Yellow hearts

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Du cul, du cul, du cul.


Hentai Wani Magazine

Testuro Tanaka, 20 ans, fils d'un chef yakuza. Désenchanté. Ai, jeune prostituée. Prisonnière du système du milieu. Désespérée. Tetsuhiko, traumatisé par une mère violente qui se prostituait pour la mafia. Décidé. Trois personnages à la dérive, trois destins brisés, trois tragédies et une seule raison d'exister : la vengeance !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Novembre 2006
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Yellow hearts
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

24/06/2009 | Altaïr
Modifier


Par kannibal
Note: 3/5

A mon avis 2 tomes auraient largement suffit pour ce Hentai. Dans le 1er tome les planches sont surchargées, la petite histoire n'est pas mal mais elle tire en longueur. Au niveau du chara design certains personnages se ressemblent. A vrai dire c'est pas vraiment un polar vu que l'on suit le quotidien d'une petite bande de jeunes qui glandent plus ou moins.

26/06/2010 (modifier)
Par Altaïr
Note: 1/5

De "Yellow Heart", j'avais lu un court extrait et le résumé éditeur, qui me laissait présager un polar bien noir, bien dessiné, et un peu sexy. Ça m'avait suffisamment plu pour que j'aie envie de lire le 1er tome. Et là... :| :| :| :| :| Début du tome : du cul. Milieu du tome : encore du cul Fin du tome : toujours du cul. Mais pas du joli cul hein, juste du hentai de base sans imagination, où des jeunes femmes interchangeables se font *bip* en se faisant traiter de salope 4 fois par page. Si on retire les pages de cul, il doit rester à tout casser 10 % du manga, pour développer une histoire. Enfin, une histoire... je n'ai pas encore réussi à statuer s'il y a un scénario mais qu'il est incompréhensible, où s'il n'y en a pas. Deux des protagonistes sur trois se ressemblent énormément (j'ai mis pas mal de temps à comprendre qu'il ne s'agissait pas du même perso), ce qui ne facilite pas la lecture non plus. Je ne vois pas vraiment l'intérêt de mettre un emballage "polar pour adulte" à un manga hentaï, peut-être pour permettre aux lecteurs qui ne s'assument pas de se rincer l'oeil en préservant les apparences ? enfin, quelle que soit la raison, c'est navrant. Juste une petite chose à sauver : l'auteur de ce truc dessine de beaux baisers, très sensuels. Bon, ça fait 2 cases à sauver sur 200 pages, on va pas aller loin avec ça.

24/06/2009 (modifier)