Bjorn le Morphir

Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)

Bjorn va se découvrir « morphir », c’est-à-dire un héros invincible, que rien dans son enfance ne prédisposait à cette transformation et vivra ainsi d'incroyables aventures.


Adaptations de romans en BD Consensus sur une BD Vikings

Hiver 1065, dans le Fizzland, au Nord de l’actuelle Europe. La neige, cette Démone blanche, recouvre tout sur son passage, rendant fous ceux qu’elle touche. Bjorn et sa famille s’enferment dans la salle commune de leur maison, prêts pour de longs mois. La promiscuité aidant, chacun se révèle. Bjorn va se découvrir ainsi « morphir », c’est-à-dire un héros invincible, que rien dans son enfance ne prédisposait à cette transformation. C’est lui qui sauvera sa famille après moult péripéties (souvent souterraines) pour échapper à la neige. À l’arrivée, il aura sauvé son père, trouvé une fiancée, la jolie Sigrid, et gagné la totale confiance du roi Harald.

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Août 2009
Statut histoire Série terminée (un cycle de 3 tomes + 1 cycle de 4 tomes) 7 tomes parus
Couverture de la série Bjorn le Morphir © Rue de Sèvres 2009

26/08/2009 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Avis donné après lecture du premier cycle. C’est une série d’aventure se déroulant dans l’univers nordique – noms de personnages ou de dieux y font référence. Mais cela pourrait tout aussi bien se passer ailleurs, dans un univers de chevalerie de la Table ronde ou autre chose d’approchant, avec un héros, le jeune Bjorn, considéré comme un « morphir » (jeune homme qui n’en impose pas au début, mais qui se révèle être très fort, courageux et dont les exploits lui valent ce surnom). Les aventures se laissent lire, Bjorn étant accompagné de quelques seconds rôles (femme, guerrier, mage, bébé dragon) qui sont quand même des faire-valoir. Toujours est-il que cette série, si elle ne révolutionne rien, est tout à fait adaptée à un lectorat jeune ou jeune ado (un adulte peut l’apprécier, mais il lui manquera je pense du fond et une violence un peu moins retenue). Le conseil d’achat doit donc tenir compte de cette donnée. Le dessin quant à lui est résolument moderne, proche de Sfar par exemple, et globalement intéressant.

29/06/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai plutôt trouvé cette série agréable à lire mais fondamentalement très classique. Côté dessin, on retrouve un style inspiré par les Sfar et autres Kerascoët… et ce n’est toujours pas ma tasse de thé. Je trouve dans ce type de dessin un côté tranché et agressif qui ne cesse de me déplaire. Côté narration, c’est efficace. Un jeune lecteur ne peut qu’être séduit. Les albums se lisent facilement et le personnage de Bjorn est l’archétype du héros jeunesse. Jeune et fragile au début, il évolue, gagne en assurance et s’affirme au fil des pages (c’est d’ailleurs le principe même du morphir tel que décrit par l’auteur). La visite des enfers dans les tomes 2 et 3 apporte une autre vision de ce lieu mythique que celle inculquée par la religion judéo-chrétienne… et ce n’est pas plus mal. La galerie de personnages est foisonnante et assez diversifiée. Cette richesse offre beaucoup de possibilités de développement aux auteurs. Fondamentalement, pour moi, c’est un récit de chevalerie remis au goût du jour et saupoudré de légendes nordiques. A conseiller plutôt aux jeunes lecteurs mais certainement pas à dénigrer.

18/05/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Bjorn le Morphir est une série de pure aventure dans un cadre d'heroic-fantasy. Je croyais qu'il s'agissait d'un récit de viking mais en réalité l'histoire mélange beaucoup de choses, mythologie nordique mais aussi l'Enfer de Dante, loups garous et autres mondes imaginaires. Bref, nous sommes dans de la pure fantasy destinée à servir un récit d'action et de quête héroïque. Malgré quelques moments rudes et de vraies morts, c'est une série au ton plutôt léger qui convient à un lectorat assez jeune, d'adolescents ou jeunes adultes. J'en retiens un scénario d'aventure divertissant et assez varié mais rien qui m'ait vraiment marqué par son originalité ou sa force. Juste une lecture plaisante.

29/11/2015 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

En feuilletant cette bd elle m'a instantanément fait penser à Capucin tant graphiquement que par l'univers que je pouvais y entrevoir. Après lecture je peux dire que c'est dans le même style, si ce n'est que Bjorn le Morphir est nettement moins cruel et sanglant, un peu plus adapté à un public à partir de 10 ans, bien qu'il ne manque pas de scènes impitoyables, avec des morts et un peu de tripaille. Thomas Lavachery nous propose une adaptation bd de son propre livre qui a reçu le prix Libbylit en 2005, le Prix Sorcières en 2006, et le Prix Jeunes Dévoreurs de livres en 2006 aussi, beau palmarès et l'adaptation semble être à la hauteur. En tant qu'adulte j'ai beaucoup apprécié cette lecture, mais elle a quelques détails encore trop typés jeunesse pour que je sois totalement conquise, - d'où ma note - mais pour les plus jeunes c'est parfait. L'éditeur m'a confirmé qu'une suite est prévue : Borjn aux enfers. J'espère que tous les autres tomes du roman le seront aussi, en tous cas je les attends d'ores et déjà. Bjorn le Morphir est une histoire de vikings dans laquelle l'auteur a ajouté une bonne touche de fantasy avec de forts beaux dragons, un personnage parmi les principaux qui n'est autre qu'un troll, et quelques goblins qui apparaissent furtivement à la fin de ce premier tome. Borjn est un jeune garçon qui va découvrir qu'il a en lui le pouvoir du morphir, un don qui le rend très fort et qui le mènera sur le chemin de belles et dangereuses aventures. Des êtres fantastiques parcourent ce premier tome, un guerrier de glace et un loup-garou, la fin du récit nous laisse entrevoir qu'il y aura moult démons à combattre par la suite. Le rythme est excellent, l'histoire ralentit et accélère en fonction des situations. La narration et les dialogues sont un poil enfantins, mais sans excès ce qui ne gêne pas une lecture pour un adulte. Graphiquement c'est aussi très réussi. Le dessin est clair et animé ; le trait est fin ; et le tout est coloré avec goût avec des couleurs vives toujours bien choisies. Les visages sont ronds et anguleux à la fois et font très bien passer les sentiments des personnages. Le dessinateur Thomas Gilbert est apparemment nouveau dans la bd et cette première production est excellente. Tome 2 La qualité est toujours au rendez-vous, sauf que ce tome se lit un peu trop vite, dix petites minutes maximum, le premier tome était un peu plus fourni côté dialogues. Par contre je trouve cette aventure plus originale que la précédente, malgré que la chevrette... trépasse... sniff... Tome 3 et début du 4 La suite des aventures est plutôt sympa si on est un public jeune, les tomes précédents étaient plus "tous publics", mais au fil des tome ça tend à ne s'adresser qu'à un public jeune ou pré-adolescent. Pour ma part j'arrête là, même si c'est une excellente lecture pour les gamins, je donne ici ma note et mon avis de lectrice adulte qui n'a pas de gosses.

26/08/2009 (MAJ le 20/05/2013) (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le premier tome nous plonge dans l'ambiance des légendes nordiques et notamment vikings. La première partie est celle d'un groupe coincé dans une maison ensevelie par la neige. Ils vont se sortir de cette situation de façon un peu miraculeuse. On ne sait pas grand chose de l'ensemble des protagonistes. Il y aura pourtant ce petit garçon qui va apprendre à manier l'épée dans un rêve et qui va enfin se révéler comme un guerrier d'exception. Bref, tout ceci est un peu étrange et concourt à une atmosphère bien singulière. Il y a des scènes assez crûes mais, pour autant, c'est un style assez enfantin. Il y a comme une espèce d'ambivalence qui joue sur plusieurs tableaux à la fois. Le second tome n'a que très peu de liens avec la fin du premier. On va vivre une véritable épopée sous forme de mission un peu suicide. Cela sera l'occasion de vivre pleinement une grande aventure dans un univers typiquement d'héroic fantasy. On ne s'ennuie pas une seule seconde mais cela reste assez classique dans l'ensemble. Par ailleurs, le dessin ne sera pas le grand point fort. Qu'importe car l'amusement sera au rendez-vous surtout pour les plus jeunes !

11/09/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture du premier tome. On se croirait dans une production de l'école Sfar, ça tombe bien, j'adore. Le dessin est simple mais expressif, la mise en couleur est superbe, la palette de couleurs est exemplaire. L'histoire a une base standard mais beaucoup d'éléments sont originaux. Elle se lit avec plaisir, je regrette de ne pas pas avoir la suite pour enchainer. Cette BD démontre que l'on peut faire simple et bien. Le lectorat potentiel est important car les jeunes et les seniors apprécieront autant ces aventures. A suivre en ce qui me concerne, à découvrir pour tous.

11/09/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Chouette petit album. Plus je découvre les productions de Thomas Gilbert et plus j'apprécie ce qu'il fait. Je pensais cet album plus ancien mais non, il date d'il y a à peine un an. Le trait est très dynamique, il y a une belle efficacité dans son découpage. C'est clair et très lisible. Le récit m'a carrément surpris. C'est une épopée à la sauce viking qui fonctionne très bien, on ne s'ennuie jamais, le rythme est savamment dosé. La galerie de personnages est intéressante ; j'ai bien aimé le troll qui est directement intégré à la cellule familiale de Bjorn (qui compte 10 personnes !) S'il y a une suite, j'en serai !

28/08/2010 (modifier)