Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Poisson-Chat

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Le récit intimiste de deux frangins dont l'un qui nage dans la folie.


Folie Mirages

Hubert est inquiet... Son frère, Serge, ne quitte plus le blockhaus où ils ont tous les deux élu domicile ; de plus, les visites de leurs potes zonards se font de plus en plus rares. Pendant qu'Hubert et sa bande bricolent des casses minables, Serge continue de sombrer, l'acide lui rongeant progressivement l'esprit. Seul l'aquarium suscite un intérêt chez lui et seul Hubert tente encore de lui sortir la tête hors de l'eau... Seul l'aquarium suscite un intérêt chez lui et seul Hubert tente encore de lui sortir la tête hors de l'eau...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Octobre 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Poisson-Chat
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

11/07/2009 | Erik
Modifier


Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

J'ai été assez déçu par cette lecture, alors que je m'attendais à un récit plus fort... En effet règne sur cet album une ambiance très lourde, dérangeante, déprimante plutôt, que rien ne semble pouvoir ébranler. Le récit est inexorable, et ç'en devient un peu frustrant. Le dessin de Thierry Murat est joli, je suis assez preneur de ce style, mais hélas il n'a pas suffi à m'intéresser davantage au récit. Dommage.

11/07/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Deux frères vivent dans un blockhaus squatté au pied d'une falaise surplombant la mer. L'un des frères est totalement submergé par la folie. Il noie par exemple le chat de sa petite amie et tente diverses expériences macabres sur des poissons (comme si des poissons d'eau douce pouvaient s'adapter à la mer salée !). L'ainé essaye de survivre en se livrant à des petits trafics minables. C'est glauque à souhait. On est très vite pris par la chaleur étouffante de cet été qui n'en finit pas entre désoeuvrement et léthargie. La lecture terminée, on en retire rien de très encourageant. Peut-être du mal-être ou de la tristesse... Le décor est minimaliste à souhait et les couleurs sont froides. Ce choix des auteurs est sans doute lié au contexte de ce récit. On pourra toutefois saluer le courage de ce jeune homme qui ne laisse pas tomber son frère. Il est bien impuissant pour changer le cours des choses. Il est également question de drogues et de visions ahurissantes. L'histoire ne décollera jamais et c'est bien là tout le problème.

11/07/2009 (modifier)