Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Perdus sur l'île déserte

Note: 3/5
(3/5 pour 5 avis)

Un peu comme dans la série "Lost", les passagers d'un vol Air France se retrouvent naufragés sur une île... Mais pas n'importe laquelle.


Coupés du monde... Survival

Le vol Air France Paris-Bastia a un problème : le commandant de bord a mangé des sushis et décède. malheureusement le copilote est un imposteur et ne sait pas voler. L'A 320 se crashe sur une île, et les survivants vont devoir s'organiser... Mais sont-ils vraiment sur une île déserte ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Novembre 2009
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Perdus sur l'île déserte
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

23/12/2009 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Je n’avais lu jusque-là de Martin Vidberg que ses albums traitant de son expérience dans l’enseignement. Vidberg sort ici de toute référence autobiographique (du moins je l’espère pour lui !), et nous livre une histoire lorgnant sur la série « Lost », mais dans une version nettement plus absurde – si ce n’est plus improbable. L’humour est aussi différent de ce que je connaissais de lui. Il est ici plus absurde, souvent con, voire débile, et presque toujours réussi. A noter que Vidberg tente – ce qu’il réussit d’ailleurs souvent – de clore chaque page par une chute/gag, sans que cela ne freine le cheminement plus ou moins déjanté de l’intrigue. Intrigue qui a parfois quelques parentés avec une partie du Saint-Etienne Lyon de B-gnet… Pour ce qui est du visuel, c’est du Vidberg classique, avec ses personnages patatoïdes qui sont sa marque de fabrique. Au final, un album sympa et à découvrir.

26/01/2015 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Martin Vidberg a trouvé sa marque de fabrique depuis plusieurs années avec ses personnages patatoïdes. On les retrouve ici perdus sur une île, clin d'oeil à la série LOST, au travers d'une suite de strips qui s'enchaînent bien. Après le crash, les survivants s'organisent et se disent qu'il faut élire un chef. Il y a aussi quelques allusions politiques derrière. Après on est sensible ou pas à l'humour de cet auteur, pour ma part cela fonctionne tout à fait et je suis client de ces histoires.

11/03/2012 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Cette petite BD est bien faite mais a un défaut non négligeable dans une période comme celle que nous vivons : le prix, en effet 13 euros pour un si petit format, il y a de quoi dissuader... Pourtant l'ensemble est plus qu'honorable. Les strips fonctionnent bien et s'emboitent à merveille pour donner un seul et même récit. L'humour est bien dosé, je me suis bien amusé à la lecture de cet opus. Le dessin est la marque de fabrique de l'auteur, je l'aime bien même si j'ai trouvé les couleurs trop vives. "Perdus sur l'île déserte" est accessible, drôle et divertissant : idéal pour passer un moment de décontraction. Note finale : 3.5/5

18/03/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Sympathique enfilade de strips qui forment une histoire à la Lost mais avec le sérieux et la longueur en moins. L'humour est léger et les personnages souvent très cons et c'est ce qui fait tout leur charme. On ne rit pas aux éclats mais on sourit à presque toutes les chutes et c'est déjà pas mal. Le dessin rond, coloré et un peu naïf vient renforcer l'humour des répliques. Malgré tout je n'en conseille pas l'achat, comme on dit les meilleures sont les plus courtes, mais si vous tombez sur cette petite bd lisez-la vous passerez un agréable moment.

12/02/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Moi j'aime bien ce que fait Martin Vidberg. Oh bien sûr, on peut adhérer ou pas à son style de bonhomme-patate, mais ce graphisme simple lui permet une grande liberté dans ses histoires, à l'humour souvent ravageur. Sans doute gagné par la Lost-mania (ou fortement agacé par celle-ci), il a donc décidé de développer lui aussi l'histoire d'une bande de couillons coincés dans une île. Mais à sa façon, avec un humour à la fois absurde et pince-sans-rire. [SPOILER] Parce qu'en fait... [FIN SPOILER] Et puis la situation critique permet à certains d'affirmer leur soif de pouvoir, ou bien d'assouvir certains fantasmes. Alors bien sûr c'est bourré de clichés. Bien sûr on s'attend à la plupart des gags. Mais Vidberg a suffisamment de talent pour bien tourner le truc, et on sourit quand même pas mal. L'avantage de son graphisme c'est qu'il peut tout raconter sans problème, et comme d'habitude son style passe très bien. La fin de ce tome est un peu abrupte, et je suppose qu'il y aura une suite, parce que je trouve que par exemple les Corses ne sont pas assez mis en avant... J'ai hâte de lire la suite, si suite il y a.

23/12/2009 (modifier)