Contes du Japon d'autrefois

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

A la découverte d'un autre pan de la culture japonaise, avec ce manga où l'auteur revisite les contes et mythes populaires japonais de façon tout à fait originale, y intégrant des éléments de science fiction, ainsi qu'un portrait intéressant de la vie paysanne au Moyen-Age...


Folklore asiatique Seinen Shogakukan

A la découverte d'un autre pan de la culture japonaise, avec ce manga où l'auteur revisite les contes et mythes populaires japonais de façon tout à fait originale, y intégrant des éléments de science fiction, ainsi qu'un portrait intéressant de la vie paysanne au Moyen-Age... La majorité de ces contes évoque l’ère Heian (794-1185), époque rude et violente, dans un Japon médiéval pétri de culture bouddhique où les démons, kappas et créatures étranges font partie intégrante de l'imaginaire populaire. Par l'auteur du manga "Dans la prison".

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Avril 2008
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Contes du Japon d'autrefois
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

10/04/2008 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Les contes japonais peuvent être assez diversifiés. On peut connaître l’horreur mais également l’étrange. Là, cela va trop loin. Il est souvent question d’extraterrestres qui se mélangent avec le folklore du Japon d’autrefois ce qui constitue un curieux mélange de genre. Les situations ne sont guère crédibles dans ce contexte. Mais surtout, il manque une véritable mise en scène. Même le dessin parait particulièrement vieilli. Cela donne un aspect assez fade à l’ensemble. J’avoue que le premier récit démarrait plutôt positivement. Cependant, la suite ne tient pas la route. C’est souvent répétitif. On se demande si c’est toujours la même jeune fille qui est aux commandes. A la fin, il reste un sentiment de lassitude. Non, décidément, ces contes apparaissent bien fades. Certes, il y a toujours pire…

10/01/2017 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

En effet, ces contes sont un peu étranges... Plus que le graphisme des personnages féminins, en effet un peu particulier, c'est vraiment le fond de l'histoire qui m'a interpellé... Certains des récits courts mettent en effet d'étranges créatures, dont l'origine terrestre est plus que douteuse. Il est fort possible qu'il y ait eu des histoires d'extra-terrestres au Japon au fil des siècles, comme dans le reste du monde... Bien sûr la dernière histoire n'a rien à voir avec un "conte d'autrefois", vu qu'il y est conté des évènements récents. Comme Ro, j'ai été un peu déstabilisé par l'aspect non linéaire de certaines histoires. Par moments les personnages étaient confrontés à plusieurs problèmes, tous résolus en un claquement de doigts, grâce à un seul évènement. Cela semble un peu "facile", comme procédé, même si l'on se trouve dans un conte... En conclusion ces histoires ne m'ont pas vraiment ennuyé, mais mon plaisir de lecture a été quelque peu perturbé par une narration chaotique par moments. Note finale : 2,5/5.

13/04/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Kazuichi Hanawa est connu en France essentiellement pour Dans la prison qui a été nominé à Angoulème. Mais avant son séjour carcéral, l'auteur s'était spécialisé dans les contes fantastiques dans le décor médiéval de l'ère Heian au Japon. En cela, ce recueil Contes du Japon d’autrefois ressemble grandement à Tensui, l'eau céleste déjà paru en France. Le dessin a un style plutôt vieillot. Il se rapproche des illustrations japonaises à l'ancienne. Décors soignés et travaillés, presque surchargés, et personnages légèrement figés. Ces mêmes personnages ont des visages que je trouve franchement laids la plupart du temps, notamment l'héroïne récurrente, petite fille à grosse tête et aux yeux lunaires. L'une d'entre elles, la fille née d'une courge, est même particulièrement repoussante. Du coup, autant je trouve que les décors et certaines planches de cet album ne manquent vraiment pas d'intérêt graphique et de beauté, autant globalement je n'aime pas le dessin à cause de l'allure des personnages. L'ouvrage présente des contes et légendes populaires japonais dans des décors médiévaux. Je ne suis pas en mesure de déterminer s'il s'agit là de contes vraiment authentiques ou s'ils sont plutôt issus de l'imagination de l'auteur. Mais ils sont intéressants par la façon dont ils sont le reflet d'un imaginaire et d'une époque historique du Japon. Ils sont en outre assez originaux car là où je m'attendais à retrouver des histoires typiques de kappas et de yokais à la façon de NonNonBâ, l'auteur n'hésite pas à faire plutôt apparaitre des déités imaginaires, des animaux socialisés ou encore tout simplement des extraterrestres. La toute dernière histoire est même de la pure science-fiction qui se passe dans une station spatiale. Etonnant. Mais par contre, non seulement les scénarios n'ont rien de vraiment palpitant, mais surtout la narration laisse à désirer. Elle est très décousue et peu fluide à la lecture. Elle saute très souvent du coq à l'âne. Régulièrement, je me demandais si je n'avais pas manqué une page ou quelques cases tant les enchainements sont abrupts. En outre, la majorité des contes narrés dans cet ouvrage semblent mélanger plusieurs sous-intrigues dont on se demande parfois le rapport les unes avec les autres et qui s'agencent mal. Il manque une linéarité aux récits qui du coup embrouillent facilement le lecteur. Tout cela semble manquer de maîtrise ou alors avoir mal vieilli tant certains passages semblent désuets dans leur narration. En définitive, malgré mon véritable intérêt pour la découverte de contes traditionnels japonais et d'une ambiance médiévale bien retranscrite, j'ai peiné à la lecture de cet album qui ne se révèle pas plaisant à la lecture et peu captivant.

10/04/2008 (MAJ le 10/04/2008) (modifier)