Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Malinche

Note: 1.5/5
(1.5/5 pour 4 avis)

Soledad accueille chez lui son frère, vieil écclésiastique un peu repugnant, et la vie de tous les jours continue...un peu différemment.


Mexique et mexicains Paquet

Soledad accueille chez lui son frère, vieil écclésiastique un peu repugnant. Et la vie de tous les jours continue...un peu différemment. .

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 1999
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Malinche
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

30/08/2009 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Mouais. C’est un petit format, avec une faible pagination, cela se laisse donc lire rapidement (surtout qu’il n’y a pas beaucoup de texte). Mais vite arrivé à la fin, j’en étais à me demander ce que l’auteur voulait me faire passer comme idée ou comme histoire !? En effet, je n’ai pas vraiment accroché à cette « histoire », peut-être allégorique, je ne sais pas, histoire narrée par un personnage qui s’avère être un arbre (ou qui l’est devenu), qui commente quelques moments de la vie de certains personnages vivant près de lui. Hélas, la narration est bien trop obscure, et m’a clairement perdu ! Quant au dessin, si je lui reconnais des qualités esthétiques, je ne suis pas fan de la colorisation, parfois un peu criarde. Bref, je pense que cela sera aussi vite oublié que lu.

14/12/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

C'est typiquement le genre de bd que je n'aime pas avec une longue narration bavarde qui nous abreuve tout en nous saoulant. Les images ne sont que contemplatives. La narration s'emballe sur tout à fait autre chose. C'est pire qu'ennuyeux ! L'auteur espérait sans doute créer un effet de style semi-intellectuel ou philosophique sur les courbes d'une malinche. Dans un autre style mais sur le même thème, je conseillerais plutôt Quetzalcoatl qui est véritablement culte pour moi. Oui, en l'espèce, on semble être aux antipodes. Le soleil mexicain offrait pourtant d'autres perspectives plus intéressantes.

04/10/2015 (modifier)
Par Ems
Note: 1/5

Heureusement que la BD est courte. Je me suis ennuyé avec ce one shot au dessin surchargé de couleurs directes et à la voix off trop évasive. Que fallait-il retenir de ce récit onirique ? Cette lecture me reste pantois, "Malinche" est le type de BD qui me laisse indifférent. Le dessin aux couleurs chaudes plaira à certains, je ne l'ai pas aimé car il n'a pas grand chose à exprimer... Je n'aurai pas de mal à oublier ce récit.

05/03/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Le décor, visiblement une hacienda mexicaine à une époque indéterminée. Les personnages, pas faciles à déterminer en première lecture. Un homme affalé contre un puits, probablement le narrateur : qui est-il ? Une jolie femme : sa soeur ? Un autre couple qui se dispute très fortement, quel lien ont-ils avec les deux autres ? Tout cela est mal expliqué et j'ai eu du mal à savoir toujours qui parlait et à comprendre ce qu'il se passait, si tout était bien linéaire ou s'il y avait des sauts chronologiques par-ci par-là. Les premières pages sont visiblement une référence à la nouvelle "Axolotl" de Julio Cortázar. Du coup, j'ai passé mon temps à me demander si le narrateur était différent à chaque fois, comme un dédoublement de personnalité, ou si le narrateur était en train de se transformer lui aussi. Transformation, il y en a bien une, effectivement, mais pas en axolotl. Le dessin est agréable, avec une belle colorisation directe. Mais la narration graphique n'est pas toujours très claire. Comme les personnages ne nous sont jamais vraiment présentés et qu'ils se ressemblent un peu, il n'est pas facile de s'y retrouver. La conclusion du récit est assez absconse, du même type que celle de la nouvelle de Cortázar donc sans grande surprise pour moi. En outre, l'album est court, moins de 30 pages. Vite lu, vite oublié.

30/08/2009 (modifier)