Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Hasta la victoria !

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Dans la tourmente de la Cuba pré-castriste...


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Auteurs Italiens Caraïbes

Cuba 1957... Un monde va basculer. Le grand lupanar des Etats-Unis s'étourdit dans les fêtes, les magouilles mafieuses et le Grand Prix de Formule 1. Dans les montagnes et dans les quartiers de la Havane, la révolte gronde... Nero Maccanti, capitaine en second de l'Orinoco, va bien malgré lui plonger à son tour dans la tourmente.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2006
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Hasta la victoria !
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

26/02/2008 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Elles sont rares, les BD de qualité qui s'intéressent à la Cuba pré-castriste. Ici c'est l'Italien Stefano Casini qui s'y intéresse, nous proposant un portrait atypique de cette société sur le point de basculer. Car en 1957 C'est encore Batista qui est au pouvoir, et qui doit faire face à une rébellion croissante. Sa dernière idée pour remonter sa cote, c'est de monter un trafic de drogue et de le démanteler. Mais les rebelles ne l'entendent pas de cette oreille... L'intrigue est riche, complexe. Les personnages sont nombreux, et l'on a parfois du mal à les différencier, sauf si l'on fait bien attention aux gens qui les entourent et aux lieux. C'est dommage, parce que le trait de Casini, que j'avais déjà apprécié dans Moonlight Blues, est plutôt bon, nerveux, assez maîtrisé. Seul petit défaut à mes yeux, la blancheur exagérée du visage des personnages en lumière naturelle. Cela leur donne un teint cireux pas très agréable. Mais ce défaut s'estompe par la suite, et feuilleter l'album est un vrai plaisir, d'autant plus que ce que fait Mosquito est toujours bien maquetté. Une série assez intéressante.

26/02/2008 (modifier)