L'Absente

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Un homme ramasse un carnet perdu dans une gare, puis prend son train pour Paris. C'est le journal intime d'une femme retraçant ses souvenirs d'enfance. Tout au long du voyage, trois personnages livreront des extraits de leurs vies et de leurs attentes, et poseront, chacun à leur manière, une musique particulière sur les paysages que la vitesse du train défigure, recompose en tableaux presque abstraits.


Autour du Rail

Un homme ramasse un carnet perdu dans une gare, puis prend son train pour Paris. C'est le journal intime d'une femme retraçant ses souvenirs d'enfance. Tout au long du voyage, trois personnages livreront des extraits de leurs vies et de leurs attentes, et poseront, chacun à leur manière, une musique particulière sur les paysages que la vitesse du train défigure, recompose en tableaux presque abstraits.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1999
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Absente
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

10/01/2010 | cac
Modifier


Par cac
Note: 2/5

Premier album de Pierre Duba que je lis, le texte de l'éditeur en couverture m'apprend qu'il s'agit de son deuxième album chez la petite maison 6 pieds sous terre. Le style de dessin et de mise en page n'est pas vraiment ma tasse de thé, un noir et blanc que je qualifierai de "sale", en le feuilletant ça m'a fait penser à du Baudoin. D'ailleurs ce dernier a fait un album intitulé Le voyage, et c'est aussi de voyage dont il est question ici, en train plus exactement entre Béziers et Paris. Il se trouve que Baudoin a signé la préface de cet album, cela ne doit pas être complètement une coïncidence. C'est vrai que Duba arrive à faire passer une foule de choses par son dessin, la façon dont quelques coups de crayons, de pinceaux arrivent à nous faire visualiser des lieux, des bâtiments, un train et sa vitesse dans la campagne, des visages. Mais je n'ai pas aimé les textes de cet album, trop tordu, trop cérébral pour moi peut-être et j'avais parfois du mal à comprendre l'action. Dans le résumé, il est dit "trois personnages livreront des extraits de leurs vies et de leurs attentes", et bien je n'avais même pas saisi la fracture entre ses 3 vies au fil du récit. C'est le même sentiment que j'ai pu avoir à la lecture d'un autre album de cette collection Le Journal d'un loser, comme quoi il ne doit pas s'agit d'une thématique éditoriale qui me convienne.

10/01/2010 (modifier)