Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Morts par la France

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Récit des recherches historiques effectuées dans les années 2000 par Armelle Mabon, sur le massacre de Thiaroye perpétré par l’armée française sur des tirailleurs sénégalais en décembre 44.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Afrique Noire Ecole Emile Cohl

Armelle Mabon, ancienne assistante sociale reconvertie en historienne, se souvient comment elle a découvert un dossier brûlant à travers un poème de Léopold Sédar Senghor. A l’époque, au début des années 2000, alors qu’elle est thésarde dans une université de Bretagne, elle travaille sur la Mémoire des soldats indigènes qui ont combattu sous le drapeau français durant la seconde guerre mondiale. Pour les besoins de ses recherches, elle se rend au Sénégal, après avoir établi un contact avec Biram Senghor, le fils d’un tirailleur emprisonné dans un Frontstalag près de Rennes. En effet, son père Mbap Senghor était indigène dans l’ancien royaume de Sine, lorsqu’il avait été réquisitionné d’office et envoyé se battre pour la France colonisatrice en 1940. Biram évoque alors les tragiques « évènements » du camp militaire de Thiaroye, le 1er décembre 1944, lors desquels son père a été assassiné. Il récuse alors la version officielle de la mutinerie responsable du massacre de 35 tirailleurs sénégalais par l’armée française. Selon les archives de l’armée, cette mutinerie était due à une revendication salariale non légitime : les tirailleurs réclamaient une solde qui leur avait déjà été versée. Selon Biram, ce sont plusieurs centaines de ses compatriotes qui ont en réalité été massacrés, pour d’infâmes raisons économiques…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Mai 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Morts par la France
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

06/03/2019 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Voici une oeuvre un peu polémique qui parle du massacre par la France de ses combattants sénégalais (les fameux tirailleurs) vers la fin du conflit en les massacrant impunément par centaine pour ne pas payer leur solde après de bons et loyaux services. En effet, ils ne sont pas morts pour la France mais par notre pays d'où le titre qui peut prêter à confusion. On dira que c'est encore une exaction de plus du passé colonial de notre pays vis à vis de l'Afrique mais c'est sans doute plus que cela à la lecture des événements reconstitués par cette historienne se basant sur des faits et des preuves. Le thème est celui du massacre de Thiaroye dont je n'avais jamais entendu parler et pour cause. Il s'agit d'un crime de masse qui ne devrait absolument pas passé inaperçu. C'est d'une lâcheté sans nom autour d'hommes noirs qui ont versé leur sang pour la France. Une historienne du nom de Armelle Mabon se bats pour faire reconnaître la vérité depuis plus de 20 ans. C'est toute son histoire qui nous est également racontée car celui lui a coûté également beaucoup au niveau de sa vie privée. En tout cas, ce travail mémoriel a été très bien réalisé puisque j'y crois et que j'ai sans doute un autre regard.

06/03/2019 (modifier)