Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Nathan Never

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Science-fiction à l'italienne !


Auteurs Italiens

Nathan Never travaille pour l'Agence Alfa. C'est une agence privée qui aide la police dans la lutte contre le crime. Inutile de mentionner que Nathan vivra beaucoup d'aventures grâce à cette agence.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1993
Statut histoire Histoires courtes (3 histoires par tome) 5 tomes parus
Couverture de la série Nathan Never
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

27/01/2010 | Gaston
Modifier


Par L'Ymagier
Note: 2/5

Ben… s’il fallait transporter les auteurs qui ont oeuvré sur cette série, il faudrait un minibus !... Michele Medda, Bepi Vigna et Antonio Serra la créent en 1991. Claudio Castellini est au dessin. S’ensuivent Germano Bozzin, Pino Rinaldi, Esposito, Stefano Casino… et d’autres auteurs. Curieuse série quand même. Elle est supposée se passer dans un futur proche, où la technologie domine l’humain et évoque –il y a 20 ans- des problèmes d’actualité tels la toute puissance des médias, la pollution. Il y avait de quoi faire, de rendre des scénarios palpitants car les premiers scénaristes projetaient des idées avant-gardistes. Malheureusement le soufflé se dégonfle à la lecture car je n’ai lu que de banales histoires policières. Il y a des références quant à certains auteurs de SF moderne mais elles ne sont pas dans la construction même des scénarios. Dommage car j’avais bien aimé –au départ- cette idée principale d’un « humain dans un monde qui ne le sera bientôt plus ». Le dessin ?… un bon graphisme, certes, mis au service de cases parfois surchargées, parfois « vides ». Le problème de cette série -opinion personnelle- est quand même le héros. Bon, c’est vrai, il ne sait pas trop dans quel monde il vit mais ne fait rien –via ses auteurs- pour attirer ne fut-ce qu’un peu de sympathie de la part de ses lecteurs. Et comme le dit si bien l’avis précédent : on se fout de savoir ce qui pourrait lui arriver. Aucun charisme, aucune éventuelle petite étincelle de vie dans ce personnage tristounet. Voilà pourquoi je mets un « 2 »… et c’est, je pense, bien payé !

01/11/2012 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je continue sur ma lancée de Dylan Dog avec 'Nathan Never', une autre série culte italienne. Malheureusement, je n'ai pas du tout accroché à cette série. Il faut dire que je ne suis pas du tout fan de science-fiction. Pour qu'une histoire de ce genre puisse m'intéresser, il faut que je m'attache aux personnage comme c'est le cas, par exemple, avec Tenchi Muyo - L'esprit des étoiles ou Kaos. Ce ne fut pas le cas avec 'Nathan Never'. Je trouve que le héros manque de charisme et je me fichais vraiment de ce qu'il pouvait lui arriver. Les histoire ne manquent de bonnes idées, mais j'ai eu de la difficulté à les trouver captivantes. J'imagine que ça plaira à un quelqu'un qui aime beaucoup plus la science-fiction que moi...

27/01/2010 (modifier)