L'Attelage

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

Dans un passé indéterminé et des contrées qui ressemblent à une Angleterre farouche, la confession intérieure d’un voleur solitaire, traversant le pays avec son attelage, nous emmène à la lisière du rationnel.


Ciboulette Iles Britanniques

Le nouveau livre de Vincent Vanoli explore plus loin que jamais la veine romanesque chère à l'auteur. Dans un passé indéterminé et des contrées qui ressemblent à une Angleterre farouche, la confession intérieure d'un voleur solitaire, traversant le pays avec son attelage, nous emmène à la lisière du rationnel. Les matières picturales de Vanoli n'ont jamais si bien servi son penchant pour les histoires désolées et mélancoliques. Texte de l'Editeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Mai 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Attelage
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

03/11/2008 | Pierig
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Contrairement aux précédents aviseurs, je n’ai pas trouvé cet album dénué de charme. Non qu’il s’agisse là d’une œuvre majeure mais je ne regrette pas ma lecture (même si acheter l’album pour ce faire m’aurait certainement paru une dépense injustifiée, merci donc à Pierig pour me l’avoir procuré). Donc, revenons à nos moutons qui, pour l’occasion, ont pris les traits d’un attelage de chevaux et de leur maître, qui nous sert de narrateur. Celui-ci nous conte donc de petites aventures et nous confie ses sentiments. Au fil de ces histoires, souvent insignifiantes, se dessine un profil plus surprenant que celui auquel je m’attendais. Par ailleurs, j’ai bien aimé l’écriture de Vincent Vanoli. Travaillée mais pas envahissante, elle donne un rythme de lecture bien adapté aux propos. C'est fin et léger. Pour ce qui est de l’aspect esthétique, je dois bien avouer ne pas être fan du style présent. On dirait que l’auteur hésite entre deux styles et le résultat est à la fois trop sage et pas assez précis. Au final, comme je le disais, je ne regrette pas ma lecture mais cet album ne restera pas dans les annales.

24/07/2012 (modifier)
Par cac
Note: 2/5

Très beau, ce style de dessin en noir et blanc est vraiment superbe comme en témoigne la galerie. Pourtant l'histoire est décevante, elle n'arrive pas à captiver le lecteur par ce voyage dans les pensées d'un homme sur son attelage. On a vraiment du mal à accrocher alors que c'est le genre d'album qu'on aimerait apprécier. Mais je pense qu'on est sensible à l'univers de Vanoli ou pas.

29/12/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Long et ennuyeux : voilà les deux adjectifs qui me viennent à l'esprit après lecture de ce voyage dans le Pays de Galles à bord d'un attelage. Il y a certes des rencontres au milieu de cette lande qui respire la noirceur et la mélancolie soulignée d'ailleurs par le trait noir. J'ai d'ailleurs bien aimé ce graphisme mais cela ne me suffit pas pour apprécier l'ensemble. Je pense que la narration est diablement trop lourde ce qui fait qu'on décroche assez rapidement. Cela ne doit pas être si mauvais dans le fond mais il y a des bds qui ne captent absolument pas mon attention. Celle-ci en fera malheureusement partie et cela ne sera pas la première, ni la dernière.

04/09/2010 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

D’ordinaire, j’apprécie le trait virevoltant et tortueux de Vanoli. Dans cet album, il me semble plus sage, plus lissé, plus consensuel, enlevant du même coup une part de l’intérêt qu’on peut lui accorder. Ajoutons à cela un récit qui ne m’a guère captivé car trop monotone et sans réel relief. Les péripéties de ce brigand solitaire parcourant la lande avec son chariot ont un goût artificiel. De plus, la plupart d’entre elles ne débouchent sur rien, ce qui les rend futiles et accessoires. Dès lors, le plaisir de lecture s'en ressent. A noter un petit soubresaut sur la fin qui ne change rien à mon impression et, surtout, à ma déception.

03/11/2008 (modifier)