Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

H.O.P.E.

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 8 avis)

Quand l'Humanité tente de survivre dans un monde de cendres


Après l'apocalypse...

Quand l'Humanité tente de survivre dans un monde de cendres. Les Drachs ont débarqué un jour sur Terre, sans que l'on s'y attende, venus de nulle part. Leur technologie et leurs armes étaient largement supérieurs aux nôtres. L'éradication de la race humaine a été simple et rapide. Avaient-ils même seulement conscience que nous existions ? Les Anciens, avant de périr, ont lancé un projet fou, celui de la sauvegarde de l'espèce humaine. Le nom de ce projet ? H.O.P.E. (Human Operation for Preservation and Evolution). Des ruches souterraines ont été construites, et des embryons y ont été placés en état d'hibernation. Chaque ruche a été placée sous la responsabilité d'une Intelligence Artificielle, chargée de réveiller les embryons et d'éduquer les jeunes enfants, dans le but de repeupler la planète une fois les envahisseurs partis. Il y a maintenant presque 200 ans que l'invasion s'est terminée. Aujourd'hui, les ruches se réveillent, une à une. Et un groupe d'adolescents découvre une planète qui n'est plus que désolation et décombres. Ils ont pour nom Deyann, Léa, Gabriel et Ben, et ils détiennent l'avenir de la Terre entre leurs mains. Mais ils ne sont pas seuls, car les Drachs ont laissé derrière eux des gardiens. Et ces Sentinelles sont bien décidées à ne laisser personne reconquérir leur territoire.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Septembre 2009
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série H.O.P.E.
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

25/09/2009 | Miranda
Modifier


Par Jérem
Note: 3/5

Loin d'être un must de la SF, H.O.P.E. n'en est pas moins une série intéressante. Le scénario, bien peu original, est assez accrocheur et Janolle manie suspense et rebondissements avec une certaine habileté. Le récit est fluide, bien mené et je dois reconnaître que la saga gagne progressivement en intérêt. Les dessins sont jolis et colorés sans être malgré tout une claque visuelle. L'univers graphique est intéressant et cohérent. Les personnages, un peu stéréotypés au début, gagnent rapidement en profondeur et en densité. Malheureusement H.O.P.E. n'en est qu'à son premier cycle et une suite se fait attendre depuis 2011. Et pour l'instant aucun nouvel album n'est annoncé. C'est très frustrant, d'autant que le tome trois annonce beaucoup de choses. Pour l'instant, je mets 3 étoiles en espérant que la série sera reprise rapidement.

08/02/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Erik

J'ai franchement été séduit par les trois tomes que je viens de lire. Les planches de dessin sont magnifiques avec ces décors sophistiqués. C’est surtout le scénario qui a retenu toute mon attention. Le plaisir de lecture a été au maximum ce qui est assez rare pour le souligner. Il est vrai qu'on retrouve tous les éléments du genre science-fiction d'anticipation avec un mélange Matrix, Indépendance Day, Stargate, La fin du monde, Alien, La planète des singes, Starship Troopers, Terminator etc... Ce sont autant de références qui en font une œuvre résolument bien ancrés dans son temps. Pour les fans de science-fiction, c'est en tout cas un vrai must à découvrir ! Le concept est d'ailleurs fort intéressant : la Terre a été détruite partiellement par une invasion extraterrestre en 2055. En 5 ans, les hommes ont tous été exterminé au terme d’une guerre sans pitié. Des scientifiques voulant sauvés la race humaine ont conservé dans des laboratoires souterrains des formes d'embryons qui reprennent leur place près de 400 ans après le désastre. Entre temps, ces fameux extraterrestres les Drachs ont quitté notre planète mais ils ont laissé derrière eux des Sentinelles, une sorte de robots insectoïdes qui détruisent toute forme de vie au cas où. Il est vrai qu’il est difficile dans ces conditions extrêmes de reconstruire une nouvelle société. C’est donc un véritable combat entre les derniers survivants qui sont tous des enfants ou des adolescents et des machines tueuses avec la peur du retour de ces entités d’un autre monde. Cela ressemble un peu à la fameuse série Seuls de Vehlmann mais en plus dramatique et en plus psychologique. Si les protagonistes avaient été des adultes, je pense que cela aurait sans doute gagné en crédibilité auprès d'un plus large public. Il y a également des facilités scénaristiques qui vont agacer plus d’un lecteur. Pour autant, on se laisse prendre par cette aventure qu'on suivra avec plaisir car c'est intrigant et effrayant à la fois. Les trois premiers tomes forment un cycle d'après l'éditeur alors que la fin du 3ème ne semblait pas clairement le laisser entendre. On en saura un peu plus avec la parution du 4ème tome qui est très attendu. En tout cas, cela faisait longtemps que je n'avais plus lu une aussi bonne histoire de science-fiction. Je conseille vivement l'achat et la découverte de cette série. Un must depuis Universal War One ! C’est dire ! Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4.5/5 - Note Globale: 4.25/5

13/02/2011 (MAJ le 30/05/2012) (modifier)

Avis après 3 tome. Le thème de la ville abandonnée devenue repère de la nature et d’animaux ne m’enchante guère habituellement, tout comme une impression de brillance dans le dessin. Mais le hasard d’une rencontre en dédicace m’a fait découvrir cette série que j’avoue avoir largement snobée pendant très longtemps. Question dessin justement, je ne sais si beaucoup de collectionneurs demandent des grosses araignées mutantes en guise d’accueil sur les albums, mais je dois avouer que, outre le souvenir d’un homme charmant, j’ai plaisir à ressortir cette présence arachnide lorsque je montre de belles dédicaces aux amateurs ! Vous croirez peut-être à une digression, mais pas du tout et nous sommes au contraire au cœur du sujet : les dessins en noir et blanc montrent une belle maîtrise et un univers travaillé qu’une mise en couleur trop scolaire rend sensible à l’épreuve des modes. Voilà parfaitement une BD dont on dira dans 10 ans que le dessin est daté alors que la technique en noir et blanc restera de bonne facture… dommage. Le scénario nous emmène dans un univers que l’on devine nord américain. Le lecteur apprend avec une curiosité accrue le pourquoi du comment de la situation actuelle. En fait, au-delà d’une hypothèse de départ classique dans la science-fiction apocalyptique dans le 9ème art, le sujet se traite avec des facettes donnant envie au lecteur d’en savoir plus. Petit à petit, le scénario m’a conquis. Alors le côté jeune super fort qui arrive à faire plein de choses alors qu’il est à peine sorti du ventre de sa mère me titille toujours autant, mais passons. Plus le récit avance, plus l’initial manichéisme se transforme en une lutte pour la survie pas si simpliste. Même si l’utilisation de marqueur dans la mémoire peut paraitre un subterfuge, l’auteur arrive à rendre le tout crédible. Attention, il ne s’agit pas non plus de vouloir trouver une réflexion sociologique fine sur la vie en communauté dans une société qui serait devenue proie et non plus prédatrice, ici les relations restent simples mais acceptables. Hélas le tome 3 détruit le fragile équilibre construit dans les tomes précédents, et ce qui pouvait passer devient lourdingue, un peu comme si on avait voulu bâcler la fin. Vraiment dommage car elle semble de plus ouvrir vers un second cycle qui serait le retour de la menace, alors pourquoi ne pas déjà avoir fini correctement le premier ? Au final H.O.P.E fait partie de ces séries que la multiplication de productions dessert. En voyant la couverture et en lisant le début, on se dit que c’est du classique déjà vu et maintes fois repris et l’on peut douter du besoin de poursuivre. La lecture des tomes 1 et 2 vous fait finalement apprécier cet univers et le tome 3 casse tout pour devenir une série ordinaire, dommage… (du coup dégradation à sans achat)

15/02/2011 (MAJ le 23/09/2011) (modifier)
Par Msxman
Note: 4/5

Avis après lecture du tome 3 : Premier cycle terminé pour cette histoire bien ficelé ! Mister Janolle se distingue aussi bien au scénar qu'au dessin... L'histoire est parsemée de rebondissements multiples et la destinée de l'humanité (qui tient à peu de chose) est bien ressentit au fil de la lecture. C'est de la bonne science-fiction ! Un histoire qui se termine en répondant à beaucoup d'interrogations et qui laisse la place à une suite intéressante sur la condition humaine ainsi que les relations entre clans... Les Drachs (force Alien dans la BD) semblent parfois moins menaçantes que le serait l'homme pour l'homme, aussi, j'espère qu'il y aura un tome 4... pourquoi pas plus ? car j'ai vraiment envie de savoir ce qui pourrait se passer maintenant ! En résumé : le dessin est superbe, le scénario tient la route et permet au lecteur de cogiter un peu, hors lecture... alors pourquoi s'en passer ? Foncez sur H.O.P.E. : ça mérite ! Bonne lecture.

30/05/2011 (modifier)
Par tolllo
Note: 3/5

Les récits post-apocalyptiques font partie des histoires que j’apprécie, c’est donc tout naturellement que je me suis tourné vers ce Hope. Le dessin appuie bien le scénario : le rendu de la nature reprenant ses droits sur la civilisation est vraiment bien fichu, c’est peut être ce qui m’a le plus intéressé dans cette histoire. Finalement, je me range à l’avis général de mes camarades ci dessous pour dire que ce qui gêne légèrement au cour de la lecture c’est l’âge des protagonistes. Trop matures... pour leurs âges supposés. Il manque un chouilla de crédibilité pour que l’on s’attache vraiment à eux. Mais, soyons justes, l’aventure de ces enfants qui se cachent de grosses bébêtes robotisées est assez bien faite et bien entraînante. Bref le tout est distrayant assez éloigné d’autres séries « fin du monde » car finalement pas dénuée d’espoir et cette série est loin d’être sanglante. (10/20)

03/04/2010 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Je dirais qu’à défaut d’être originale l’idée de départ est assez intéressante et bien présentée. Dans un univers post apocalyptique, l’introduction nous fait découvrir une grande métropole détruite, recouverte de végétation. Dans ce lieu quelques ados, les seuls survivants humains, vivent cachés dans des terriers à l’abri des sentinelles, de mystérieuses créatures robotisées. Cette partie permet de rentrer dans l’histoire avec intérêt. Les évènements s’accélèrent sur la fin. C’est presque tout bon et finalement la seule chose qui fait un peu tiquer ce sont les personnages. Des gosses qui ont été élevés par personne et qui sont plus mature que la plupart des adultes d’aujourd’hui. Le vocabulaire parfois faussement scientifique donne l’impression d’être exagéré pour faire plus futuriste. Ces petits détails ajoutés à un dessin sympa, mais plus ciblé jeunesse me laissent penser que c’est finalement les ados qui sont ciblés par cette série. Et je suis persuadé qu’ils se reconnaitraient dans ces personnages, qu’ils ne seraient pas choqués par leurs propos. En fin de compte H.O.P.E. a tout ce qui faut pour que ce public soit séduit par cette série.

16/10/2009 (modifier)
Par vincent70
Note: 3/5

Pour vous dire, j'ai acheté la bd rien que pour la couverture, sans la feuilleter. Malgré tout je n'ai pas été déçu du scénario, du dessin et des couleurs, mais comme l'avis précédent je trouve cette bd un peu "jeune" les personnages manquent de profondeur ; j'effectuerai certainement l'achat du second tome pour connaitre la suite, en espérant être un peu plus convaincu.

07/10/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Voici une histoire post-apocalyptique qui ne manque pas de qualités, dessin agréable, environnement catastrophique bien rendu, quelques bonnes idées sur le fonctionnement de ce monde, mais elle souffre d'un défaut majeur à mes yeux, l'âge des personnages qui est en moyenne de 16 ans. Leur jeune psychologie qui va avec est assez lassante pour l'adulte que je suis et m'a fait lire la bd avec un intérêt limité, si ce n'est celui de me balader dans une ville totalement détruite où la nature a repris ses droits. L'auteur a voulu leur donner un semblant de maturité mais leur candeur et leur naïveté reste trop présente, on dirait plutôt des enfants jouant aux adultes et non pas des enfants ayant grandi trop vite par la force des choses. Cela dit cette production plaira assurément à un public jeune et comme l'histoire est plutôt bien traitée et entraînante je lui mets 3 étoiles, mais mon intérêt d'adulte ne lui en mettrais pas plus de 2. Ceci dit et pour justifier ma note, je dois dire que si la suite me tombait par hasard entre les mains je la lirai tout de même. Le dessin est assez réussi tant au niveau des personnages expressifs que des décors bien fouillés ; de plus les couleurs sont assez belles et paradoxalement plutôt joyeuses, elles collent finalement assez bien à cet univers habité par des mini-adultes.

25/09/2009 (modifier)