Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Happy living

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Enquête pour retrouver le véritable auteur de la chanson "Happy living"...


Musique

Dans le cadre de la préparation d’un livre sur les grands standards musicaux du XXe siècle, un journaliste rend visite à M. Slatters, auteur de "Happy Living", succès mondial des années cinquante. Ce dernier lui avoue qu’il n’est pas l’auteur de la chanson qui l’a rendu si célèbre. Il charge le journaliste de retrouver le véritable compositeur en échange de l’exclusivité de cette histoire…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Octobre 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Happy living

25/03/2008 | iannick
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà une lecture sympathique, qui ne casse pas des briques, mais offre un petit moment de détente pas prise de tête. D’abord le dessin de Götting, très classique pour lui, efficace et dynamique, surtout avec ce rendu caractéristique, avec son trait sombre, charbonneux. Quant à l’intrigue, elle se laisse lire. Quelques rebondissements pour la dynamiser quelque peu (même si le personnage du fils et la conclusion m’ont quelque peu laissé sur ma faim). Mais c’est une histoire qui joue aussi sur un rythme mollasson, engourdi, comme on siroterait un bon whisky sous le soleil, avec en fond sonore un bon vieux blues. Enfin, il y a un moment, vers le dernier tiers de l’album, où l’histoire aurait tout à fait pu basculer vers autre chose, lorsque notre héros (un journaliste enquêtant dans le monde de la musique aux États-Unis) semble en froid avec sa copine restée en France et qui semble le délaisser, alors même qu’il s’est rapproché d’une serveuse (personnage nunuche au départ, mais qui prend de la consistance au fur et à mesure que l’histoire se développe). Je ne sais pas si Götting s’était laissé la possibilité de plusieurs fins alternatives. Il a choisi la plus simple. Pourquoi pas…

04/05/2021 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Bizarre que cette bd n’est pas encore été postée sur ce site ! Lors de la parution du précédent album de Jean-Claude Götting La Malle Sanderson qui annonçait son retour dans la bd en 2003, celui-ci s’est fait remarquer au point d’être sélectionné dans la catégorie « meilleur dessinateur » au festival d’Angoulême. Avec « Happy Living », point de nomination et une grosse discrétion lors de sortie et pourtant, je trouve que ce gros one-shot est meilleur que « La malle Sanderson » ! Je passe sur le dessin que je n’aime pas : je le trouve trop statique et la mise en couleurs au ton monochrome, à mon avis, ne convient pas au scénario. Cependant, je reconnais que le style de Jean-Claude Götting est très personnel. Par contre, au niveau du scénario, j’ai été très emballé par cette histoire qui prend de plus en plus la tournure d’une enquête policière. Malgré sa grosse pagination, j’ai été littéralement capté par la narration impeccable de cet auteur au point de n’avoir levé le nez qu’une fois sa lecture terminée. Et puis, il règne dans « Happy Living » une ambiance agréable, déstressante, qui m’a rendu cette BD très plaisante à lire. J’y ai apprécié les moments de silence et les dialogues qui sonnent « vrais ». L’histoire en elle-même est assez intéressante. Même si c’est une fiction, le postulat de départ et les faits imaginés par Jean-Claude Götting me sont apparus très réalistes. En tout cas, le lecteur peut facilement imaginer que tel ou tel artiste aurait bien pu « piquer » une mélodie à quelqu'un d'autre non ? Ça me fait penser que certains musiciens ont avoué qu’ils avaient « emprunté » des airs joués par des oiseaux !… Le personnage principal est un type ordinaire et ne cherche pas à se faire remarquer. Au fait, il y a dans le vécu du héros une histoire parallèle où le lecteur peut le voir remettre en question sa relation avec sa petite amie restée en France (le récit se déroule aux Etats-Unis). Même si vous n’aimez pas le dessin de Jean-Claude Götting (ce qui est mon cas), je pense qu’il serait dommage de passer à côté de son dernier album. Le récit est très agréable à lire et intéressant, c’est comme si j’avais lu un bon roman confortablement assis dans un gros fauteuil rembourré et éclairé par une lampe de chevet. A lire pour se détendre tranquillement… Note finale : 3,5/5

25/03/2008 (MAJ le 25/03/2008) (modifier)