Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Red Bridge

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 6 avis)

Etat du Vermont, octobre 1963. Dans le bus qui s’achemine vers la petite ville provinciale de Red Bridge, deux hommes font connaissance : Elie Miller et Aaron Willoagby. Derrière eux, un passager somnole : Doug Willis, célèbre enquêteur du FBI. Rien d’un hasard, évidemment : plusieurs décès soudains viennent de se succéder à Red Bridge…


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide La BD au féminin Petits villages perdus [USA] - Nord Est

Etat du Vermont, octobre 1963. Dans le bus qui s’achemine vers la petite ville provinciale de Red Bridge, deux hommes font connaissance : Elie Miller, représentant en parapluies et originaire de Red Bridge, et Aaron Willoagby, un archiviste de presse à la retraite flanqué d’un chat au caractère épouvantable, Mr Joe, qui vient s’établir à Red Bridge pour ses vieux jours. Derrière eux, un passager somnole : Doug Willis, célèbre enquêteur du FBI. Rien d’un hasard, évidemment : plusieurs décès soudains viennent de se succéder à Red Bridge… Texte Casterman

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Août 2008
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Red Bridge
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

13/10/2008 | tolllo
Modifier


Par DamBDfan
Note: 3/5

Malgré une ambiance mystérieuse prenante, une belle galerie de personnages énigmatiques (mention spéciale au vieillard Willoagby et son chat Mister Joe) et des dialogues bien écrits, j’avoue ne pas croire beaucoup à cette histoire un brin rocambolesque et « cluedoesque ». Il faut lire pour le croire. Le dénouement de fin est à mon goût pas des plus crédibles mais est tout de même surprenant voire renversant. L’effet de surprise est bien présent et j’aurai jamais pu deviner cela à l’avance. Un bon point donc ! A part ça, les dessins et couleurs de Gamberini sont tout simplement sublimes, j’adore ce côté rétro!

29/10/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Un récit d'ambiance, de tueur en série, de vengeance, cela aurait du me plaire, de prime abord ... et pourtant je reste sur ma faim. Le dessin n'est pas mauvais mais trop figé à mon goût. Par moment, on se croirait vraiment dans un roman photo et ça, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. Ensuite, ce scénario manque vraiment de substance. Le mystère se résume à peu de chose, les clichés ne manquent pas et bien des aspects sont rapidement prévisibles. Enfin, il y a un problème de rythme. Trop lent au début, trop précipité par moment, ce récit ne trouve jamais son rythme de croisière et ne parvient pas à faire monter la pression sur un crescendo accrocheur. Une déception. Pour la cote, j'hésite entre le bof et le pas mal. Le travail est soigné, certains passages sont intéressants, certaines trouvailles scénaristiques m'ont titillés les méninges. Allez, pas mal, mais sans plus !

20/07/2010 (modifier)

Je me range à l'avis de Pasukare même si je serai légèrement moins cynique qu'elle ! Peut être est-ce dû au fait que pour ma part, j'ai loué cette BD et n'ai donc pas dépensé mes économies ! Et heureusement ! Pourtant au vu de la critique livrée au dos et des avis sur le premier tome de ce diptyque je m'attendais à nettement mieux. Tout d'abord, je n'adhère vraiment pas au dessin, si l'on peut dire dessin, car celui-ci est si réaliste, qu'il en devient figé, comme dépourvu de vie. C'est vrai que moi aussi ça m'a fait penser aux bon vieux romans photos des mauvais magazines qu'on lit en attendant son rendez-vous chez le médecin... Si on ajoute à cela un héros qui a le charisme d'une limace (et encore je suis méchant envers la limace) et une intrigue plutôt convenue digne d'un film américain des années 90 (Qui se rappelle des Hollywood Night :)), on obtient une BD qui ne m'a pas franchement agacé, mais qui se lit sans enthousiasme (d'où la note de 2/5). La fin ne m'a pas non plus laissé un souvenir impérissable. Un gros bof. Originalité : 1/5 Scénario : 2,5/5 Dessin : 2/5 Mise en couleur : 1/5 NOTE GLOBALE : 6,5/20

30/06/2009 (modifier)
Par Pasukare
Note: 1/5
L'avatar du posteur Pasukare

Pourquoi mais pourquoi ai-je acheté cette BD ? Sans doute parce qu'il était écrit au dos que c'était un thriller fascinant à la "Twin Peaks" : des morts suspectes dans un village perdu, à la fin des années 60, sur fond de révolte contre la guerre du Viêt-Nam. Mais il ne suffit pas de mettre des morts mystérieuses dans un village paumé des Etats-Unis pour voir apparaître Dale Cooper et en faire une histoire fantastique et passionnante. Et puis dans le genre accumulation de clichés, on a encore droit aux élèves de la même promo, qui ont martyrisé jadis un de leurs camarades de classe, qui semble-t-il désirerait se venger et comme par hasard à l'approche d'Halloween… Mais ce qui aurait dû retenir mon bras qui tendait ma carte bleue à mon libraire favori, c'est le dessin… Non décidément je n'aime pas du tout et en plus je le savais avant d'acheter, le genre peinture réaliste, avec un uniforme teint rougeaud, on croirait que tout le monde a pris un coup de soleil, le style est tellement photographique qu'on se croirait dans un roman photo. On a en permanence l'impression d'être devant un écran de télé dont la saturation des couleurs serait mal réglée, malheureusement, point de télécommande ici pour remédier à ça… Le pire je crois, c'est le dessin de ce plat de poulet-frites dans le restaurant du coin : tellement "vrai" et j'avais tellement pas faim à ce moment là que ça m'en a retourné l'estomac… C'est vraiment dommage car les quelques cases en noir et blanc ou en sépia qui tiennent lieu de flash-back sont vraiment jolies. Quand on vient de lire un manga au sobre dessin en noir et blanc ou un Meteors aux si jolies couleurs, ça fait réellement mal aux yeux. Je pensais vraiment que l'intrigue vantée en 4ème de couverture et les quelques avis positifs déjà postés me feraient oublier le style du dessin, mais malheureusement il n'en fut rien. La fin, tellement vite expédiée, m'a laissée de marbre.

27/03/2009 (modifier)
Par Bedelisse
Note: 4/5

Très bonne introduction pour ce premier album. J’ai beaucoup apprécié la mise en place de l’intrigue. Il y a comme un coté « dix petits nègres ». Un homme revient par hasard dans sa ville d’enfance au moment où il semblerait que ses camarades de promo se fassent décimés les uns après les autres. Pourquoi, qui, comment ? La suite dans le prochain album. Le dessin et la mise en couleur sont superbes. J’aime bien l’effet « peinture ».

06/03/2009 (modifier)
Par tolllo
Note: 3/5

Première constatation : L'action proprement dite est très looooooooonnnnngue à se mettre en place : il ne se passe vraiment pas grand chose pendant toute la grosse première partie de ce diptyque... Nous suivons l’arrivée de Monsieur Miller de retour dans sa petite ville de Red Bridge dans de très belles pages. Il compte y vendre les parapluies dont il est le représentant. Il rencontre diverses personnes et recroise d’anciennes connaissances qui le mettent au courant d’une surprenante vague de décès concernant plusieurs personnes de son ancienne classe d’école, comme par hasard... Bizarrement il n’y prête aucune attention… Rien de bien passionnant jusque-là. Juste une petite succession de faits un peu ternes et sans reliefs... Le seul moment que j’ai trouvé intéressant est l’avant-dernière page : démarrage tout à coup, un peu d’action, de suspense, nous pouvons enfin voir où l’auteur va nous mener, apparemment un thriller. Oui je dois l’avouer, voila ce qui me donne envie de lire le deuxième tome quand il sortira. Un mot sur la couverture : juste un agrandissement d’une des cases de la BD, du coup elle perd en netteté, les pages intérieures sont beaucoup plus belles à mon goût, le style est particulier. Mais, après tout, c’est cela qui m’a donné envie de lire ce livre... Et notre personnage principal ? Et bien, pas excessivement " intéressant", mais cela doit faire partie du personnage... En attendant la suite, mais si cela ne décolle pas, la note sera beaucoup moins bonne... Scénario (coefficient 2) : 10/20 Dessin : 15/20 Univers, atmosphère : 11/20 Développements et psychologie des personnages : 10/20 (11.2/20)

13/10/2008 (modifier)