Boule de suif, de Guy de Maupassant

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Normandie, 1870. Dix habitants fuient vers le Havre via Dieppe.


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Adaptations de romans en BD La Commune et l'occupation prussienne La Normandie Maisons closes et prostitution Maupassant

Normandie, 1870. L'armée française quitte Rouen, bientôt envahie par les Prussiens. Dix habitants fuient vers le Havre via Dieppe. Dans la diligence, les Loiseau, commerçants, le Comte de Bréville et sa femme, deux religieuses, les Carré-Lamadon, riches filateurs, Cornudet le Démoc et... Élisabeth Rousset, surnommée "Boule de suif". Comment les "honnêtes gens" vont-ils tolérer la présence de cette fille ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Janvier 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Boule de suif, de Guy de Maupassant
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

12/08/2009 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Etrangement, je n'ai jamais lu l'oeuvre de Maupassant, à part peut-être Bel-Ami, et donc je ne sais pas si l'adaptation est conforme, mais j'ai le souvenir d'avoir vu un vieux film de 1945 réalisée par Christian-Jaque, avec Micheline Presle qui était rayonnante dans ce rôle de galante patriote, qu'on appelait en leur temps des demi-mondaines, voire des courtisanes. Maupassant y dénonçait l'hypocrisie des notables d'une société française figée dans la bienséance et qui sont les premiers à se ruer dans les lupanars où sévissent des femmes comme l'héroïne. Il semble que ce sujet audacieux était destiné à choquer cette société bien pensante que Maupassant stigmatise à travers ce portrait attachant de Boule de Suif. C'est la première œuvre qui révèle le talent d'écrivain de Maupassant en 1880, je ne me suis pas passionné pour ce récit, mais je l'ai trouvé quand même intéressant, ça m'a permis de dresser un parallèle étonnant avec la Chevauchée fantastique de John Ford, où il embarque dans une diligence un microcosme de passagers composant la société honnête du Far West de la même époque, mais parmi ces passagers, figure une prostituée qui est évidemment regardée de travers, et qui se rend courageuse, vaillante et utile par son aide au cours d'un périple dangereux ; je trouve que les 2 personnages ont la même destinée : de femmes détestées, elles se rendent héroïques et valent bien plus sur le plan humain que tous ces beaux messieurs à moustache et ces femmes bien nées mais superflues. Bonne histoire donc, mais un dessin exécrable qui me fut difficile à supporter ; il n'est pas joli, on dirait par endroits des gribouillis, de même que les décors sont vilains, même s'ils sont conformes (la vue de Rouen du début), et le style dépouillé ne me plait pas ; c'est surtout sur les 3 premières pages que c'est le plus flagrant, c'est un peu mieux après, mais je ne suis vraiment pas fan de ce style graphique. En fait, c'est le dessin qui m'a un peu gâché cette lecture...

05/05/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une très bonne adaptation du récit de Guy de Maupassant. Malgré le temps, les thèmes sont encore incroyablement modernes. Il semblerait que l'hypocrisie ne disparaitra jamais, hélas. Comme le dit Spooky, Maupassant met plusieurs thèmes dans son récit et ils sont tous plus intéressants les uns que les autres. La fin est un peu prévisible, mais très efficace. Je ne suis pas fan du dessin de l'auteur, mais il a le mérite d'être lisible et c'est tout ce que je demande à un dessin.

04/07/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Sympathique cette adaptation. La nouvelle originale de Maupassant brassait pas mal de thèmes : la liberté, le sexe, l'alimentation, la guerre... Boule de Suif est une prostituée aux rondeurs charmantes, mais qui est en fait méprisée par tous les occupants de la diligence. Ils ne se montrent prévenants, et même polis avec elle, que lorsqu'ils en ont besoin : pour manger, et donc pour repartir loin de la zone des combats en cette année 1870. Li-An fait un bon boulot. Son récit est très clair, très lisible, et son trait semi-humoristique sied bien à la situation, même s'il s'agit en fait d'une situation plutôt tragi-comique. Contraintes de pagination obligent, il est obligé de contracter le récit, et du coup de faire quelques coupes dans l'histoire originale. Mais il en retire cependant l'essentiel, et l'histoire est tout à fait compréhensible ainsi. Un bon moment de lecture.

12/08/2009 (modifier)