Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Bulles et Nacelle

Note: 3.22/5
(3.22/5 pour 9 avis)

Ecrivain en mal d'inspiration et fan de Django Reinhardt, Charlie mêne une vie intense et enivrante - du moins dans son petit cerveau d'auteur rongeur. Car dans la vraie vie ce doux reveur à bien du mal à sortir de son isolement.


Académie des Beaux-Arts de Tournai Animalier Les Rongeurs Renaud Dillies

Un bijou de poésie signé Renaud Dilliès ! Sur un fond musical de Django Reinhardt, un « muridé solitaire », Charlie, est plongé dans les vicissitudes de la vie : la peur de l’existence, les visites d’un petit oiseau nommé Solitude qui apparaît quand il se sent seul et le drame de la page blanche pour lui qui souhaiterait tant rendre le monde plus beau par son écriture. Le lecteur, transporté dans l’esprit de Charlie, suit ses pérégrinations oniriques héritées de l’enfant qui est en lui et qui ne demande qu’à se réveiller… Un récit tendre et émouvant sur l’écriture et la solitude. Texte : Dargaud

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Juin 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Bulles et Nacelle
Les notes (9)
Logo BDfugue Achetez sur BDfugue !

19/06/2009 | pol
Modifier


Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Certains affirment que Renaud Dillies recycle les mêmes idées, encore et encore… c’était peut-être vrai pour ses œuvres précédentes (et encore, moi ça ne me dérangeait pas plus que ca !). Mais je trouve cette affirmation un peu injuste dans le cas de « Bulles et Nacelle ». Les thèmes chers à l’auteur (l’amour et la musique) laissent ici la place à ceux de la solitude et de la créativité artistique. C’est beau, poétique sans trop en faire (j’ai beaucoup aimé la représentation de la solitude) et j’ai été touché par la vie de Charlie, simple et compliquée à la fois. Et puis alors je trouve que Dillies s’est surpassé au niveau du dessin ! Regardez moi ces planches dans la galerie ! Son style est mignon à souhait, et transporte le lecteur dans un univers féerique et onirique… Certaines cases me rappellent les contes de mon enfance. Bref, une belle histoire magnifiquement illustrée, et le travail d’édition de Dargaud est superbe, ce qui ne gâche rien… un bien bel objet, et un coup de cœur !

23/08/2009 (modifier)