Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Neon Genesis Evangelion - Plan de Complémentarité (Shinseiki Evangelion Ikari Shinji Ikusei Keikaku)

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Shinji vit avec son père Gendo et sa mère Yui dans la ville de Tokyo-3. Asuka, son amie d'enfance, vient le chercher chaque matin, ce qui devient le sujet de taquinerie de prédilection de Toji et Kensuké, leurs camarades de classe.


Evangelion Kadokawa Shoten Shonen Spin-off Tonkam

Shinji vit avec son père Gendo et sa mère Yui dans la ville de Tokyo-3. Asuka, son amie d'enfance, vient le chercher chaque matin, ce qui devient le sujet de taquinerie de prédilection de Toji et Kensuké, leurs camarades de classe. Un jour, au retour de l'école, Shinji rencontre une fille mystérieuse, Rei Ayanami. Sa mère lui apprend qu'elle est de sa famille et qu'elle va désormais habiter avec eux. Une nouvelle histoire écolière d'Eva commence, avec, comme personnage principaux, Shinji, Rei et Asuka !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2008
Statut histoire Série abandonnée (abandon en France, terminée en 18 tomes au Japon) 13 tomes parus
Couverture de la série Neon Genesis Evangelion - Plan de Complémentarité
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

20/01/2009 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Il y a des trucs pas mal dans cette série, mais malheureusement c'est noyé dans du n'importe quoi. Pourtant, l'idée de faire une version moins dramatique d'Evangelion était bonne (je trouve le coté sérieux de la série original vraiment trop exagéré) et en plus comme c'est un univers alternatif cela permet de 'jouer' avec les personnages (par exemple, Gendo n'est plus le pire père jamais créé mais un gentil papa un peu embarrassant qui aime son fils). Sauf que la plupart des chapitres sont des caricatures de mangas romantiques pour adolescents du genre Love Hina. En gros, il y a un triangle amoureux entre Rei, qui est une fille timide, Asuka, qui est une fille dure, mais qui aime vraiment Shinji même si elle le frappe tout le temps pour pratiquement rien (en fait, elle le frappe tellement souvent que je me demande pourquoi il ne choisit pas Rei) et finalement Shinji lui-même dont le passe-temps préféré est d'avoir des accidents qui le font passer pour un pervers. Tous les clichés du genre y passent et ça devient vite saoulant. En plus, Gendo est aussi un pervers avec les femmes parfois ! Personnellement, quand je pense 'garçon qui est un pervers sans le vouloir', ce n’est pas à Gendo que je pense.... À coté de ça, il y a une intrigue plus sérieuse, mais elle n'avance pas vite (principalement parce que la moitié des chapitres sont inutiles et servent uniquement à mettre les personnages féminins dans des situations embarrassantes avec Shinji). Par exemple, cela prends 6 volumes avant de voir les EVA ! Oh, et Ritsuko et Kaoru font parti d'une conspiration avec le groupe SHEELE pour ruiner les plans de Gendo et sa femme pour une raison inconnue et jusqu'à présent ils n'ont pas fait grand chose. Mais ce qui m'a le plus déçu c'est que la relation entre Shinji et Misato n'est pas amoureuse. Vous allez peut-être penser que je suis un détraqué parce Shinji est un adolescent et Misato une jeune femme, mais je trouve que leur relation était la plus intéressante dans la série originale. Oh, et puis je n'aime pas trop que Pen Pen, le pingouin de Misato, soit juste un jouet maintenant. Je l'aime bien moi, Pen Pen.

26/09/2010 (MAJ le 02/11/2011) (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Ceux qui connaissent l'animé Evangelion se souviennent des derniers épisodes où, alors qu'on s'attend au dénouement d'une longue histoire mêlant science-fiction et métaphysique, on bascule soudain dans une sorte d'histoire parallèle qui n'a plus rien à voir ou presque. Dans cette histoire, Shinji, Asuka et Rei ne sont pas les jeunes pilotes des Eva mais de simples écoliers vivant des histoires d'écoliers avec un drôle de triangle amoureux entre eux. Tout ça pour apprendre que toute l'histoire d'Evangelion n'avait finalement pour but que d'en venir à ce qu'Ikari Shinji s'accepte soi-même avec ses qualités et ses défauts. Ah... Eh bien, ce nouveau manga, Plan de Complémentarité semble bien reprendre les éléments de ces décevants derniers épisodes en développant encore davantage leur aspect "banale histoire d'écolier", se rapprochant même fortement d'un shojo par les intrigues amoureuses compliquées qui se forment entre les trois personnages principaux mais aussi avec Kaoru (qui dans la série principale est en fait le dernier Ange). Plus rien à voir ou presque avec Evangelion, on en oublierait très vite que ces personnages sont ou ont été pilotes de bio-méchas aux incroyables pouvoirs pour défendre la Terre d'attaques de mystérieux Anges venus du ciel. Nous sommes là dans une histoire telle qu'on en trouve dans nettement trop de mangas clichés. L'humour tombe à plat, les intrigues n'intéressent pas, et celui qui achèterait ce manga dans l'espoir d'y retrouver quelque chose de Neon Genesis Evangelion se sentira inévitablement floué. Seul le dessin reste correct puisque similaire à la série mère, quoique les décors soient bien souvent épurés ou oubliés comme dans trop de shojo hâtivement dessinés. Alors quel est le but de ce manga ? Tenter vainement de captiver les lecteurs avec des intrigues amoureuses inintéressantes ? Faire comme dans l'animé et imaginer que cet épisode écolier est en fait une hallucination collective engendrée par l'ange Kaoru ? J'ai moi-même du mal à croire à ma propre hypothèse car comment expliquer alors que ce manga s'étale déjà sur trois tomes en France (et 6 au Japon) où il ne se passe rien ? Ou alors est-ce juste un moyen d'exploiter abusivement un titre célèbre ?...

20/01/2009 (modifier)