Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Kung-fu Mousse

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Wang Lau est un jeune chef cuisinier également doué pour les arts martiaux...


J'ai changé de sexe Paris

Wang Lau est un jeune chef cuisinier chinois qui, près la perte de ses parents lors d’un voyage au Tibet, a été élevé par son grand-père, Maître Fuong, célèbre chef et grand maître de kung-fu. Invité par son cousin Wei à exercer son art culinaire à Paris, Wang Lau s’envole avec enthousiasme pour la France. Une fois sur place, il découvre que le restaurant est surtout une couverture pour des activités illégales et que son cousin travaille en fait pour une Triade.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2009
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Kung-fu Mousse
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

22/03/2010 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Contrairement à ce que pourrait laisser croire sa couverture et son graphisme, Kung-fu mousse n’est pas vraiment une série pour les plus jeunes. J’avais peur que ce soit de la pseudo-aventure de bas étage à la Chinn mais en fait l’éditeur Akileos a des exigences artistiques plus élevées. L’intrigue est en effet assez complexe, au point que personnellement je me sente un peu perdu dans les différentes factions qui tournent autour de ce restaurant. Il y a aussi une couche d’atmosphère sexuelle avec ces ninjas lesbiennes, ces serveuses qui ont le feu aux fesses par exemple. Autre point un peu négatif, en sus de la nébulosité du récit : ces frères Chao, chef de triades relativement peu convaincants. Le bon point est le graphisme de Nacho Fernandez, à, l’inspiration manga mais dans une bonne mouvance européenne, dans un style semi-réaliste ma foi assez débridé. Je ne sais pas s’il y aura une suite (le tome 1 est sorti il y a à peine un an à vrai dire), mais cette série, si elle arrive à se faire une place malgré son positionnement ambigu, pourrait être vraiment et définitivement sympathique.

22/03/2010 (modifier)