Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Appartement (Apateu)

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

La vie de Koh-hyuk bascule lorsqu'il remarque quelque chose d'étrange dans l'immeuble en face.


L'horreur en bande dessinée Manhwa

Je m’appelle Koh-hyuk. Célibataire de 29 ans, en recherche d’un emploi, je vis seul dans un appartement. Un soir, en regardant par la fenêtre, je m’aperçois que la lumière de plusieurs appartements de l’immeuble d’en face s’éteignent simultanément. Depuis, j’ai commencé à observer ce phénomène répétitif et me rend compte rapidement que le nombre d’appartement touché s’accroît au fil des nuits, toujours à 21h 56 pile. Les habitants se comportent tout à fait normalement jusqu’à 21h 55 puis à 56, leur visage se fige et ils éteignent la lumière. Comme il y a eu plusieurs décès dans les appartements en question, j’ai essayé d’avertir la police de la gravité de la situation, mais on ne m’a pas pris au sérieux. Texte:L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Novembre 2006
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Appartement
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

01/03/2009 | Gaston
Modifier


Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Le genre de l'horreur est probablement celui que j'apprécie le moins, autant au cinéma que dans la littérature ou la BD. Je n'arrive pas réellement à lâcher prise pour me laisser prendre au jeu de la frayeur, et bien souvent je trouve les effets trop artificiels. Et lorsque c'est réussi ... Je n'aime tout simplement pas avoir peur, même en sachant que c'est faux. Bref, je suis souvent en froid avec ce style, et pourtant "Appartement" a réussi à me captiver au-delà de mes attentes. Je dis cela car le dessin m'a rebuté de prime abord : il semble raide et dépouillé, mais c'est ce qui fait sa force. Il se concentre sur les expressions de visage, les yeux et les postures, délivrant tout le message par ces simples biais. Très peu de décors, excepté lorsque l'auteur veut nous situer l'action, et un accent mis sur l'ambiance par les couleurs ou les effets visuels encadrant les personnages renforcent l'immersion dans un jeu psychologique. Et un jeu de peur. Parce que le manga est réellement un manga d'horreur (d'ailleurs tellement cinématographique qu'un film en a été tiré, ce qui ne m'étonne pas le moins du monde). Et pour le coup, parfaitement bien réussi à mon gout : ce qu'il faut de suspense, de fantastique, d'action et d'enquête pour que l'on soit prit dedans. Ce dessin m'a vraiment étonné par son efficacité, et je ne parviendrais presque pas à mettre le doigt sur ce qui le rend si bon. Sa simplicité, son dynamisme et son rendu ont quelque chose de magique. Il m'a immergé en moins de deux pages dans l'histoire et m'a donné envie d'acheter la série pour découvrir comment elle se finissait. Et tout ceci est aussi valable pour l'histoire, qui joue la carte du fantastique d'une manière très sobre, avec un accent mis sur les relations humaines et les comportements plutôt que sur la peur. C'est plus le lecteur qui sent monter la tension que les personnages. D'ailleurs, bien qu'un personnage soit plus central dans l'histoire, celle-ci navigue habillement entre différents points de vue, rattachant les personnages à l'histoire pour différentes raisons et ajoutant à chaque fois une nouvelle perspective. La fin est dans la lignée du reste, et j'ai bien aimé ce petit retournement final qui laisse envisager ce que l'on souhaite pour la suite. Bref, une réussite en ce qui concerne la tension et le maintien en haleine. J'ai découvert le travail de Kang Full avec cette série, et je m'y suis particulièrement intéressé depuis, étonné par la pertinence de son travail, l'efficacité de son dessin et la fluidité de ses histoires. Un auteur que m'a surpris avec le genre que j'aime le moins, mais qui m'a encore plus plu par ses autres œuvres. Si vous souhaitez le découvrir, je pense qu'il s'agit de la meilleure œuvre pour commencer. Je ne peux que vous la recommander chaudement !

31/03/2020 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le style graphique est un peu particulier dans la mise en page. Il faut préciser que tout est en couleur. Il y a également 2 ou 3 cases par page. C'est un style également assez épuré pour ce manhwa. Au niveau du récit, on va tout de suite être plongé dans le mystère de cet immeuble où il se passe des choses assez étrange tout les soirs à 9h56 précise. L'auteur va également donne plusieurs point de vue différente de la même histoire ce qui donne de l'épaisseur au scénario. C'est assez bien construit même si je reproche certaines longueurs. N'empêche que cela nous tient en haleine jusqu'au bout. Cela m'a un peu fait un peu penser à ce film asiatique nommé The Ring qui jouait sur l'épouvante lié au fantôme d'une petite fille.

31/07/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

J'ai mis fantastique comme genre, mais le vrai genre serait un mélange d'horreur et de thriller que ne renierait pas l'auteur de Monster ! J'ai tout de suite accroché à l'histoire, alors que j'avais emprunté ces deux tomes sans trop savoir à quoi m'attendre. L'enquête que mène Koh-hyuk m'a tenu en haleine du début à la fin. De plus, l'histoire s'enrichit progressivement car on a droit au point de vue d'autres personnes. Il y a aussi des retours en arrière, car chaque fois qu'on a le point de vue d'un autre personnage, cela commence quand il est indirectement impliqué dans l'affaire. En revanche, les dernières pages m'ont paru un peu nulles. Je ne sais pas trop pourquoi, mais je les ai trouvées sans intérêt. Heureusement que ce n'est pas le cas du dénouement !

01/03/2009 (modifier)