Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Petit Jules et Pépé Jules (Les Aventures de)

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Lorsque ses parents ne l’obligent pas à suivre un stage d’éveil (à la nature, à la mer, à la poterie, à la peinture, …) Petit Jules n’a qu’une seule envie : rejoindre son pépé. A eux deux, et à bord du moelleux fauteuil de pépé, ils partent à l’aventure, une aventure nourrie de leur imaginaire et de leur quotidien.


Frédéric Jannin Troisième âge

Petit Jules, dont les parents se soucient plus de leur travail que de lui, passe ses journées chez son pépé. Pour rien au monde il ne voudrait aller ailleurs. Pourtant ses parents ont tout essayé, mais rien n'y fait, c'est chez pépé Jules que petit Jules se sent le mieux! Et il a de quoi se sentir bien chez pépé Jules... lui au moins ils s'en occupe! Pépé Jules n'est jamais à court d'idées... et grâce à son fauteuil magique ils se retrouvent plongés au milieu de leur histoire. Il nous promène chez les indiens, au moyen âge et à la fête des ONNVMQVQM (objets normalement non volants mais qui volent quand même). Pour les enfants petits et grands, cette bd est parue chez Casterman et vous rappellera sans doute le bons moment passés au coin du feu à écouter de belles histoires. Elle permettra également de retrouver certains personnages de Germain et Nous plus âgés ... (texte des auteurs, tiré du site de Fred Jannin)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1996
Statut histoire Histoires courtes 3 tomes parus
Couverture de la série Petit Jules et Pépé Jules (Les Aventures de)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

14/05/2010 | Mac Arthur
Modifier


Par Ju
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ju

Petit Jules veut toujours aller se faire garder par son pépé (qui s'appelle lui aussi Jules), au grand désarroi de ses parents, qui ne comprennent pas ce que leur fils pourtant vif trouve bien chez son grand père qui ne bouge pas de son fauteuil. Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que ce fauteuil est magique, et qu'il permet aux deux Jules de s'envoler pour vivre les histoires contées par le grand-père. Le postulat de base est très chouette : c'est poétique, mignon, ça permet d'user de l'humour sur le thème du conteur/acteur de l'histoire qu'est Pépé Jules, et ça offre de bons prétextes pour n'importe quelle aventure. Celles-ci sont sympathiques, mais manquent d'un peu de pep's, d'un soupçon de folie et d'inventivité en plus qui les rendraient plus passionnantes. Côté dessin, ce que dit Mac Arthur est parfaitement juste et bien vu : le côté figé du dessin nuit à l'aventure, mais les expressions des personnages sont un plus non négligeable. Petit Jules et Pépé Jules, c'est donc une bonne bd à offrir à un enfant, à fortiori s'il s'appelle aussi Jules (#vécu personnel). Ca le fera sourire et rêver à d'autres horizons, sans autre prétention. La lecture en bibli est aussi bien évidemment envisageable. Pour les adultes, ça se laisse lire, mais n'en attendez pas trop non plus.

27/03/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Voilà une petite série sympathique mais qui n'a pas su me séduire comme ont su le faire d'autres séries dessinées par Jannin. La faute d'abord à un rythme de narration un peu cassé et alourdi par une trop grande abondance de textes. Il en résulte des histoires que l'on suit sans s'en imprégner, sans vraiment être captivé. En outre, même si j'aime le trait de Jannin, je trouve que la colorisation informatique qui l'accompagne ici ne lui convient pas du tout, surtout sur les deux premiers tomes où elle m'a le plus gêné. Cela brise toute la sincérité et la vivacité du trait. A côté de cela, les histoires racontées là sont plaisantes, douces, et il est agréable de voir mis en scène un enfant et son grand-père qui s'entendent aussi bien.

10/04/2011 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Au début, je n'étais pas enthousiaste en lisant les aventures de Petit Jules et Pépé Jules. Puis, après la première histoire, j'ai commencé à trouver que c'était pas mal et finalement j'ai pris du plaisir pendant ma lecture. Ce n'est pas un chef d'œuvre, mais les récits sont très créatifs et divertissants. Certains passages sont bien trouvés (le pépé qui gueule contre la pub de crème glacée, par exemple). Un enfant ne s'ennuiera pas avec cette série ! Pour ce qui est du dessin, je suis un peu moins élogieux. Je crois que Mac Arthur a bien résumé la situation : Jannin a un style sympa à regarder, mais ce n'est pas assez dynamique pour des scénarii d'aventures.

17/05/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Négatif : le dessin de Jannin, qui ne se prête pas vraiment aux récits d’aventure, même humoristique. Son trait est certes expressif mais peu dynamique. Positif : le dessin de Jannin. Les mimiques de ses personnages sont toujours aussi plaisantes, surtout lorsqu’il se décide à croquer une tête d’ahuri. Match nul, donc. Il est à noter que nous avons ici droit à « Jannin - l’ancien », celui dont le style découlait directement de « Germain et nous », et non à son trait actuel, plus proche du dessin de presse. Positif : l’idée de ce petit Jules et de son pépé raconteur d’histoire, dont l’imagination débridée permet à ce couple de s’évader à bord d’un simple fauteuil. C’est, pour moi, une très bonne idée puisque c’est l’essence même du conte : nous permettre de nous évader en rêvant à des aventures extraordinaires nourries de notre quotidien, de notre ordinaire et tout cela sans quitter notre fauteuil. L’image est belle et poétique. Le procédé est simple et efficace et permet au duo d’auteurs de donner libre cours à son imagination. Sur cette base, ils pouvaient tout imaginer et partir vers n’importe quel délire. Négatif : à partir de ce très bon postulat, les scénarios imaginés par Liberski et Jannin sont tout sauf extraordinaires. Ces histoires se laissent lire mais manquent d’originalité et (on y revient) de dynamisme. Les dialogues, aussi, ne sont pas de la meilleure veine. L’ensemble est assez plat et, contrairement au fauteuil, ne décolle jamais réellement. Match nul à nouveau. Peut-être suis-je tout simplement trop vieux pour apprécier de type de série … ou pas assez. Tintin, c’était pour les jeunes de 7 à 77 ans. Petit Jules et pépé Jules, c’est, je le crains, pour les autres … Un petit pas mal, quand même, car la série possède des qualités … mais aussi des défauts.

14/05/2010 (modifier)