Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Bec-en-fer

Note: 2.22/5
(2.22/5 pour 9 avis)

Une série "satirico-historico-comique" crée par le meme auteur que Sylvain et Sylvette.


1300 - 1453 : Moyen Âge et Guerre de Cent ans Animalier L'Histoire pour de rire !

L'histoire se passe en 1412, dans le Maine, en pleine Guerre de Cent Ans... Bec en fer, de son vrai nom baron d'Anyo, est l'unique héritier du comte Phildor. Alors que les Anglais n'ont en tête que l'interception de Jeanne d'Arc, Bec en fer ne cesse de comploter. Son but ?... devenir châtelain à la place du châtelain. Le baron d'Anyo, en effet, fera des pieds et des mains pour contrarier les projets de mariage de ce dernier avec demoiselle Bryndelhène, fille d'un puissant seigneur.

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1980
Statut histoire Une histoire par tome 7 tomes parus
Couverture de la série Bec-en-fer
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

23/03/2002 | dut
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Ces aventures comico-historiques débutent en 1961 dans le Pélerin d'une façon éphémère, avant de rallier le quotidien Ouest-France sous forme de strip, dessiné par J.L. Pesch, excellent dessinateur animalier qui a repris Sylvain et Sylvette en 1956. Ce qui explique un long abandon de son héros qu'il reprend finalement sous forme d'album en 1980. C'est l'une des meilleures bandes animalières en Europe qui de plus, fait évoluer ses personnages au Moyen Age pendant la guerre de Cent Ans. Ceci permet une reconstitution soignée, notamment dans les décors, en dépit du style caricatural choisi par l'auteur ; Pesch y dessine de beaux châteaux forts et autres édifices moyenâgeux au gré des voyages du héros qui se déplace dans plusieurs lieux magiques en France, comme le Mont Saint-Michel ou en Bourgogne ; sa documentation est irréprochable. La bande mêle ainsi 3 genres : animalier, historique, humoristique. Tous les personnages sont des oiseaux humanisés, l'aspect dramatique est tempéré par des situations cocasses, Pesch jouant sur les anachronismes et un langage parfois inspiré de notre français populaire. Malgré ses qualités, cette Bd n'est pas assez connue du grand public et mérite une (re)découverte.

17/09/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'avais voulu aimer cette série dont je trouve le concept pas mal. Les aventures de Bec-en-fer auraient pu donner des histoires satiriques très drôles et il est un méchant un peu attachant. Sauf que j'ai lu trois albums avec aucun plaisir. Déjà j'ai eu un peu de difficulté avec le dessin qui est parfois un peu raté au niveau des têtes des personnages qui ont toujours plus ou moins la même expression alors qu'ils sont censés exprimer des émotions différentes ! Heureusement, j'ai réussi à m'habituer un peu. En revanche, dans les trois cas le scénario ne m'a pas du tout intéressé. La faute au fait que les histoires reposent surtout sur des gags avec un mince fil conducteur et ses gags sont vraiment lourdingues et je n'ai même pas souri une seule fois. Je me suis rapidement ennuyé et je ne vais sûrement pas lire un album de plus de cette série.

15/08/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Bec-en-Fer fait sa première apparition dans le périodique "Le Pélerin" n° 4119 du 22 Octobre 1961. Bec-en-Fer ?... Une corneille. Un curieux volatile, d'ailleurs, porteur d'un éternel heaume métallique vissé sur le crâne. Bec-en-Fer ?... Une curieuse, mais bonne série quand même, qui allie des décors réalistes à des caricatures de personnages ; chacun d'entre-eux s'apparentant à une catégorie d'oiseaux. Mais il faut surtout y voir des histoires à double lecture : la première -celle des tous jeunes- qui riront bien des farces et gags concoctés et la seconde, plus adulte, qui démontre les travers de notre société en traitant du fanatisme, de la pollution, de la chasse, du tabagisme... et tout ça avec plus de 40 ans d'avance sur notre époque !!... Ce n'est qu'à partir de 1980 que cette série -bien oubliée de nombreux lecteurs- sera éditée : les 4 premiers albums chez Fleurus, les 3 suivants au Lombard. Tous sont cartonnés. Etonnant, car l'édition de séries dites "mineures" fait souvent l'objet d'une édition brochée. Humour gentillet -parfois débridé- d'un côté ; satyre féroce de l'autre... un bon mélange pour une série qui, déjà, a disparu de nos mânes. Les auteurs : Henriette ROBITAILLE, scénariste-romancière de nationalité française, est née à Rennes le 20 Décembre 1909. Décédée le 18 Janvier 1992. Une grosse production de romans pour la jeunesse et divers scénarios pour séries BD. Jean-Louis Poisson, dit PESCH, dessinateur-scénariste de nationalité française, né à Paris le 29 Juin 1928. Surtout connu pour Sylvain et Sylvette, sa reprise des "Pieds Nickelés" et autres joyeusetés d'époque.

13/09/2006 (modifier)
Par Artemis
Note: 2/5

Je rejoins totalement l'avis précédent (celui de Ro). Sous des allures assez simplistes (récurrence des ambitions du détestable Bec-en-fer), cette BD présente certains aspects historiques et anecdotes qui ne sont pas sans intérêt. Pour le reste, si le dessin n'a rien de bouleversant, il reste agréable. Cela se lit vite et s'oublie sans doute de la même manière.

30/11/2005 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 J'ai relu un "Bec-En-Fer" récemment et j'ai été intrigué... D'un côté, j'y ai retrouvé ce que je n'aimais pas étant gosse, c'est-à-dire une intrigue trop fouillis, un dessin, une mise en page et une façon d'insérer le texte qui n'aident pas à la compréhension, ainsi que ces personnages dessinés avec leurs yeux mi-clos comme s'ils étaient en permanence shootés qui m'agace prodigieusement (quoique moins que dans Sylvain et Sylvette). De l'autre, j'ai trouvé une foule de détails historiques intéressants, des dessins pas mauvais, un humour pas toujours bon mais bien présent, des personnages assez marrants et originaux et des scénarios pas que pour les gamins. Bref, une série en demi-teinte qui m'intéressait étant gamin par le côté chevaliers en armures et intrigues médiévales humoristiques, mais qui reste lourde à lire et difficile à apprécier.

17/11/2003 (modifier)
Par Thorn
Note: 1/5

Mouais... je suis bien d'accord avec les critiques précédentes : des intrigues trop compliquées, mal servies par le dessin, et un humour trop répétitif pour être drôle...

10/11/2002 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Comme dut, je trouve que c'est très moyen... Le côté satirico-historique aurait pu être à la fois drôle et intéressant si l'humour s'était situé au-dessus de la ceinture... Cependant on remarquera que l'auteur a fait des recherches historiques, ce côté pouvant intéresser les fans d'histoire. L'humour plaira peut-être aux plus de 6 ans, et aux moins de 12. Si vous êtes hors de cette frange, fuyez !!

18/04/2002 (modifier)
Par dut
Note: 2/5

Une bd dont le seul interet reside dans les jeux de mots et les allusions à notre époque... Le dessin est fade, pas tres travaillé et les histoires sont longuettes et trainent...trainent...trainent... J'ai deux tomes et ca me suffit largement !

23/03/2002 (modifier)
Par toce
Note: 2/5

Arf, c'est marrant comme les choses changent av;ec le temps... Quand j'étais gosse, je trouvais ça trop fort Bec en fer, j'adorais le dessin (je m amusais le redessiner) et j'aimais bien le lire à la bibliotheque.... Mais voila, maintenant quand j'y jette un oeil.... woua... C'est plus trop ça.

23/03/2002 (modifier)