Norbert le Lézard

Note: 1.88/5
(1.88/5 pour 8 avis)

Norbert est un lézard qui apprend la vie dans une forêt avec ses camarades hérisson, mulot... Ils luttent contre Fulbert le Corbeau, qui veut les croquer pour le petit déjeûner.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Les Corbeaux

Norbert et ses amis sont en classe. Fulbert le Corbeau survient pour faire son menbu du midi. Il essaye d'enlever Norbert, mais n'obtient que sa queue (détachable). L'amputé, avec l'aide de ses amis, se lance à sa poursuite. La vie continue dans le petit bois. Les animaux vont à l'école, reçoivent une maîtresse remplaçante terrifiante, le Père Noël (transformé pour la circonstance en Supère Noël) vient même faire un tour... Norbert trouvent toujours une solution à leurs problèmes.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2000
Statut histoire One shot (Récits courts) 1 tome paru
Couverture de la série Norbert le Lézard
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

12/05/2002 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Cet album regroupe sept histoires (de cinq à six pages chacune), parues dans un magazine en 1977. C’est une œuvre de jeunesse de deux auteurs qui vont ensuite percer. Mais ce n’est clairement pas cet album qui a fondé leur renommée ! En effet, ces histoires sont presque toutes sans intérêt, un premier degré lourd, des dialogues insipides et redondants empêchant un éventuel humour de surnager. Seule une histoire sort un peu du lot (« Le champignon magique »), et m’empêche de donner la note minimale. Avec un dessin et des décors un peu différents, c’est assez proche de La Jungle en folie (qui n’est pas un chef d’œuvre non plus et a mal vieilli). Mais au moins Delinx parsemait-il ses planches de petits détails plus ou moins humoristiques. Ici, à part l’histoire citée plus haut, c’est le calme plat. Clairement dispensable !

20/07/2017 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 2/5

Les noms des deux auteurs apparaissant à la couverture sont alléchants, le contenu nettement moins. C’est d’ailleurs surement pour ça que la déception est plus grande. On s’attend à du très bon, on tombe sur du très moyen, voire mauvais pour certaines histoires (l’album se compose de 7 histoires de 3-4 pages chacune). Le graphisme de Loisel est loin d’être ridicule, le style qu’on retrouvera plus tard est déjà présent. C’est plutôt au niveau du scénario, les jeux de mots fourmillent à bon escient, mais les histoires ne sont pas toujours entrainantes. Trop de personnages et trop de blabla, cela alourdit considérablement les gags. Mais si la série avait continué, on aurait peut-être assisté à un meilleur rendu. Le dessin se fait plus affirmé, le scénario un peu ciblé. J’ai bien aimé l’histoire du champignon magique et celle du Supère-Noël (5 + 3 ?). Mises à part ces 2 là, je n’ai pas trop accroché au reste. Par contre, existe-t-il une explication sur le pourquoi d’une chaussure comme modèle d’avion de Fulbert de Noirbec, le méchant de l’histoire ? Une curiosité dispensable.

16/06/2012 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Les aventures de Norbert et de ses amis face à deux méchants oiseaux ne m'ont pas amusé. J'ai trouvé ça lourd et digne des pires moments de La Jungle en folie. Les scénarios ne m'ont pas intéressé, les personnages sont sans intérêt et c'est le genre de série où j'ai l'impression qu'elle a été créée uniquement comme bouche-trou pour une publication jeunesse. Le seul truc intéressant c'est le dessin de Loisel qui est déjà bien maitrisé même si le trait est plus humoristique que dans ses autres séries. Ce qui me fait rire c'est la préface de l'éditeur en début d'album qui nous dit que ce n'est pas un album qui a été créé avec des fonds de tiroirs uniquement pour amasser de l'argent des fans des deux auteurs, mais qu'en fait il a publié ces récits parce que apparemment c'est un chef d'œuvre inconnu. Ah oui c'est clair que la BD allait beaucoup perdre s'il n'y avait pas eu un album de ''Norbert le Lézard''...

03/04/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Il est vrai qu'il faut se replonger dans le contexte de la bande dessinée de l'année 1977 pour pouvoir apprécier pleinement les débuts de grands auteurs que sont devenus Loisel et Cothias. On reconnaît déjà le trait si caractéristique de Loisel. Par contre, cela semble loin de l'univers et du parcours qu'a connu Cothias. Le combat de Norbert le Lézard accompagné par tous ses amis contre le baron Fulbert de Noirbec, un corbeau aussi aristocratique qu'immonde, apparaît totalement manichéen. Est-il vraisemblable que les personnes sachant bien manipulées le verbe peuvent être sublimement vénéneuses ? Parfois, oui. Les histoires ne sont pas forcément marrantes avec ses jeux de mots qui pullulent. Une curiosité qu'il faut juste lire une fois dans sa vie si on est fan de ces deux grands maîtres de la bande dessinée.

22/09/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 Même si cette BD de jeunesse n'est vraiment pas terrible, je trouve les avis ci-dessous un peu durs. Déjà, le dessin, Loisel bien sûr, est relativement sympathique. La BD datant de 1977, on y reconnait des éléments qui apparaitront ensuite dans La Quête de l'Oiseau du Temps. Trait caractéristique, décors sylvestres, animaux à la limite de la caricature, couleurs, compositions originales des cases et de la mise en page. Norbert a d'ailleurs pour interjection typique un "Drü !" qui en rappellera bien sûr un autre plus célèbre. Alors bien sûr, le trait est nettement moins beau, la technique est moins maîtrisé, les planches sont moins esthétiques, on sent qu'il y a une bonne marge entre cette BD et les oeuvres à suivre de Loisel, mais l'aspect visuel de cette BD m'a été agréable. Par contre, c'est vrai que les histoires laissent vraiment à désirer. Ca se veut enfantin mais le rythme de narration est vraiment mauvais, empêchant d'entrer facilement dans le récit. Les dialogues amènent parfois un demi-sourire, provenant notamment de l'état d'esprit original et un peu médiocre (fayot, jaloux, etc...) des petits héros, mais les répliques tombent souvent à plat. Et les scénarios sont trop naïfs, "tout est bien qui finit bien", pour intéresser le lecteur adulte. Soyons clairs, ce n'est pas le genre de BD dont je conseillerais l'achat voire même la lecture, mais ce n'est pas si mauvais que ça, et c'est une curiosité quand on s'intéresse au passé de deux auteurs aussi célèbres que Cothias et Loisel.

18/06/2006 (modifier)
Par Tony Ross
Note: 1/5

J'ai acheté cet album parce que je me suis dis qu'avec deux auteurs comme Cothias et Loisel, ça pouvait pas être mauvais. Et je l'avoue, je me suis royalement trompé. Les dessins sont pas terribles, le texte n'est absolument pas drôle et je ne parle même pas des "chutes". Cette série peut peut-être mériter un 2/5 si on la considère comme une BD pour "enfants de moins de 10 ans uniquement", et encore! Ridicule! A oublier illico.

07/08/2003 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Je rejoins totalement l'avis de Spooky. Cependant, même si les mini-récits sont insignifiant sur le plan scénaristique, la maîtrise dont fait preuve Loisel à la fois sur le plan du cadrage et du graphisme est sublime. Le caractère des protagonistes apparaît assez peu dans les histoires . . . heureusement que les signes particuliers de chacun sont explicités en tout début d'album :) En résumé, je dirais qu'on retrouve pas mal de bonnes idées et des persos attachants mais sans véritable personnalité . . . comment est-ce possible ? Demandez à Loisel pourquoi il dessine comme il dessine et vous trouverez peut-être la réponse ;) ! Selon l'éditeur, il a fallu convaincre Partick Cothias et Régis Loisel de rééditer les histoires de Norbert le Lézard. Maintenant je comprend mieux les hésitations des auteurs même si cette réédition n'est pas futile pour autant !

13/04/2003 (modifier)
Par Spooky
Note: 1/5
L'avatar du posteur Spooky

Il s'agit là d'une oeuvre de jeunesse de deux auteurs aujourd'hui reconnus. Loisel, par le biais de ses amis bretons, a souhaité (pour des raisons d'argent ?) sortir de ses vieux tiroirs cette série à l'époque (1977) réalisée pour la revue Plop. Il s'agit d'historiettes humoristiques en 6 planches, contant les aventures d'un lézard soi-disant spirituel et de ses amis. Dans le genre, il vaut mieux se tourner vers la Jungle en folie, car l'humour, qui se veut proche de celui d'un Achille talon, tombe totalement à plat. Malgré le dessin "mignon" de Loisel (plus simple, moins fouillé que pour la Quête de l'Oiseau du Temps), le scénario oscille constamment entre indigence et insignifiance. Une curiosité sans intérêt.

12/05/2002 (modifier)