The Legend of Zelda - Ocarina of time (Zelda no Densetsu: Toki no Ocarina)

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 6 avis)

Adaptation du jeu vidéo paru en 1998 sur Nintendo 64.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Fanas de Jeux video La BD au féminin : le manga Shogakukan Shonen Zelda

Après avoir mortellement blessé par un démon, l'arbre Mojo explique à Link que ses origines ne sont pas dans la forêt Kokiri, comme les autres enfants qui la peuplent, et qu'il a une quête à accomplir : sauver Hyrule du vil roi du désert, Ganondorf, qui désire s'emparer de la Triforce. C'est alors que commence la quête de Link. Il reçoit de l'arbre Mojo la pierre ancestrale de la forêt, qu'il doit remettre à la princesse d'Hyrule, Zelda. Celle-ci lui demande de ramener deux autres pierres qui permettront de desceller la porte du temple du temps à l'aide de l'ocarina du temps. Derrière cette porte, repose l'épée de Légende qui fera de Link, projeté dans le temps grâce à elle et équipé de l'ocarina, le héros du temps. Adaptation du jeu vidéo paru en 1998 sur Nintendo 64.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Octobre 2009
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série The Legend of Zelda - Ocarina of time
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

30/09/2009 | Ro
Modifier


Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

C'est sans avoir jamais vraiment joué à ce mythique jeu vidéo que je me suis lancé dans la lecture de cette intégrale qui vient de paraître chez Soleil. Notons l'effort éditorial qui nous propose un très bel objet. Edition cartonnée de qualité avec jaquette, marque page tissu, une kyrielle de croquis inédit jalonnant les différents chapitres et à la fin un petit récit inédit en prime : on sent que la maison d'édition s'est donné du mal pour présenter un objet attrayant. Malgré cela, je suis resté assez en retrait de ce récit assez manichéen et somme toute classique pour le genre. Ce genre de quête initiatique fantasy reste monnaie courante et le fait que l'histoire soit tirée du jeu vidéo ne permet pas de sortir d'une trame convenue, qui perd en plus sans doute toutes les subtilités que devait apporter le jeu. Alors, oui, ça se lit bien et l'histoire plaira sans doute aux jeunes pré-ados découvrant le genre, mais pour le lecture féru de fantasy que je suis tout cela manque cruellement de surprise.

30/12/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je connais Zelda sans y avoir joué beaucoup. C'est ma sœur qui est fan de cette franchise et je l'ai souvent regardé jouer 3 jeux Zelda qu'elle possède sur sa Wii U. Je trouve toutefois cette univers intéressant et si je ne joue pas aux jeux vidéos depuis une bonne dizaine c'est parce que j'ai d'autres passion qui me prennent mon temps (anime, BD) et puis aussi parce que je n'ai pas assez de patience pour ce type de divertissement (oui, j'aime pas perdre). J'avais donc envie de mieux découvrir cette univers en lisant au moins un manga. Je voulais lire celui de Skyward Sword vu que c'est le seul où j'ai joué un peu et c'est aussi celui dont je connais le mieux l'histoire. Malheureusement, il n'est pas sorti en France et du coup j'ai décidé de lire le manga tiré du jeu Zelda qui semble être considéré comme le meilleur. J'aimais bien au début lorsque Link était enfant. Ce n'était pas passionnant à lire, mais l'intrigue me faisait sourire et puis j'aimais bien le dessin qui dégage une ambiance style Slayers que j'aime bien. Malheureusement, je me suis vite ennuyé lorsque Link part faire sa quête. Il y a des éléments intéressant, mais qui ne sont pas développé dans le manga (j'imagine que c'est mieux dans le jeu). J'ai vite trouvé que le scénario était une suite de combat sans intérêt. C'est sympa lorsqu'on connait le jeu et qu'on se remémore des souvenirs, mais comme je n'ai jamais joué et ben je m'ennui. Je ne pense pas lire un autre manga Zelda de ci-tôt.

15/12/2016 (modifier)

Même si je ne suis pas accro aux mangas, que ce soit en BD ou Japanimation, je suis une très grande fan des Zelda, surtout sur N64. Les dessins sont très beaux, l'histoire n'est pas mal même si ça ne ressemble pas beaucoup au jeu lui-même. On y découvre aussi les sentiments du jeune Link, une princesse Zelda intelligente et décidée, et Ganondorf le méchant le plus charismatique de l'histoire. Des personnages sympathiques y sont également présents : Impa, Nabooru, Sheik, Saria ; mais d'autres me sont très antipathiques, comme Mido le chef Kokiri, le Roi d'Hyrule, alors allié à Ganondorf qui fait une brève apparition dans la BD, Ingo du ranch Lon-Lon, et Navi la fée est parfois énervante (notamment dans une histoire courte dans le Tome 2) ce qui n'est pas le cas dans le jeu vidéo. Même si la BD est sublime, je préfère de loin le jeu "Ocarina of Time".

13/03/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'aime les mangas courts et je dois également avouer que "Zelda - Ocarina of time" a été mon jeu vidéo préféré par excellence sur Nintendo 64. J'ai délaissé depuis quelques temps déjà les consoles au profit de la BD. Mes enfants ont de toute façon pris le relais... Je voulais également par nostalgie découvrir ce qu'un Zelda pouvait être sur le support de la bande dessinée. L'adaptation me semble réussie mais pas parfaite. On a bien sûr beaucoup de plaisir à retrouver tous les personnages et les lieux qui composent cet univers si particulier : Link, le village des kokiris, l'arbre Mojo, la terre d'Hyrule... J'aurais peut-être voulu une version colorisée qui me semblait plus appropriée. Cependant, le dessin est sympa avec une action assez fluide dans l'ensemble. On connait l'histoire pour peu qu'on ait été un joueur invétéré. En effet, cela suit fidèlement la trame du jeu. Du coup, j'ai ressorti la vieille console (parmi toutes celles qui s'empilent) pour faire découvrir ce jeu mythique à mes enfants. Ils liront sans doute la bd dans la foulée du moment. Oui, la nostalgie nous fait faire bien des choses...

30/10/2009 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Je ne vous cacherai pas que je fais partie du public visé. J’adore les jeux de rôle/aventure, et je suis particulièrement fan de la série Zelda. « Ocarina of time » est sans doute l’épisode qui m’a le plus marqué, c’est donc avec un certain plaisir que j’ai retrouvé certains personnages clés et revisité des lieux marquants (ah, le village cocorico). Pourtant, même le « fan-boy » que je suis ne peut ignorer les défauts de ce manga. Format oblige, l’exploration interactive d’un vaste monde se retrouve confinée à une histoire bien linéaire, trop linéaire. L’exploration de certains temples (notamment celui de l’eau) faisait preuve d’une ingéniosité incroyable, et m’ont laissé des souvenirs impérissables. Rien de tout cela ne se retrouve dans le manga. De même les combats du jeu sont assez intéressants, puisqu’il faut réfléchir, observer son adversaire, appliquer des ruses apprises auparavant, faire preuve de rapidité et de précision, etc… Encore une fois rien de tout cela ici, on se retrouve avec des scènes d’action confuses et bourrines. Des touches d’humour très « shonen » ont aussi fait leur apparition, ce qui dénature un peu l’esprit du jeu je trouve… Bon, j’ai passé un moment de lecture agréable, mais pas vraiment marquant ou mémorable… jouez plutôt au jeu !

14/10/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ce manga est l'adaptation directe du jeu vidéo sorti sur Nintendo 64 il y a 11 ans déjà. Il s'adresse en particulier à ceux qui ont joué au jeu à l'époque et qui, poussés par la nostalgie, seront heureux de revivre cette aventure et de revoir des moments qu'ils ont ressentis, manette en main, et peut-être un peu oubliés depuis. Ce n'est pas tout à fait mon cas car je n'y ai pas joué mais j'ai par contre été spectateur d'une bonne portion du jeu et cela m'a plu de retrouver des passages, des décors et des personnages que j'avais vus à l'époque. Ceux qui n'ont pas connu le jeu trouveront en ce manga un shonen doté de quelques défauts un peu rebutants. Le dessin est travaillé, pas laid du tout hormis la simplicité des décors, mais il m'a paru plutôt désuet. Ce manga date en effet de peu de temps après la sortie du jeu et accuse ses dix ans d'âge. On retrouve dans ce graphisme le style assez cliché des shonen des années 90 du style Dragon Quest. Les scènes d'action ne sont en outre pas toujours très bien rendues, un peu confuses ou parfois trop vite expédiées. Et la mise en page est souvent embrouillée, avec quelques situations où j'ai eu du mal à deviner l'ordre de lecture des cases. Il faut dire que le scénario du jeu est très dense et le faire tenir en 300 pages environ n'est pas chose toujours aisée. Il se passe beaucoup de choses dans ce manga et on n'a pas le temps de s'ennuyer. Au contraire, quelqu'un qui ne connait pas vraiment l'histoire à l'avance pourrait même s'y perdre. J'ai trouvé également quelques différences de traitement suivant les périodes. Les passages où Link est enfant sont parfois un peu... enfantins justement mais ils me sont apparus comme assez frais et sympathiques, tandis que les passages où il est adulte sont plus sombres, plus orientés vers l'action et un peu plus rhébarbatifs à mon goût. Malgré ces reproches, l'histoire se lit bien, il est plaisant de retrouver un scénario aussi dense et finalement original pour son époque. Au récit principal, s'ajoute en outre deux histoires courtes en fin de second tome qui ajoutent quelques aventures à Link enfant et adulte. Rien de bien passionnant mais plaisant et permettant de faire revivre un peu plus des personnages et lieux du jeu. La lecture de ce manga n'a rien d'indispensable mais satisfera ceux qui ont la nostalgie du jeu vidéo. Pour ceux qui n'y ont pas joué, par contre, à moins de vouloir abreuver votre curiosité ne découvrant à quoi ressemblait ce monument ludique désormais ancien, je pense que vous pouvez passer votre chemin.

30/09/2009 (modifier)