Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Largo Winch

Note: 3.19/5
(3.19/5 pour 115 avis)

Sans famille ni attaches, contestataire, coureur, vagabond, iconoclaste et bagarreur, il se trouve à 26 ans à la tête d'un empire de 10 milliards de dollars... Decouvrez LARGO WINCH le milliardaire en blues jeans. Et attachez vos ceintures!


Adaptations de romans en BD Adoption Aventuriers milliardaires BD adaptées en séries télévisées live BDs adaptées en film Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles On en parle... Thrillers financiers Van hamme

Il s’appelle Winczlav. Largo Winczlav. Il est né en Yougoslavie. De père inconnu. Sa mère est morte de misère lorsqu’il avait deux ans. Et l’Assistance publique s’en est généreusement occupé, en le plaçant à l’orphelinat de Sarajevo. Avec un démarrage pareil, sa vie avait tout pour virer galère, non? Mais à des milliers de kilomètres de là, un homme va changer son destin. Un des hommes les plus riches du monde. Installé au sommet d’un gratte-ciel à New York, il porte le même nom que lui, mais il l’a transformé en WINCH - aux USA, c’était plus facile à faire passer - et il est à la recherche de ses racines. Nerio Winch veut trouver, dans sa lointaine famille, un héritier pour son empire. Et il adopte Largo. Le confie à un couple de braves gens. Puis l’envoie faire les meilleures études en Angleterre et en Allemagne. Et lorsque son père adoptif disparaît dans des conditions dramatiques, Largo hérite du Groupe W, le plus grand conglomérat d’entreprises multinationales jamais possédé et dirigé par un seul homme. A lui seul, il vaut désormais dix milliards de dollars. Ce qui n’est pas au goût de tout le monde, comme il ne va pas tarder à s'en apercevoir...

Scénaristes
Dessinateur
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1990
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (Cycles de 2 albums) 22 tomes parus
Couverture de la série Largo Winch

18/06/2001 | Florian
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Dès son premier album, cette série phénomène lancée par Jean Van Hamme et Philippe Francq, devient un best-seller. C'est comme au cinéma, tout film commercial qui fait un carton n'est pas souvent jugé sérieux par la critique qui fait tout pour en détourner le public; ici, c'est pareil. Certes, c'est archi conventionnel, le héros s'en tire toujours, les femmes sont toujours trop belles, les méchants sont vils, l'action est prévisible... mais n'est-ce pas là ce qui fait le succès de la série dont Van Hamme est bien incapable d'en expliquer le succès. Le lecteur est confronté à des intrigues politico-financières dans un cocktail d'aventures bondesques souvent jouissives qui font passer un excellent moment, et c'est bien tout ce qu'on demande: se distraire, mais grâce à Van Hamme et à son bagage universitaire (agrégation en économie politique, licence en droit des assurances), la complexité et le côté rébarbatif du jargon financier constituent finalement un bon suspense au récit en connexion avec l'actualité. Chaque histoire ressemble un peu à la précédente, les rebondissements sont multiples, certains personnages vraiment troubles, l'humour est au second degré, et le tout est suffisamment compliqué pour obliger le lecteur à s'attarder sur le dessin fluide et soigné de Francq. La qualité de la documentation étayant des scénarios bien torchés, le dynamisme de l'action agrémenté d'un érotisme sage font de la série une véritable réussite, le seul bémol étant l'anticonformisme de son héros où Van Hamme tombe parfois dans le piège de la vulgarité, mais ce défaut est rattrapé par les astuces de scénario, la fiabilité du milieu d'affaires et les rouages d'une mécanique parfaitement maîtrisée.

04/06/2013 (modifier)
Par Djem
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Je ne connais rien de mieux dans le genre ! J'ai commencé par lire le tome premier (l'héritier") que l'on m'a offert il y a 5 ans, puis je me suis ruiné en achetant les autres tomes en moins d'un mois tellement j'ai été captivé. Je me réjouis à chaque fois de la sortie du prochain album et quand il sort je l'achète le jour J. J'ai fait des études en finance pourtant je trouve à chaque fois les scénarios incroyables surtout dans "OPA" et "Business Blues".

31/07/2008 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Alors ça, je l’adore. Le dessin est vraiment bien. Les scénarios sont bien ficelés etc… Le dessin est très beau, Francq dessine très bien, et les couleurs sont super bien choisies. Les scénarios sont à la fois captivants, bien recherchés, Van Hamme est très fort. A chaque fois que j’ouvre un "Largo Winch", je passe un très bon moment, divertissant aussi. Il y a tout ce que j’aime dedans : l’aventure, le policier, les voyages, les scènes un peu gore. Bon le coté « magouille et compagnie », j’aime tout aussi bien, mais c’est la première fois que je vois ça dans une bd. Bon il y a quelques scènes un poil érotique, mais c’est soft. Et puis ce qui m'embête un peu c’est que je ne comprends pas tous comme pour l’O.P.A, ou le « stock options ». Il y a aussi quelques clichés : le beau héros riche, jeune et qui ne meurt jamais. Mais Largo Winch fait ce qu'il a à faire : divertir. Et ça marche. Note approximative : 4.25/5 Ps : Je ne trouve pas que les derniers tomes soient nuls, ils sont même très bien.

30/03/2007 (modifier)