Le Sablier

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

La vie de la petite An va se trouver curieusement liée à un sablier...


Shogakukan Shojo

À la suite du divorce de ses parents, An Uekusa doit quitter Tokyo avec sa mère pour emménager chez ses grands-parents maternels, dans un petit village. Sur le chemin, elle visite un musée où elle achète un sablier miniature qui deviendra, au fil du temps, son porte-bonheur et le symbole d'un changement de vie ! Pour l'heure, le contraste entre la ville et la campagne perturbe grandement la jeune fille qui perd tous ses repères. An trouve, par exemple, que les gens de la campagne sont trop familiers et qu'ils se mêlent un peu trop de la vie privée des autres. Heureusement, sa rencontre avec son voisin, Daigo, dont elle va tomber amoureuse, et les quelques nouveaux amis qu'elle parviendra à se faire vont l'aider à s'habituer à sa nouvelle vie. Très vite, pourtant, son quotidien sera de nouveau bouleversé par le suicide de sa mère. An devra grandir et se forger sa personnalité dans l'incompréhension du terrible geste de sa mère.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Mars 2008
Statut histoire Série terminée 10 tomes parus
Couverture de la série Le Sablier
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

05/04/2008 | Spooky
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Suis-je un lecteur à shojo ? Probablement pas même si j'aime bien les films de lovers. Il y a tout un côté exagération que je n'aime pas d'autant que les traits d'humour ne sont pas très subtiles. Pourtant, je me suis laissé embarqué dans ce récit parfois assez triste. On suit en effet la vie d'une jeune fille meurtrie par les drames. Cela ne sera certes pas l'oeuvre du siècle mais cela se laisse lire assez agréablement pour peu qu'on soit disposé. La mise en scène est bien réalisée. Le découpage paraît dynamique. Le dessin est correct malgré quelques maladresses. Il y a quand même quelque chose de positif qui se dégage de ce manga.

29/09/2015 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Un shôjo de plus, un ! Bon, je ne suis pas un spécialiste en la matière, mais j'ai un peu l'impression, jusqu'à présent, de retrouver un peu le même schéma. Ici An va se retrouver confrontée à de nombreuses difficultés, à des aléas pas forcément agréables. Hinako Ashihara a essayé d'insuffler de l'action à son shôjo avec pas mal de péripéties, mais je trouve que ses efforts sont anéantis par un côté "eau de rose" un poil trop exacerbé. Pas trop mon truc, tout simplement.

05/04/2008 (MAJ le 03/06/2008) (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 3.5/5 Je suis loin d'être amateur de shojo (exception faite de Candy Candy ^^) et au vu des premières pages un peu fouillis de celui-ci, je croyais qu'une fois de plus ça n'allait pas coller. Mais en fait si, j'ai vraiment accroché. Le récit devient linéaire et plaisant assez rapidement. J'aime la façon dont il est raconté, découpé en chapitres à raison de 2 par album, formant ainsi une suite d'histoires courtes, une par saison de la vie de la jeune An et de ses proches. Le ton alterne entre le sérieux et l'humour, les moments dramatiques, les moments plus légers et les moments romantiques. Les thèmes abordés sont nombreux, allant de la mort d'une mère et autres relations familiales difficiles pour le côté sombre, à l'histoire d'amour de jeunesse et autres moments de bonheur sous les cerisiers en fleurs pour le côté clair. Le scénario est assez réaliste et juste. A quelques rares exceptions près, il sait éviter la mièvrerie dont font preuve trop de shojos. Il a même su me toucher à multiples reprises, généralement en fin de chapitres car l'auteure s'y entend assez bien pour instiller l'émotion au moment crucial. Le dessin, pour sa part, est dans une veine shojo pure et dure. J'y suis généralement allergique, surtout quand il abuse de SD (Super Deformed), mais il est ici de bonne qualité, assez joli et il est très bien passé pour moi. Et, qualité pour un manga romantique, les décors ne sont pas absents et sont plutôt bien travaillés. Bref, après la lecture des deux premiers tomes actuellement parus en France et même si j'ai été davantage touché par le premier, j'ai été plutôt séduit. Et même si je crains que le soufflé retombe au fil des tomes, je suis curieux de savoir ce que l'auteure va raconter au long des 10 tomes de la série qui vont nous faire suivre 14 ans de la vie d'An, de sa pré-adolescence à sa vie de jeune femme.

11/05/2008 (modifier)