Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les Terres creuses (Zara)

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 16 avis)

Sur la planete Zara vivent exclusivement des femmes, des "gammes" comme on les appelle... Cette planete est particuliere: constituée de 2 minces écorces concentriques indépendantes l'une de l'autre, son peuple vit sur l'écorce intérieur, fixe, tandis que l'écorce extérieur couverte de végétations diverses et de roches translucides est en rotation perpétuelle...


Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Gays et lesbiennes Guerre des sexes Les années Métal Hurlant Les terres creuses Schuiten Une histoire de famille

Le prologue en noir et blanc (je me demande d'ailleurs si il est toujours présent dans la réédition)(prologue initialement parru dans "(A SUIVRE)" sous le titre "La terre creuse) nous présente Olive, une jeune fille qui passe ses journées à marcher, en compagnie de son peuple, au rythme du fleuve qu'ils suivent... Sans jamais s'arrêter avant d'avoir de l'avance sur leur marche... A noter que cette action se déroule sur une AUTRE planete que Zara... Olive décide un jour de discretement quitter la marche et de s'arrêter. Adossée à son arbre, elle fini par comprendre que jour apres jour, le sol se met à pencher de plus en plus. Au bout d'un cycle complet, il faut bien se rendre à l'évidence: cette terre ressemble à une balle qui roule sans arrêt, une balle tellement grande qu'il lui faut 10 "lombes" (unité de temps) pour faire un tour complet. Le peuple d'Olive est ainsi condamné à marcher dans le bas de la sphere jusqu'à la fin de ses jours... Mais Olive (qui se retrouve à l'envers à la moitié du cycle) ne peut pas retenir sa chute: elle atterit dans un lac à l'autre bout de la planete, découvre un passage vers l'exterieur ou elle rencontre des fannaux, humanoîdes ailés qui la transportent vers une autre planete: Zara. Sur Zara donc, un peuple exclusivement féminin s'épanouit: culture de l'écorce exterieur à l'aide de machines particulieremennt ingénieuses, relation homosexuelles à peine cachées, et insémination par le Ligam, sorte de grosse larve baveuse enfermée dans une grosse bulle (cf galerie)... Cependant, sur une autre planete, des hommes à la technologie avancée (il maitrisent une sorte de téléportation) décident de se rendre sur Zara pour conquérir cette planette et masacrer ces femmes... La rencontre de ces 2 peuples sera surprenante...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1987
Statut histoire One shot (Les terres creuses - tome 2) 1 tome paru
Couverture de la série Les Terres creuses (Zara)

23/03/2002 | toce
Modifier


Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Superbe ! La planète Zara des Terres Creuses est une vraie merveille. Comme l’annonce la fiche technique, elle est « constituée de 2 minces écorces concentriques indépendantes l'une de l'autre, son peuple vit sur l'écorce intérieur, fixe, tandis que l'écorce extérieur couverte de végétations diverses et de roches translucides est en rotation perpétuelle... » Quelle imagination au service de l’histoire ! Les lois de la physique en prennent un coup, mais la richesse qui en découle est vraiment jubilatoire. Bon l’intrigue elle-même n’est pas sensationnelle et s’essouffle un peu vers la fin, mais j’ai pris tellement de plaisir à me promener dans ce monde fantastique que ca ne m’a pas dérangé du tout. Dépaysement garanti ! Le dessin est magnifique, notamment dans l’introduction en noir et blanc. Une histoire passionnante superbement mise en image… un album du niveau des meilleurs albums de la série Les Cités obscures.

14/04/2008 (modifier)