Malaise vagal

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

"Il" et "elle" discutent de tout... et surtout de rien...


Frédéric Jannin Magazine Fluide Glacial

« Il » et « elle » forment un couple. Un couple comme beaucoup d’autres. Mais souvent c’est « lui » qui subit les humeurs de madame. Hé oui… pas facile la vie de tous les jours. C’est qu’on se retrouve souvent en tête à tête et, les années passant, on ne sait plus trop quoi se dire. Alors on parle sans fin, de n’importe quoi et n’importe comment ; en y mettant –l’un et l’autre- plus souvent de la mauvaise foi pour –peut-être- se donner un peu plus d’importance vis à vis de « l’autre ». Alors on vit sa vie, tant chez soi qu’au boulot où la vie professionnelle amène parfois plus de joie, de plaisir, qu’avec sa « moitié ».

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Janvier 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Malaise vagal
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

17/06/2008 | L'Ymagier
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Gardant de bons souvenirs de Germain et nous, série lue alors que j'étais moi-même adolescent, j'ai une certaine affection pour les oeuvres de Frédéric Jannin. Je la conserve à la lecture de cet album même si j'ai moins accroché. Les planches sont assez bavardes. Elles mettent en scène des dialogues entre personnages et l'essentiel de l'humour est dans le texte, pas dans l'image. Tout se joue sur le fait de tourner autour des mots, de prendre des expressions usuelles au pied de la lettre et de s'offusquer à chaque nouvelle répartie car, après tout, il est toujours possible de voir le mal dans n'importe quelle phrase à partir du moment où l'on a l'esprit mal luné. C'est assez amusant pour les premiers gags mais ça devient un peu répétitif à la longue. Le coup des discussions avec les épouses, et ces questions pièges où il est impossible de répondre sans que la femme le prenne mal d'une manière ou d'une autre, est assez classique et un peu déjà-vu. Le dessin m'a un peu étonné. J'ai bien reconnu le style et les personnages de Jannin. Mais le trait m'a paru très hésitant, presque tremblant. J'en suis venu à m'interroger sur une possible maladie que l'auteur combattrait peut-être ? Il semble que non et que ce soit voulu. Ce n'est pas moche et cela ne nuit pas au récit, je trouve ça juste un peu bizarre. Ce fut pour moi une lecture assez divertissante et amusante, mais je me suis lassé de son côté répétitif avant d'atteindre la fin.

06/09/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Un bon one-shot passé, je pense, un peu inaperçu dans la production actuelle. C’est surtout le dessin de couverture de Jannin qui a retenu mon attention (aaahhh… Germain et nous…). J’ai lu quoi ?… des petites histoires de couple, puisées dans une sorte de banalité de la vie, mais où « madame » se prend plus souvent la tête qu’à son tour. L’air de rien, ces saynètes sont bien tournées, livrant une forme de caricature qui –quand on y regarde bien- est vraiment bien proche de la réalité. Le ton d’humour général est donné par la femme qui, ici, « porte la culotte » ; le rôle du « mâle » étant plus d’en prendre plein la figure tant dans sa vie familiale, amicale qu’au boulot. J’ai ressenti une vraie complicité entre les deux auteurs ; le narratif étant exploité par le « coup de crayon » typique de Jannin ; un trait nerveux, exubérant souvent, et qui –en quelques traits- parvient à faire vivre et ressentir les situations comme si vous en étiez témoin. Un opus entraînant, déridant, gai à lire. Que faut-il de plus ?…

17/06/2008 (modifier)