La Vieille Dame qui n'avait jamais joué au tennis

Note: 3.45/5
(3.45/5 pour 11 avis)

"Du moment qu'on rit des choses, elles ne sont plus dangereuses." affirmait Raymond Devos. Comme tous les gens qui savent nous faire rire de nous-même, Benoît Zidrou connaît le poids des choses, la gravité de la vie. Titre complet : "La vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien"


Collectif

"Du moment qu'on rit des choses, elles ne sont plus dangereuses." affirmait Raymond Devos. Comme tous les gens qui savent nous faire rire de nous-même, Benoît Zidrou connaît le poids des choses, la gravité de la vie. Qui ose faire connaissance avec la vieille dame d'en face ? Sait-on qu'elle rêve de jouer sur le court central de Roland Garros ? Qui peut dire que cet homme gris et triste, qui a laissé un fossé se creuser entre lui et ses enfants, sera le premier qui prendra dans ses bras ce petit bout d'homme au corps déformé par la maladie ? Pour mettre en scène ses quinze nouvelles, Benoît Zidrou a cherché des auteurs sachant manier la bonne dose de réalisme et l'expressivité requise pour être toujours juste : un talent qu'on retrouvait chez tous les auteurs de l'école de Marcinelle (Franquin, Morris, Will...). Les neuf dessinatrices et dessinateurs rassemblés ici (Colombo, Cordoba, Gili, Homs, Hureau, Lafebre, Sempere, Siri, Van Beughen) ont tous cette qualité propre aux grands auteurs de BD : leurs histoires prennent vie sous nos yeux. On les lit la larme à l'oeil et le sourire aux lèvres.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Septembre 2009
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série La Vieille Dame qui n'avait jamais joué au tennis
Les notes (11)
Cliquez pour lire les avis

03/09/2009 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Un recueil d'histoires qui ne m'a pas franchement intéressé. Au niveau du dessin, il y a différents dessinateurs et donc des styles différents. Ils se débrouillent bien, mais il n'y a aucun dont le style me semble mémorable. C'est bien fait, mais cela ne m'attire pas. Les différentes histoires sont des tranches de vie parfois drôles et parfois triste et je ne pense pas qu'il y a une histoire qui m'a touché et qui m'a semblé mémorable. Cela se laisse lire et fait passer le temps sans plus. Peut-être que je suis déçu de ma lecture parce que j'avais lu les avis enthousiasmes ?

11/10/2015 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5

Je suis toujours méfiant avec les recueils de nouvelles car ces dernières sont souvent de qualité très inégale. Mais là surprise, l’ensemble est relativement homogène. Les intrigues sont intéressantes et les graphismes des différents dessinateurs de fort bonne qualité. La BD se lit sans peine et avec beaucoup de plaisir. Ici pas d’action mais une succession de tranches de vie. Une bien belle découverte.

24/07/2012 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Après mon coup de cœur pour Lydie, que j'ai lu par le plus grand des hasards, je me suis penchée sur cette lecture pensant y trouver autant de plaisir qu'avec l'œuvre précédente, hélas ce recueil d’histoires courtes m'a passablement déçue. Je n’ai vraiment apprécié que « La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis », cette histoire qui donne le titre à la bd n’est pas eu droit au même traitement que Lydie, soit un tome entier, ça aurait donné une très belle histoire, c’est fort regrettable. Concernant les autres, il y a celles qui m’ont plu, toutefois avec modération, mais qui ont un graphisme assez grossier avec un trait plutôt épais, soit « Les Brulures », « Arthur » et « Vivaldi ». Celles intitulées « L’intimité » sont carrément rédhibitoires pour moi, voir ce que peuvent faire les gens dans leur salle de bains n’est pas très intéressant et encore moins de les voir se pisser à la gueule, je ne trouve pas ça émouvant, c'est crade et un tue l'amour par excellence, alors le message amoureux qu'elles veulent faire passer est passé aux chiottes, avec le pipi. Reste toutes les autres, moyennes et pour la plupart sans réelle surprise, les chutes de la majorité d'entre elles m'ont déçue, s'avérant vraiment trop banales. Des récits de la vie quotidienne, certes traitées avec douceur mais qui me laissent totalement indifférente ou presque.

07/04/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Avec un titre pareil, on ne s'attend pas vraiment à lire un recueil de différentes histoires plutôt touchantes. J'ai adoré la première histoire qui donne le ton. Les autres récits s'enchaînent harmonieusement tout en essayant de respecter un certain style. La qualité est assurée dans l'ensemble. Plus encore, ce qui m'a réellement plu, c'est l'émotion qui se dégage de certaines histoires. Enfin un peu de tendresse dans un monde de brutes ! Cela fait du bien de lire des bandes dessinées comme celle-ci qui apportent un peu de fraîcheur grâce à une certaine simplicité. Du coup, on se dit que c'est dommage de passer à côté de choses dans la vie dont on aurait envie avant que l'inéluctable marche du temps ait fait sa besogne. Si vous n'avez jamais joué au tennis, qu'attendez-vous pour vous y mettre ? Cette lecture ne sera pas obligatoire mais on se sent mieux après l'avoir effectuée. :)

30/04/2010 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Difficile de s'imaginer qu'un tel bouquin avec ce titre à rallonges et une couverture certainement moins alléchante que n'importe quel titre de Manara puisse me laisser le sourire aux lèvres et une satisfaction toute simple et évidente.... Oui cette lecture rend heureux et fait du bien... Le tout est enrobé par un auteur que je ne connaissais pas, des dessinateurs talentueux tout à fait inconnus à mes yeux et une colorisation toute douce et aussi sucrée qu'une fraise tagada. Les histoires n'ont pas grand chose en commun en apparence (à l'exception de la première et dernière nouvelle qui sont connectées entre elles) si ce n'est qu'elles mettent en scène des personnes banales, de celles que l'on croise tous les jours dans un supermarché, un métro ou dans la rue à moins que ce ne soit nous mêmes ? Que ces nouvelles au nombre de 15 fassent deux pages ou plus, le constat est le même, on est surpris par tant de maitrise et de bons sentiments. Pourquoi tout ne serait que du noir dans des histoires banales ou dramatiques ? On peut y voir de l'espoir ou y trouver un moment de réconfort dans l'attente de jours moins roses... Pourquoi un moment d'intimité et donc de retard au boulot ne constituerait il pas une bonne excuse ? Faire l'amour pour la première fois à une personne est il plus émouvant que le faire en sachant que ce sera la dernière fois ? Voici un panel des questions soulevées dans cet ouvrage qui prendront une réponse tout à fait libre puisqu'elles interpellent en douceur son lecteur... Un petit trésor que je m'apprête à offrir à ma soeur pour son anniversaire que nous fêterons demain, une personne banale au coeur grand comme ça qui a adoré Le Combat ordinaire de Larcenet et dont cette compilation se trouve être à mes yeux un prolongement... A lire absolument.

24/10/2009 (modifier)
Par Seb94
Note: 3/5

15 histoires courtes tendres et touchantes. Des tranches de vie, des petits instants simples de bonheur ou de tristesse. Si dans l’ensemble ma lecture a été plutôt plaisante, les récits ne me semblent pas tous de même qualité, autant certains ont pu m’émouvoir, d’autres par contre ne m’ont pas du tout touché, voir même ennuyé. Je pense que j’attendais plus de cette B.D, notamment après la lecture de la première histoire qui m’a vraiment ému, la suite n’est malheureusement pas toujours à la hauteur. Hésitant sur la note a donné sur cet ouvrage, je me suis amusé à noter indépendamment chacune des histoires. 1 **** 2 *** 3 ** 4 ** 5 *** 6 ** 7 ** 8 **** 9 **** 10 ** 11 *** 12 ** 13 *** 14 ** 15 *** Ce qui donne donc une moyenne de 2.75, soit une note de 3/5.

09/10/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

Bien au chaud dans ma courtepointe, j’entame la lecture de ce recueil d’histoires courtes. Tout comme mes prédécesseurs, j’ai été séduit par le ton simple et vrai de ces récits intimistes. Ici, point de héros. Juste une tranche de vie d’hommes, de femmes, jeunes ou âgés, qu’on suit dans la peau d’un observateur externe. Ca tient un peu du voyeurisme. Mais il n’est pas malsain. Au contraire, ces récits anodins de prime abord laissent un goût de quiétude et de sérénité même s’ils ne sont pas tous gai. Pour illustrer cette belle diversité de récits, Zidrou s’est adjoint les services de dessinateurs qui me sont inconnus pour la plupart. Un pari osé et . . . réussi ! Parmi ces auteurs prometteurs, je retiens le trait de Jordi Lafebre qui présente une belle maturité (dans la veine d’un Cyril Pedrosa). Assurément un beau recueil.

08/10/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Je suis un peu déçu par cette BD. Suite aux avis précédents, j'ai investi les yeux fermés. Ce recueil d'histoires courtes a des qualités et des défauts communs. Les scénarii sont de belles petites tranches de vie. On y découvre des personnages attachants pour les perdre rapidement. En effet, ce format ne permet pas de développer les histoires. Il n'y a pas de chutes exceptionnelles ni de morales réelles. On a finalement des petits reportages façon " striptease " l'émission de France3. Si la lecture fut plaisante, je n'ai pas eu de réel déclic faisant ressortir cette BD de la masse. J'ai apprécié les dessins dans leur globalité. Les divers dessinateurs et coloristes offrent un ensemble de qualité et une bonne continuité. Note finale : 3,5/5

20/09/2009 (modifier)

Une tendresse particulière pour un titre curieux : voilà l’accroche de cette jolie expérience. L’album est composé de petites histoires courtes du quotidien dessinées par des artistes différents (15). Si les styles graphiques sont bien personnels (et judicieusement alternés dans l’album de façon à de pas en avoir deux similaires consécutifs) la continuité est malgré tout assurée par l’ambiance sympathique et les sujets humains narrés. Côté graphiques, la plupart sont de jolies découvertes, il n’y en a que deux que je mettrai un peu en dessous avec un trait plus gras et flou et des colorisations moins fines, en revanche il y en pas mal de très agréables avec des décors détaillés qui nous permettent de vivre le quotidien des protagonistes, et même avec un scénario court voir léger on arrive à être conquis (je pense par exemple à cette histoire de cicatrices de deux planches finalement très creuse scénaristiquement mais sacrément bien rendue !). Pour le scénario, le plus petit est illustré en deux planches, les plus gros en font une vingtaine. Chaque fois nous sommes conquis par la simplicité de la narration et la douceur des propos. Même s’il s’agit de raconter une enfance passée à manger du poulet à cause des rêves de papa (illustration du bas du site), de voir un petit vieux avoir un concert privé de jazz par un orchestre d’ex détenus (celle du haut) ou encore de découvrir l’histoire de cette petite vieille qui fait la couverture (ou plutôt de ses 3 animaux) tous les événements même les plus tragiques sont pris avec légèreté et humour. Illustré avec des humains avenants les uns envers les autres, la vie devient de suite plus drôle ! La gravité est relative et mieux vaut vivre que moisir de rancœurs semble nous dire cette BD Au final une jolie découverte faite d’ambiance. Chaque histoire prise individuellement n’est pas extraordinaire, mais la juxtaposition de ces situations donne un je ne sais quoi de chaleur humaine bienvenue. A lire.

17/09/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Voici une chouette petite bande dessinée ! Zidrou a composé l’ensemble des scénarios de l’album (oui, il s’agit de courtes nouvelles) et a confié l’illustration de ceux-ci à une multitude d’auteurs que je ne connaissais absolument pas. Ces artistes officient dans des styles différents mais tous font preuve d’une réelle sensibilité. Cette sensibilité, cette douceur (tant au niveau des scénarios que des dessins) est l’atout maître de l’album. Elle est … palpable. Les histoires sont pourtant toutes simples, mais Zidrou a l’art de saisir le moment juste, celui où l’émotion surgit, tout en gardant une immense pudeur. Les récits ne sont pas démonstratifs, et les personnages ne sont pas exubérants, au contraire. Ils « jouent » tout en retenue, et j’adore cela. La narration est fluide, le ton employé est doux et légèrement humoristique, mais jamais je n’ai eu le sentiment de lire de la « guimauve ». C’est tout simplement bien écrit, bien illustré et le petit format de l’objet ne s’avère pas spécialement réducteur. Simple et sensible, mais un réel coup de cœur !

16/09/2009 (modifier)