Hostile

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 5 avis)

Entre Los Angeles, Bruxelles, Paris ou le Shandong, Helen est une mercenaire sans pitié, prête à assumer le prix du danger.


Anticipation Institut Saint-Luc, Liège Séries hélas abandonnées

Entre Los Angeles, Bruxelles, Paris ou le Shandong, Helen est une mercenaire sans pitié, prête à assumer le prix du danger. Helen est une aventurière sans scrupule, qui accepte les missions les plus dangereuses. Elle est épaulée par un couple de scientifiques, qui lui permettent, entre autre apport technologique, de changer parfaitement d'apparence et d'identité. Ils aident aussi Helen à cacher son douloureux secret : sa petite fille est maintenue en vie artificiellement, pour des coûts astronomiques le prix de ses missions à haut risque. Quand elle quitte Paris en direction du Shandong, pour exfiltrer le dirigeant pris en otage d'un conglomérat industriel, elle est loin de se douter du chaos qui va se mettre alors à régir sa vie.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Octobre 2008
Statut histoire Série abandonnée (4 tomes prévus mais abandon dessinateur) 1 tome paru
Couverture de la série Hostile
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

15/10/2008 | Miranda
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Vraiment dommage! En effet cette série partait plutôt bien avec un contexte géopolitique intéressant qui imaginait nos sociétés actuelles livrées pour la plupart à des dictatures militaires ou financières. Vous me direz que le propos n'est pas si éloigné que cela de certaines choses que nous pouvons voir aujourd'hui. Un thriller futuriste punchy, bien mené avec un dessin réaliste aux traits un peu gras par moments mais qui se laisse lire. l'achat est totalement superflu, le dessinateur ayant décidé de s'arrêter là. Mystère de la création, en tout état de cause on ne peut que le regretter.

23/01/2015 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

« Hostile » ?… c’est un peu comme ça que j’ai abordé ce premier album car le scénario, fort riche quand même, m’a pris un peu de temps pour assimiler. Mais une fois que les données sont « encodées », vous vous retrouvez embarqué dans quelque chose de vraiment solide. J’ai ainsi plongé dans un véritable thriller qui, pourquoi pas au vu de la mondialisation des sociétés, pourrait advenir dans le ou les siècles prochains. Runberg (Orbital) lance ici une histoire où la géopolitique s’allie à une véritable crédibilité ; une sorte de mélange de fantastique mâtiné de références prises dans notre vie de tous les jours ainsi que dans notre Histoire tout court. Premier tome d’une série de quatre prévus, cet « Impact » est plein de saveur. Au dessin ?… Henrichon se révèle une sorte de créateur d’images. Même si la mise en scène des planches est assez standard par moments, j’ai apprécié ce trait réaliste où les intervenants sont bien campés et mis en scène dans de bonnes ambiances réussies par une palette de couleurs bien dosées. Qui plus est, sa projection d’un Shandong ou d’un… Bruxelles dans une centaine d’années est imaginative pour que l’esprit et l’œil du lecteur s’en sentent attirés ; tout en espérant que ses petits-enfants ne vivront jamais dans un tel monde. Un très bon premier tome.

29/04/2009 (modifier)
Par Duncan
Note: 4/5

De la SF intelligente, ça change des idioties pour gamins qui innondent le genre. Dans ce futur rempli de danger, Helen est une aventurière sans scrupule, qui accepte les missions les plus difficiles pour sauver la vie de sa petite fille. En toile de fond un vaste complot politique majeur. Une excellente histoire, avec sa dose de mystères et de questions qui trouverons des réponses dans les Tomes suivant (une série prévue en 4 tomes). Le tout soutenu par la superbe patte de Nicolas Henrichon. A vous de voir si cela vous plaît ? Moi, j'aime beaucoup. 18/20

30/11/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

La majorité de ce premier tome m'a rappelé la série Yiu, en moins violent, en plus crédible, mais également en moins dynamique et moins original. L'héroïne est en effet une femme de choc, adepte des missions d'extraction ou d'assassinat. Comme Yiu, elle fait cela pour un jeune proche de sa famille au bord de la mort. Et comme Yiu, elle évolue dans un monde où de nombreuses factions militaires ou fanatiquement religieuses s'opposent. Hostile joue la carte de l'anticipation géopolitique. Les auteurs imaginent une Terre où la plupart des pays développés de nos jours ont connu soit la déchéance soit de guerres ravageuses, où l'Inde est devenue la première puissance, où les USA se sont scindés en trois pays en conflit et où la Chine voit ses usines se délocaliser car sa main-d'oeuvre est devenue trop cher. Pas vraiment un avenir très crédible à mon sens mais davantage que l'univers gothique et exagéré de Yiu. Pour le reste, nous sommes là dans un récit d'action avec des espions et pas mal de gros flingues. Rien de vraiment neuf à mes yeux pour ce début de série donc, jusqu'à la fin du premier tome qui fait brusquement le lien avec la série Orbital du même auteur. Ce n'est qu'à ce moment là que je me suis souvenu que la situation géopolitique de l'introduction de cette précédente série de qualité était effectivement proche de celui d'Hostile. On sent que le récit va prendre un tour nouveau avec ce retournement de situation et c'est bien agréable. Du coup, la suite attise un peu ma curiosité mais je ne suis pas encore convaincu. J'espère que cette BD ne va pas rester sur le simple plan de l'action et des explosions, ce n'est pas trop ma tasse de thé.

26/10/2008 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5

Note 2,5. Un monde nouveau est apparu, après quelques guerres, les nouveaux dirigeants se partagent celui-ci aussi égoïstement que l'avaient fait leurs prédécesseurs. Une jeune femme et quelques acolytes, dignes de la fameuse équipe de "Mission Impossible" offrent leurs services au plus offrant. Le plus étonnant est la fin de ce premier tome, qui part sur un autre terrain, celui des extraterrestres… Graphiquement c'est plutôt pas mal au début, les couleurs informatisées sont finalement assez agréables, mais c'est surtout les visages très expressifs des personnages qui fait tout son charme. Cela dit, à partir de la page 38 le dessin se dégrade, le trait devient plus gras et tout est moins détaillé, un fort sentiment de finition à la va-vite, vraiment énervant ce genre de mauvaise surprise. Je suis persuadée que cette bd trouvera son lectorat, quant à moi je reste sceptique… il faudra attendre de voir comment évolue cette série.

15/10/2008 (modifier)