Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Tueuse

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Parcours d'une tueuse à gages...


Adaptations de romans en BD Des Ronds dans L’O Gays et lesbiennes Marseille Tueurs à gages

Méthodique, implacable, une tueuse recevant ses missions par téléphone, tombe amoureuse d’une jeune prostituée noire. Alors que tout était bien réglé, voilà le grain de sable venu chambouler la machine. Assassinats, fric, corruption, désinvolture, amour, sexe, vengeance sont les ingrédients de ce polar magnifiquement adapté du roman éponyme d’Annie Barrière. (texte: des Ronds dans l'O)

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Janvier 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Tueuse

19/01/2010 | Spooky
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Quand j'ai feuilleté cet album, je pensais que je n'aimerais pas du tout. Je n'étais absolument pas fan du graphisme, sombre et trop charbonneux à mon goût. En quelques images, j'y voyais une tueuse visiblement capable de séduire n'importe qui et de tuer sans crédibilité simplement en étranglant ses victimes visiblement incapables de se défendre ou de donner l'alarme. Et évidemment, la belle tueuse était bisexuelle et très portée sur le sexe qui était pour elle aussi facile que de tuer n'importe qui. J'y voyais d'avance de grosses facilités et une ambiance malsaine, glauque et artificielle. Pourtant, à la lecture, j'ai plutôt accroché alors que je ne suis pas amateur de polars noirs. L'héroïne n'est certes pas crédible, trop froide et à la réussite trop facile, que ce soit dans la séduction ou dans le meurtre, mais l'auteur réussit à la rendre plus ou moins attachante, ou du moins intéressante. L'histoire, malgré son lot d'invraisemblances, est plutôt bien construite et assez prenante. On ne sait pas trop où on va et je me suis laissé porter par le récit avec curiosité. Certains passages manquent de clarté, on ne sait pas toujours exactement ce qu'il se passe, mais ça se lit bien. Et je me suis laissé emmener jusqu'au bout de l'album comme après la lecture d'un intéressant polar, un peu sombre mais assez bien foutu malgré tout.

06/02/2013 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Pas mal du tout ce premier album de Damien May ! « Tueuse » est l’adaptation en bd du roman d’Annie Barrière du même nom. « Tueuse » nous propose de suivre les péripéties d’une tueuse à gages. Au début, le lecteur l’accompagne dans ses périples pour buter un mec ou une nana dont le nom de la victime est dévoilé au téléphone par un commanditaire dont elle ignore complètement l’identité. On suit donc comme un road-movie cette tueuse jusqu’au jour où elle n’a plus de nouvelles de sa copine qui partage sa vie… J’ai particulièrement aimé l’ambiance de ce récit qui se situe en Provence (la majeure partie se passe à Marseille) et qui nous présente un thriller pur et dur. J’ai adoré aussi le tempérament de cette tueuse implacable qui n’hésite pas à s’adonner massivement aux plaisirs, à la luxure car elle a conscience que sa vie ne tient qu’à un fil ! J’ai enfin apprécié le coup de patte de Damien May dont j’ai ressenti son admiration pour Edmond Baudouin, un auteur qui l’a influencé. Je trouve que son encrage (au Pentel ?) est parfaitement adapté à cette histoire. Ses décors sont suffisamment détaillés pour qu’on se croie à Marseille. Cependant, je pense qu’un effort de la part de l’auteur doit être porté sur la représentation de ses personnages pour qu’ils soient plus facilement identifiables et pour qu’ils aient des anatomies moins changeantes. Je ne reproche qu’une seule chose à cette bd : Le dénouement ne m’est pas apparu très clair. Peut-être qu’une relecture me permettra de gommer cette impression. « Tueuse » est un album que j’ai acquis lors de mon passage au stand des Ronds dans l’O du festival bd d’Angoulême afin de donner un coup de pouce à Damien May qui démarre dans le monde du 9ème art. Ce fut une bonne découverte ! J’y ai apprécié son atmosphère « polaristique », sa situation à Marseille et le tempérament de l’héroïne.

14/02/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

"Tueuse" marque l'arrivée d'un jeune auteur autodidacte dans la bande dessinée. Pour se faire connaître, une adaptation n'est pas un mauvais choix, surtout si le sujet est assez fort. C'est le cas ici, avec ce portrait de tueuse atypique, à la fois froide et jouisseuse, passionnée et méthodique. C'est dans les quartiers marseillais que se déroule l'histoire, et l'ambiance locale est assez palpable, malgré le noir et blanc de l'auteur. Justement parlons-en de ce noir et blanc. L'influence d'Edmond Baudoin est assez marquée, puisqu'on retrouve les caractéristiques sensuelles et parfois envoûtantes de ses encres de chine et de son pinceau. Je ne suis pas forcément preneur de ce style, en tous les cas pas sur toutes les cases, car le trait de Damien May manque de maturité dans certains cas. Une plus grande rigueur sur les visages serait la bienvenue par exemple. Mais dans l'ensemble, et même si je ne connais pas l'oeuvre originale, je trouve cet album assez réussi, en raison notamment d'une ambiance provençale assez marquée. J'espère retrouver Damien May sur d'autres projets à l'avenir.

19/01/2010 (modifier)