dirais que c'est vraiment du gâchis... Soleil le classe en shonen dans ses nouveautés de juin, ça me paraît plus vraisemblable que le classement du site manga-news.

02/06/2010 (modifier)